Les musiques actuelles chrétiennes, côté paroles

Orgue - piano, mains

Ce texte de Jo Akepsimas est sous-titré « Prétexte pour réfléchir à la place des paroles dans une chanson ou un chant qui se veulent « chrétiens » …  » et s’adresse à celles et ceux qui composent, qui chantent, qui réfléchissent et qui sont amenés à proposer des orientations, à opérer des discernements et des choix …

L’auteur définit et replace les MAC dans un contexte historique (les Réveils religieux, le Renouveau charismatique, la Contemporary Christian Music).

Lors d’une première partie il examine les caractéristiques de l’écriture poétique, l’importance de la métaphore (de la « parabole ») dans l’expression de la foi, différents aspects de l’écriture (le traitement des citations bibliques, la structure d’un texte, la germination de la Parole dans le cœur du poète, la manière dont les pronoms (un « lieu théologique ») structurent un texte, la louange biblique – côté jour, côté nuit).

Dans une seconde partie, Jo Akepsimas, à travers une analyse détaillée de 150 textes des MAC, pointe le côté brouillon de la plupart des textes examinés – platitudes, clichés, côté didactique ou quasi exclusivement intimiste, confusion dans l’utilisation des pronoms, erreurs théologiques, manière tronquée de parler de la louange.

Dans une troisième partie, l’auteur pose la question de l’évangélisation et le rôle de la chanson dans cette tâche, en mettant en garde contre la place trop grande accordée à la ferveur et à l’émotion.

En Annexes, on trouve l’analyse de deux hymnes ainsi qu’un texte remarquable du Cardinal Daneels sur l’importance des images dans la prédication.

Approfondir votre lecture

  • Répertoire et liturgie : si on choisissait autrement nos chants ?

    « Le prêtre, en organisant la messe, considérera davantage le bien du peuple de Dieu que ses inclinaisons personnelles » (Présentation générale de la liturgie des Heures 352). L’enjeu du chant dans la liturgie est ici défini : le bien du peuple de Dieu. Et quel est ce bien, sinon l’expérience spirituelle du mystère pascal ? Que peut-on en déduire pour le choix des chants ? Couleur liturgique et attitude spirituelle, deux critères essentiels pour choisir un répertoire.

  • Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique pendant le Carême

    Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ? Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ? Voici une proposition de répertoire historique pour le Mercredi des Cendres et le temps du Carême.

  • Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique pour les Rameaux et la Semaine sainte

    Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ? Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ? Voici une proposition de répertoire historique pour le temps de la Passion : le Dimanche des Rameaux et la Semaine sainte.