Saints Pierre et Paul, fêtés le 29 juin

Saint Paul hors les Murs

Saint Paul hors les Murs

Par Béatrice Catton

En fêtant depuis la seconde moitié du IV siècle les apôtres Pierre et Paul, l’Eglise nous invite à contempler la grâce qui les a animés. Chacun d’eux a vécu une expérience forte de rencontre avec le Christ qui a bouleversé leur vie. L’amour miséricordieux du Père a inondé et vivifié Pierre jusque dans sa faiblesse. Il deviendra le roc sur lequel reposera l’Eglise. Paul, sur le chemin de Damas a été converti et est source de l’universalité du Christianisme. Aujourd’hui comme hier, ces deux saints nous appellent à vivre de notre foi et à proclamer la Bonne Nouvelle « jusqu’aux extrémités de la terre ».

La conversion de Paul et sa vocation

« Comme il était en route et approchait de Damas, une lumière venant du ciel l’enveloppa soudain de sa clarté. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? » Il répondit : « Qui es-tu, Seigneur ? Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire ». (…) Saul se releva et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. (…) Pendant trois jours, il fut privé de la vue (…) Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur l’appela : (…) Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait à tes fidèles de Jérusalem. S’il est ici, c’est que les chefs des prêtres lui ont donné le pouvoir d’arrêter tous ceux qui invoquent ton Nom. » Mais le Seigneur lui dit : « Va ! cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon Nom auprès des nations païennes, auprès des rois et des fils d’lsraël. Et moi, je lui ferai découvrir tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon Nom. » Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus, celui qui s’est montré à toi sur le chemin que tu suivais pour venir ici. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. » Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva et il reçut le baptême(…). Act 9,3-19*

On trouve trois récits de conversion de Paul dans les actes des apôtres ( 9,3-19 ; 22,1-16 ; 26, 9-18). C’est Luc qui met en scène Paul trente ans plus tard. Paul en parle assez peu, si ce n’est pour justifier sa mission. En Ga 1,15-17, quand Paul parle de sa conversion ou vocation, il le fait de manière sobre et discrète. Il a simplement une révélation qui le chargera d’une mission « pour que je le révèle aux païens ». Cette conversion consiste en un changement de regard. En Ga 1,11, il précise que tout ce qu’il dit lui vient de Jésus Christ : « Sachez-le, en effet, mes frères, l’Evangile que j’ai annoncé n’est pas à mesure humaine : ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par une révélation de Jésus Christ ».

On a souvent contesté à Paul son titre de disciple. Paul se dit apôtre pour deux raisons :

  • La rencontre du ressuscité, en 1Co 9,1 « … Ne suis-je pas apôtre ? N’ai-je donc pas vu Jésus, notre Seigneur ?… », Paul se présente comme l’avorton de Dieu, 1Co 15, 8 « Et, en tout dernier lieu, il m’est apparu à moi aussi, comme à l’avorton. »
  • La réception de la grâce de Dieu. 1Co 15, 10 « C’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce à mon égard n’a pas été stérile. Loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous : oh ! non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. »

« Comparaison » avec Pierre

Pierre est l’appelé de la première heure. Selon Mc 1, 16-20, Jésus appelle ses quatre premiers disciples, parmi lesquels se trouve Pierre. Celui-ci fait partie des tout proches de Jésus. Il est présent à la passion, même si c’est pour le renier. Pierre a suivi un rabbi, un maître. Son chemin va consister à découvrir que le Crucifié est ressuscité.

Paul est un appelé de la dernière heure. Il n’a pas connu Jésus dans la chair mais il a été saisi par le Ressuscité alors qu’il persécutait l’Eglise de Dieu. Sa rencontre avec le Ressuscité est fondatrice. A partir de là, il est remonté à Jésus selon la chair, c’est à dire au Crucifié, à Jésus de Nazareth. L’expérience du Christ ressuscité est directement à la base de la vocation et de l’apostolat de Paul.

Un temps d’ordination

Chaque année, à proximité de la fête de Saints Pierre et Paul, Apôtres (29 juin), des ordinations de prêtres diocésains ont lieu dans un certain nombre de diocèses.

*Texte liturgique (AELF)

Télécharger l’article complet en PDF :

Le saint du jour

Sur www.nominis.cef.fr

Saint René Goupil - Martyr au Canada (✝ 1642)

Médecin, frère lai (laïc) jésuite et coopérateur de saint Isaac Jogues, il était missionnaire chez les Indiens. Il fut tué par un païen d'un coup de hache, à Ossernenon au…

Approfondir votre lecture

  • 10 octobre 2010: Imposition de l'évangéliaire lors de l'ordination épiscopale de Mgr Denis MOUTEL, Saint Brieuc (22), France.

October 10th, 2010: Ordination of Mgr Denis MOUTEL, Saint Brieuc (22), France.

    La prière de l’ordination épiscopale

    Les prières d’ordination (épiscopale, presbytérale ou diaconale) sont adressées à Dieu, le Père de Jésus-Christ. Leur introduction comporte toujours l’expression de sa louange, de manière comparable à celle que l’on trouve au début des prières eucharistiques. La prière d’ordination épiscopale met plus spécifiquement l’accent sur la paternité de Dieu qui s’exprime en termes de tendresse, de réconfort (2Co 1, 3), d’attention aux plus humbles (Ps 112, 6).

  • Accueil du presbyterium, réception du nouvel évêque cathédrale Saint-Etienne, Meaux

    Les « ministres ordonnés » : l’évêque, le prêtre et le diacre

    Du latin ordinatio : « action de mettre en ordre », « action d’orga­niser la distribution des charges », l’Ordination se déroule au cours d’une cérémonie solennelle qui confère le sacrement de l’ordre. L’acte essentiel de l’ordination épiscopale, presbytérale et diaconale est l’imposition des mains suivie de la prière consécratoire. Le caractère épiscopal est requis pour procéder validement à des ordinations.

  • 8 octobre 2011 : Un diacre nouvellement ordonné donne la communion lors de sa messe d'Ordination, Cath. Notre Dame, Paris (75) France.


October 8th, 2011 : Ordination of permanent deacons, Notre Dame Cath. Paris (75) France.

    Les grands moments d’une ordination diaconale

    8 octobre 2011 : Un diacre nouvellement ordonné donne la communion lors de sa messe d’Ordination, Cath. Notre Dame, Paris (75). Au début de la célébration Appel du candidat L’évêque :  » Que celui qui va être ordonné diacre s’avance  » L’ordinand :  » Me voici !  »  C’est l’Eglise qui appelle le futur diacre, et c’est librement que […]