Du Carême au Temps pascal

Des Cendres à la Pentecôte, la liturgie trace un itinéraire sans rupture où nous expérimentons la profondeur du mystère pascal qui est, conjointement, un chemin d’abandon à la volonté du Père et une force de vie nouvelle : ce que creuse le Carême trouve sa résonance dans le Temps pascal.

Quarante jours de préparation, cinquante jours de joie, soit quatre-vingt-dix jours d’attention au mystère pascal.

– Bénédicte Ducatel, Des Cendres au feu de la Pentecôte

Approfondir votre lecture

  • 01 décembre 2013 : Messe du premier dimanche de l'Avent célébrée par le Père François GONON, curé de la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

December 1st, 2013: Mass of the first Advent Sunday, celebrated by Father François GONON, in Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

    De l’Avent au temps de Noël

    Durant les trois mois qui séparent le premier dimanche du Carême du dimanche de la Pentecôte, la communauté des chrétiens vit la période la plus intense de l’année. Si importante que soit la célébration des fêtes de la venue du Seigneur parmi les hommes, on ne saurait la mettre en parallèle avec celle de Pâques. Il n’y a pas deux pôles dans l’année chrétienne, Pâques et Noël. Il n’y a qu’un sommet, c’est la Pâque.

  • 7 juillet 2013 : Prière eucharistique lors de la première messe de Fère Jean-Yves LEBEC, moine de la communauté Saint Jean, en la basilique de Vezelay (69), France.

    Le temps ordinaire

    Le temps ordinaire se déploie à 2 périodes distinctes de l’année liturgique. En effet, entre le baptême du Seigneur et le mercredi des Cendres, puis entre la Pentecôte et l’Avent, se déroule le temps dit « Ordinaire », au sens d’habituel (ordinarius) familier, proche du déroulement quotidien de l’existence. Il est jalonné d’un certain nombre de fêtes et solennités.

  • 13 septembre 2008: Procession mariale sur l'esplanade des sanctuaires de Lourdes (65), France.

    Les fêtes et les saints

    Dans les fêtes de l’année liturgique, on placera au premier plan les fêtes du Seigneur, car elles commémorent les mystères centraux de notre salut, les événements principaux de la vie du Christ ou des dévotions liés à la personne du Christ, comme le Sacré-Cœur ou la Croix de Notre-Seigneur.