Pape François : « Une liturgie vivante pour une Église vivante »

27 janvier 2015 : Le pape François célèbre une messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican. DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING January 27, 2015: Pope Francis celebrates a mass in the chapel of Santa Marta (Sanctae Marthae), Vatican.

27 janvier 2015 : Le pape François célèbre une messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican.

« Je vous demande aujourd’hui encore d’aider les ministres ordonnées, ainsi que les autres ministres, les choristes, les artistes, les musiciens, à coopérer afin que la liturgie soit « source et sommet de la vitalité de l’Église » (cf. SC n°10) ».

C’est en ces termes que le pape s’est adressé le 24 août 2017 aux participants de la 68ème Semaine liturgique nationale italienne.

Après avoir rappelé que le Concile et la réforme liturgique sont « deux événements directement liés », le pape François a mis en valeur certains aspects du thème « Une liturgie vivante pour une Église vivante ».

  • La liturgie est « vivante » en raison de la présence vivante de Celui qui « en mourant a détruit notre mort ; en ressuscitant nous a rendu la vie » ;
  • La liturgie est vie pour le peuple tout entier de l’Église, une action pour le peuple, mais aussi du peuple ;
  • La liturgie est vie et non une idée à comprendre. Elle conduit en effet à vivre une expérience initiatique, c’est-à-dire qui transforme la manière de penser et de se comporter.

Au-delà des présents, ce discours intéressera tous ceux qui sont engagés d’une manière ou d’une autre dans le service de la liturgie dans nos diocèses.

Lire le discours du pape François

Approfondir votre lecture

  • Fenêtre Saint-Esprit, Le Bernin, Basilique Saint Pierre, Vatican

    Le Credo de Nicée-Constantinople

    Par sa richesse biblique, sa précision dogmatique, son autorité conciliaire, le symbole de Nicée-Constantinople s’est imposé comme expression habituelle de la foi dans la liturgie romaine. Son autorité est reconnue dans le dialogue œcuménique.

  • Célébration de première eucharistie.

    Quand et comment célébrer la première communion des adultes ?

    De plus en plus d’adultes, baptisés dans leur enfance, se rapprochent de l’Église et demandent à recevoir l’eucharistie. Appelés souvent « recommençants », si l’Église les considère non plus comme des catéchumènes puisqu’ils ont été baptisés, leur préparation relève avant tout d’une démarche catéchuménale : un temps prolongé qui permet la croissance de leur foi et son intelligibilité par des catéchèses, des relations réelles avec d’autres chrétiens, leur participation à des rites liturgiques, en particulier des célébrations de la Parole.

  • Livres de chants.

    Répertoire et liturgie : si on choisissait autrement nos chants ?

    « Le prêtre, en organisant la messe, considérera davantage le bien du peuple de Dieu que ses inclinaisons personnelles » (Présentation générale de la liturgie des Heures 352). L’enjeu du chant dans la liturgie est ici défini : le bien du peuple de Dieu. Et quel est ce bien, sinon l’expérience spirituelle du mystère pascal ? Que peut-on en déduire pour le choix des chants ? Couleur liturgique et attitude spirituelle, deux critères essentiels pour choisir un répertoire.

Sur eglise.catholique.fr

Tous les dossiers