La veillée de prière auprès du défunt

14248883_10210226992172479_264573255_nTraditionnellement, la veillée de prière se vivait à la maison du défunt où reposait son corps. Aujourd’hui, le plus souvent, le corps repose dans une chambre funéraire. Il est plus difficile d’y proposer un temps de prière avec les proches, par manque de temps aussi ou parce que les familles n’en expriment plus l’habitude.

Pourtant, à l’expérience, ce temps de prière plus intime peut s’avérer profitable. Il favorise une expression plus libre de la douleur, des paroles plus personnelles concernant le défunt, l’écoute de musiques ou de chants qu’on ne pourrait entendre dans l’église.

Le rituel des funérailles rappelle le rôle que peuvent tenir les baptisés pour favoriser de tels moments de prière familiale :

Les laïcs chrétiens ont un rôle important à jouer

« Pour les prières à la maison et au cimetière, la présence d’un prêtre ne sera pas toujours possible. Cela ne devrait pas être une raison pour ne rien faire. En fidélité avec l’esprit du Concile Vatican II qui invite tous les chrétiens à exercer, dans l’Église, leur sacerdoce baptismal, le rituel des funérailles demande aux chrétiens, proches ou amis de la famille tout particulièrement, de savoir prendre l’initiative de telles prières (cf. RR, n° 19). »

Prières pour les défunts à la maison et au cimetière, Rituel des funérailles II, p. 6.

Le livre Dans l’espérance chrétienne comporte des propositions diverses, faciles à adapter selon les circonstances et les attentes des familles : célébration de la Parole, veillée avec des psaumes, prière comportant la litanie des saints. Encore faut-il oser proposer et trouver le temps d’offrir ce service comme une étape renouvelée dans l’accompagnement des familles.

« La tradition de veiller auprès du corps du défunt exprime le désir de ne pas quitter celui qui nous est cher. Elle manifeste la foi en la vie éternelle qui dispose tout chrétien à attendre le Jour du Seigneur. La présence auprès de la famille et des proches rappelle la compassion de Jésus envers tous. »

Dans l’espérance chrétienne, n. 51, p. 30.

Approfondir votre lecture

  • livre de psaumes

    Proposition pour une veillée de prière auprès d’un défunt

    Il n’est pas rare aujourd’hui que les personnes chargées de l’accompagnement des familles eu deuil prennent en charge l’animation d’une veillée de prière, avec la famille et les proches, auprès du défunt. Et cela est heureux, car souvent d’un grand réconfort pour la famille, et cela permet de ritualiser le début du parcours de deuil que conduit l’Église jusqu’à la séparation totale (la mise en terre), en passant par la célébration à l’Église et le dernier adieu.

  • 24 Juillet 2013 : Les obsèques de Sophie MORINIERE - décédée dans un accident de bus en Guyane, alors qu'elle se rendait aux JMJ - ont été célébrées mercredi à 14h30 à la paroisse Saint-Léon, Paris (75), France. 

July 24, 2013: The funeral of Sophie MORINIERE were celebrated on wednesday at 14:30 in the parish of St. Leon in Paris. Sophie MORINIERE died in a bus accident, in French Guiana as she was going to the WYD. Paris (75), France.

    Comment prendre en compte la vie du défunt dans la pastorale des funérailles ?

    Lors des funérailles chrétiennes, l’Église exerce un service de compassion et de prière auprès des personnes et des familles touchées par la mort et qui affrontent une épreuve. Les vivants ont un intense besoin d’entendre des mots vrais sur le sens profond de leur propre vie (cf. Gaudium et Spes (GS) n°18).

  • lecture de la bible, mains

    Choisir des textes pour les funérailles grâce au Lectionnaire par « thèmes »

    Un guide pratique pour choisir des lectures lors de la célébration d’obsèques, grâce au Lectionnaire du Rituel des funérailles.