Le rite des Cendres modifié par la pandémie : note de la Congrégation pour le Culte divin

cathopic_1484544073242136

La Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements a fait paraître mardi 12 janvier une note sur le déroulé particulier du mercredi des Cendres, dans les circonstances sanitaires exceptionnelles du moment. Le cardinal Robert Sarah, préfet, préconise une imposition des cendres masquée, et sans paroles, lors de cette célébration qui ouvre le Carême.

 

NOTE SUR LE MERCREDI DES CENDRES
Imposition des cendres en temps de pandémie

Ayant dit la prière de bénédiction des cendres et après les avoir aspergées d’eau bénite sans rien dire, le prêtre, s’adressant aux présents, dit une fois pour toutes la formule telle qu’elle se trouve dans le Missel Romain: « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » ou « Souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière ».
Ensuite le prêtre se lave les mains et met le masque pour se protéger le nez et la bouche, puis il impose les cendres à ceux qui s’approchent de lui ou, si cela est jugé opportun, il s’approche de ceux qui se tiennent debout à leur place. Le prêtre prend les cendres et les laisse tomber sur la tête de chacun, sans rien dire.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 12 janvier 2021.
Robert Card. Sarah, Préfet X Arthur Roche, Archevêque Secrétaire

Approfondir votre lecture

  • Faut-il fleurir pendant le Carême ?

    Quelle place pour un fleurissement de la liturgie pendant le temps du Carême ? Comment comprendre et traduire ce temps « au désert » ?

  • Art sacré et Carême : un chemin vers Pâques sur Narthex

    A travers des propositions artistiques et culturelles qui seront publiées sur son site jusqu’à Pâques et durant le Temps pascal, le site Narthex propose de se ressourcer en approfondissant les liens qui unissent l’art et la foi tout au long du Carême.