Fleurir le temps de Pâques

C 395-p 14-Chaylard-fleurir paques 2Par Soeur Marie Nathanaël Gagelin – PSSE

Alléluia ! Christ est ressuscité ! La Vie a vaincu la mort ! Une bonne nouvelle qui se chante, qui se danse et fait déborder de joie l’Eglise tout entière ! Résurrection ! … Lumière, paix, couleurs, élan, beauté, abondance, recueillement aussi !

La résurrection se passe dans un jardin : un jardin de printemps, c’est fleuri ! Alors, vite, allons cueillir les fleurs de la résurrection pour dire notre joie au ressuscité, pour la dire à l’assemblée, pour être au diapason de la célébration !

Que nos compositions soient belles, élancées, joyeuses !

Que la lumière, la transparence et l’équilibre soient au rendez-vous !

Que l’enracinement dise notre humanité, et son élan, notre humanité sauvée, ressuscitée !

L’abondance dit la profusion de la grâce, l’intégration du cierge pascal la présence du Christ ressuscité !

Nous avons chanté, dans la nuit de Pâques :

Réjouis-toi, ô notre terre,
resplendissante d’une lumière éclatante,
car il t’a prise en sa clarté et son règne a dissipé ta nuit !
Réjouis-toi, Eglise notre mère, toute remplie de sa splendeur,
et que résonne l’acclamation du peuple des fils de Dieu ! …

– Extrait de l’Exultet

Comme le disait Saint Athanase, que chaque dimanche soit célébré dans la joie et l’exultation, comme si c’était un jour de fête unique, ou mieux « un grand dimanche ». Qu’en ce « grand dimanche » du temps de Pâques nos compositions florales soient l’icône de la joie de la résurrection !

Quelques suggestions pour le fleurissement

Choisir, si possible, des fleurs de saison : forsythias, groseillier à fleurs roses, magnolias (branches droites), prunus… Il y a peu de feuillage à cette saison, mais on peut trouver : Laurier-tin, laurier, aucuba et d’autres feuillages persistants.

Travailler avec soin le fleurissement du cierge pascal ! Rechercher une composition florale qui intègre le cierge pascal, en évitant les « collerettes » à la jonction du pied et du cierge.

Eviter les bouquets suspendus qui ne disent pas l’enracinement.

Approfondir votre lecture

  • « Que Dieu, le Père plein de tendresse,
le Dieu de qui vient tout réconfort,
nous apporte la consolation. »

    Deuil et après-confinement : célébrer en mémoire des défunts

    Les familles en deuil ont célébré les funérailles d’un proche à l’église au cours du confinement en l’absence des membres de plus de 70 ans, leurs amis et de la communauté paroissiale. Dans certaines situations, la célébration à l’église n’a pas été possible. Voici des propositions de célébrations pour vivre le temps d’adieu, en famille ou en communauté paroissiale, avec la prière de l’Église avant de se rendre au cimetière.

  • « Nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons : sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et le sang de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur » (Prière eucharistique III)

    L’Esprit Saint dans la liturgie

    Le dernier samedi du Temps pascal, l’oraison d’ouverture de la messe nous fait demander : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »

  • 17 Novembre 2013 : Messe dominicale, présidée par P. Jacques BADJI, dans l'égl. Saint Jean Baptiste de Sceaux (92) France.

    COVID-19 : Dispositions pratiques en vue de la reprise des célébrations liturgiques

    La Conférence des évêques de France (CEF) se réjouit que le décret publié le 23 mai 2020 par le Gouvernement, conformément à la sentence rendue par le Conseil d’État lundi dernier, 18 mai, redonne sa juste place à la liberté d’exercice des cultes ; les restrictions qui y sont apportées, comme à toute liberté fondamentale, devant être justifiées et proportionnées. La CEF note :