Colloque des 10 ans de Narthex : « L’Église et les artistes : quels enjeux pour demain ? » 

10 ans de Narthex.fr, 2009-2019.

10 ans de Narthex.fr, 2009-2019.

Lancé en 2009, le site Narthex.fr fête ses dix ans d’existence et organise à cette occasion un colloque le 20 novembre 2019 sur le thème « L’Eglise et les artistes, quels enjeux pour demain ? »

Porté par la Conférence des évêques de France, Narthex.fr est un espace de dialogue et d’échange entre la société et l’Eglise à travers l’art, qui invite à la réflexion dans une dimension spirituelle, et met également en lumière les multiples formes d’expression artistique, de la musique aux arts plastiques, du patrimoine et la création contemporaine.

Informations pratiques

Cet événement aura lieu à la Maison de la Conférence des évêques de France à Paris (07).

Les inscriptions se font impérativement en ligne avant le 11 novembre (places limitées) :

Une journée de réflexion sur l’Église et les artistes

Ce colloque marque une étape importante pour Narthex.fr, revue artistique et culturelle lancée en 2009, qui fête ses 10 ans d’existence, et propose un espace de dialogue entre la société et l’Église à travers le prisme de l’art, la culture et le patrimoine.

A ce titre, se fondant sur sa position d’observatoire de l’art et de la société, Narthex propose de faire le point sur le dialogue actuel entre l’Église et les artistes, et d’ouvrir une réflexion prospective.

A l’aube du XXIe siècle, quelles sont les relations et les interactions entre la société et l’art, entre les chrétiens et la création d’aujourd’hui ? L’art contemporain a-t-il sa place dans les églises ? La fascination exercée par l’art et les artistes auprès de la société actuelle ne reflète-t-elle pas l’expression d’une véritable quête de sens, une aspiration à une autre dimension ?

L’Église ne se prive-t-elle pas d’une relation renouvelée avec les artistes, qui pourraient lui apporter leur vision de notre époque, de l’homme et de l’univers ? Paul VI écrivait : « L’Église a besoin des artistes ». Comment résonne aujourd’hui cette interpellation ? Dans son fonctionnement actuel, dans sa relation au monde, l’Église est-elle dans une attitude d’accueil, de dialogue, voire de rapport existentiel avec l’art d’aujourd’hui ? Comment penser l’art de demain ? Peut-on considérer les œuvres numériques ou issues de l’intelligence artificielle, les performances, installations et initiatives éphémères comme les ferments de la création à venir ? Sur quels critères s’exerce le regard du théologien face à cet art en mutation ?

En se fondant sur les intuitions du Concile Vatican II, la liturgie a pour vocation d’être l’expression de l’harmonie et de la beauté sous toutes ses formes, comme une composition artistique globale. Interaction transversale entre espace, lumière, son et liturgie, cette convergence idéale atteint-elle son objectif dans les réalisations contemporaines ? Comment prend-elle forme ? Les nouveaux édifices religieux offrent-ils une dimension artistique et spirituelle « immersive » ? Cela est-il une source d’inspiration pour les artistes de notre temps ?

Être appelé à créer dans un lieu sacré est-il un défi, attirant et stimulant, pour un artiste contemporain ? Comment un artiste de notre temps aborde-t-il une collaboration avec un lieu d’Église ? Au-delà de l’institution et de ses contraintes, l’artiste est-il réceptif à la charge patrimoniale et architecturale, à la dimension sacrée de l’édifice religieux ? Quel discernement exercer face à l’adéquation de l’œuvre, que ce soit sur le fond ou la forme ? Quelles perspectives d’avenir et quelle diversité propose l’Église aux artistes, en termes de création ?

Si l’histoire de l’art a toujours été étroitement liée à celle de l’Église à travers les siècles, la période moderne a marqué une rupture dans cette relation. Quelle vision d’avenir peut-on imaginer pour inviter et inciter à de nouveaux échanges entre l’Église et les artistes de notre temps ?

L'Eglise, par delà le confinement

2

Agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Tous les dossiers

Approfondir votre lecture

  • 9 mai 2018 : Illustration de la Semaine sainte, de la fêtes des Rameaux aux baptêmes lors de la Vigile pascale. France.

    Rameaux 2020 : Repères et proposition d’une bénédiction des rameaux à la maison

    Cette année, l’épidémie de COVID-19 oblige à vivre autrement les jours saints. La privation de rassemblement sera d’autant plus vive que la Semaine Sainte est d’ordinaire un temps fort de vie communautaire à la suite du Christ. Beaucoup s’uniront donc par la prière aux évêques et aux prêtres qui célébreront en petits comités les mystères saints, parfois devant l’écran ou par la radio. Beaucoup vivront aussi chez eux les jours saints sous la forme adaptée de liturgies domestiques.

  • 14 avril 2019 : Servants de messe tenant  des palmes lors du dimanche des Rameaux. Paroisse Saint Jean Baptiste de Belleville, Paris (75), France.

    COVID-19 : Note complémentaire concernant la bénédiction des rameaux

    La bénédiction des rameaux appartient à un rite complet intitulé « Entrée Messianique du Seigneur à Jérusalem » qui peut prendre trois formes au choix selon les conditions de mise en œuvre, tel que le rappelle la Note concernant la célébration de la Semaine Sainte 2020 du 27 mars 2020.

  • Le Dimanche des Rameaux, l'Eglise célèbre l'entrée messianique de Jésus à Jérusalem : « Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; 
d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. » (Mt 21, 8)

    Note pastorale au sujet des célébrations de la Semaine Sainte 2020

    Le contexte épidémique et les dispositifs de confinement des personnes ont des conséquences importantes sur l’ensemble des célébrations de la Semaine Sainte et particulièrement du Triduum pascal. Autrement dit, en dehors des communautés religieuses ou monastiques, la majorité des prêtres célébreront ces offices en tout petit comité voire seul.

Art sacré

  • Flora Moscovici, La lumière vient du sol, chapelle de la Trinité, Bieuzy, L’art dans les chapelles 2016 © Laurent Grivet

    L’Église et l’art contemporain, un dialogue fécond

    En 2009, alors qu’il célèbre le dixième anniversaire de la Lettre aux artistes de son prédécesseur, le pape Benoît XVI dit : « je désire exprimer et renouveler l’amitié de l’Eglise et du monde de l’art, une amitié consolidée dans le temps … Cette amitié doit être sans cesse affirmée et soutenue, pour être authentique et féconde, adaptée à son époque, et tenir compte des situations et des changements sociaux et culturels. »

  • Art sacré

    Parmi les plus nobles activités de l’esprit humain, on compte à très bon droit les beaux-arts, mais surtout l’art religieux et ce qui en est le sommet, l’art sacré. Par nature, ils visent à exprimer de quelque façon dans les œuvres humaines la beauté infinie de Dieu, et ils se consacrent d’autant plus à accroître […]