COVID-19 et confinement : vivre une liturgie familiale à domicile pour le 5ème dimanche de Carême

27 septembre 2019 : Illustration. Haut de la fontaine de la place Saint Sulpice à Paris et fenêtres éclairées des appartements proches. Paris (75), France.

27 septembre 2019 : Illustration. Haut de la fontaine de la place Saint Sulpice à Paris et fenêtres éclairées des appartements proches. Paris (75), France.

En ces jours de confinement, où les catholiques ne peuvent participer à la liturgie dominicale, les célébrations en ligne (via Facebook, Youtube etc…) se multiplient et elles aident à rester dans la communion. On peut aussi faire le choix d’une célébration plus active, en famille, grâce à des propositions comme celle de l’équipe PLS du diocèse d’Orléans qui met à disposition des fidèles un livret pour conduire et vivre une liturgie domestique en famille, en « Église domestique » (Lumen gentium, n. 11). Voici la trame d’une célébration dominicale à la maison, avec des supports-ressources, pour le 5ème dimanche de Carême, année A.

Accueillir le Seigneur dans sa maison, au milieu de sa famille et de son quotidien, quelle joie à partager !

Là où deux chrétiens, ou cinq ou plus, se réunissent le dimanche pour célébrer un des offices du jour, y compris en l’absence de prêtre, ces chrétiens sont l’Église rassemblée en ce lieu.

Par notre baptême, nous sommes unis au Seigneur et habilités à célébrer avec toute l’Église, du Ciel et de la Terre. Nous allons proclamer le Christ Sauveur et nous mettre au service de la petite communauté avec laquelle nous vivons le confinement.

Mise en oeuvre à la maison

La préparation est un moment majeur. Chacun peut y participer, sans oublier les plus jeunes. Voici quelques indications pour répartir les missions.

Décoration et préparation du lieu :

Prenons soin du lieu et de notre tenue en ce jour de fête.

Choisissons un lieu dans cette maison confinée : lieu pour accueillir l’Invité, le visiteur tant attendu.

Plaçons une croix ou une image de Jésus, une fleur, une bougie…, même si l’on est seul. Mettons un carnet avec les noms de toutes les personnes à porter dans nos prières et dont nous prenons des nouvelles. Prenons l’avis de tous pour le décorer.

Ce coin de prière restera toute la semaine pour se ressourcer, comme un lieu spirituel et apaisant, reposant. Nous l’aménagerons de semaine en semaine.

Choix des chants :

(cf. fiche ressource)

Lectures :

Pour préparer et bien mettre en oeuvre, cf. fiche ressource.

Psalmodie du psaume :

avec différentes manières de chanter, (cf. fiche ressource).

Conduire le partage de la Parole :

Choisir un commentaire de l’évangile cet une activité pour les tout-petits (cf. fiche ressource).

Préparer le temps de louange-intercession :

Chacun prépare personnellement sa contribution à la prière.

Choix du « conducteur  » :

Qui peut lire ? bénir ? ouvrir et conclure ? tous les baptisés !

Proposition de célébration pour une liturgie domestique

Entrée

chant au choix

  • Changez vos cœurs
  • Rends-nous la joie de ton salut
  • Appelés enfants de Dieu

Tous : Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

Litanie pénitentielle

Le Conducteur : Pour nous préparer à accueillir la parole de Dieu et pour qu’elle nous transforme, nous nous reconnaissons pécheurs.

Jésus espérance des pauvres, prends pitié de nous

Jésus, repos des cœurs blessés, prends pitié de nous

Christ, amis des pêcheurs, prends pitié de nous

Fils, bien aimé du Père, prends pitié de nous

Seigneur, vainqueur de la mort, prends pitié de nous

Seigneur, glorifié dans la vie, prends pitié de nous.

Prière d’ouverture

Dieu par qui tout existe, tu ne laisses pas mourir en nous la vie que tu nous offres.

A l’appel de ton Fils, fais-nous sortir des tombeaux où nous enferme le péché. Rends nous à ta lumière éclatante Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.

AMEN

Lecture de la Parole de Dieu

Lecture du livre du prophète Ézékiel

« Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez » (Ez 37, 12-14)

Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu !

Psaume

Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa Parole.

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

« L’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous » (Rm 8, 8-11)

Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu !

Acclamation et lecture de l’Évangile

Gloire et louange à toi Seigneur Jésus !

Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.

Celui qui me suit aura la lumière de la vie.

Gloire et louange à toi Seigneur Jésus !

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

« Je suis la résurrection et la vie » (Jn 11, 1-45)

Acclamons la Parole de Dieu. Louange à Toi, Seigneur Jésus !

Partage

  • Nous pouvons partager chacun une phrase de cet Évangile (sans commentaire des autres).
  • Que me dit cet évangile aujourd’hui ? (sans commentaire non plus)
  • Lecture d’une homélie ou d’une explication de cet évangile.
  • Temps de méditation en silence.

Ensemble, nous affirmons notre foi :

Credo de Nicée Constantinople ou Symbole des Apôtres

Louange

  • Chacun peut partager un motif de reconnaissance envers le Seigneur : Tu es béni, Seigneur, Toi qui… !
  • Refrain : Bénis le Seigneur, ô mon âme

Intercession

Tu es venu dans notre vie pour nous sauver. Avec Toi Seigneur Jésus, nous confions au Père tous nos proches, l’Église, le monde, les pauvres. Nous pouvons partager chacun une intention ou le nom d’une personne.

Sûrs de ton amour, et forts de notre foi, Seigneur nous te prions.

Père de la vie éternelle, Tu n’es pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants, Tu as envoyé ton Fils comme messager de la vie pour nous libérer de la mort.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Prière pour les catéchumènes

Nous te prions pour les catéchumènes : qu’ils reconnaissent avec foi et amour que seul Jésus a les paroles de la vie éternelle et qu’ils se préparent avec ardeur à leur nouvelle vie.

AMEN !

Notre Père

Ensemble, comme Jésus nous l’a enseigné, nous disons :

NOTRE PÈRE…

Communion spirituelle

Quand nous ne pouvons pas recevoir la communion sacramentelle à la messe, nous sommes invités à pratiquer la communion spirituelle, appelée aussi « communion de désir ». Dans le silence, offrons au Christ notre foi en sa présence dans l’eucharistie comme source de vie, d’amour et d’unité, disons-lui notre désir d’y communier, pour L’aimer et Le faire aimer.

  • On reste en silence pendant quelques minutes pour accueillir Jésus.
  • On peut prendre un chant d’action de grâces : Nous te rendons grâce. Puis on se met debout.

Par l’intercession de saint N. [patron de la paroisse], de tous les saints et saintes de Dieu [on peut nommer le patron de chacun des participants], que le Dieu de la persévérance et du courage nous donne de manifester par toute notre vie l’Esprit d’amour du Christ Jésus.

AMEN !

Je vous salue Marie.

Bénédiction et envoi

Dieu notre Père, tu veux que nous vivions. Donne nous d’accepter avec reconnaissance la vie comme un cadeau et une mission.

AMEN

Jésus tu es mort pour nous afin que nous vivions. Vrai homme, tu as pleuré ton ami Lazare ; vrai Dieu tu l’as fait sortir du tombeau. Donne nous de vivre avec toi comme fils et filles de Dieu.

AMEN

Esprit Saint qui donnes la vie, tu nous incites à suivre le chemin du Christ. Donne nous de vivre les uns pour les autres et d’être disponibles à toute personne dans le besoin.

AMEN

Que Dieu nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

AMEN !

  • Chant Vivons en enfant de Lumière
Une proposition bâtie par l’équipe diocésaine de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse d’Orléans

Célébration de l'Eucharistie

L'offrande eucharistique

Collection Célébrer - Vie reçue vie donnée

Acteurs de la célébration

Assemblée liturgique

Eucharistie en dehors de la messe

Lieux de la liturgie

Catéchèses du pape François sur l'Eucharistie et la messe

Sur la Web TV

Approfondir votre lecture

  • Cimetière de village.

    Faire mémoire des fidèles défunts, après le COVID-19

    La crise sanitaire que nous traversons privent souvent les familles et les proches d’un défunt de l’accompagner pleinement jusqu’à son inhumation. Et même si les églises continuent à accueillir pour les obsèques, l’impossibilité pratique pour beaucoup de s’y rendre pour la célébration d’adieu ou la réduction à un nombre restreint de participants entraînent des souffrances, puisqu’une étape importante du processus de deuil ne peut se déployer normalement. Cette situation va durer.

  • 29 juillet 2019 : Chemin de croix dans l'église Notre-Dame du Raincy (Notre-Dame-de-la-Consolation) a été construite en 1922-1923 par les architectes français Auguste et Gustave PERRET.

    Chemin de croix pour les premiers jours saints

    Depuis toujours les chrétiens célèbrent la mémoire de la passion et de la résurrection du Christ dans l’attente de sa venue définitive. Tout particulièrement, durant le temps du Carême, la méditation du Chemin de croix continue d’ancrer notre prière dans cet événement fondateur. Cet ancrage aide à rendre grâce et intercéder pour le salut du monde, en toutes circonstances.

  • Cierge allumé pour la Vigile pascale : Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière ! Ps 103 (104)

    Carême et liturgie, un même défi : le Mystère pascal au centre de nos vies !

    Dans son message pour le Carême 2020, le pape François invitait à accueillir l’appel à nous laisser réconcilier avec Dieu (2 Co 5, 20) en fixant davantage « le regard du cœur sur le Mystère pascal ». Remettre au centre le Mystère pascal permet en effet d’entrer dans « un dialogue ouvert et sincère avec Dieu ». Et selon le Pape, grâce à ce dialogue, il devient alors plus facile aux disciples que nous sommes de devenir « sel de la terre et lumière du monde » (Mt 5, 13‑14). Or l’invitation vaut bien au-delà du Carême.