Messe Laudato Si’ pour la Création : un dialogue entre les fleurs et les notes

Messe Laudato Si’ pour la Création, présidée par Mgr Emmanuel Gobilliard, composée par Jean-Baptiste Pinault, lauréat du concours 2017, avec le Grand Choeur de l'UCLy, solistes, quatuor de cuivres et orgue.

Messe Laudato Si’ pour la Création, présidée par Mgr Emmanuel Gobilliard, composée par Jean-Baptiste Pinault, lauréat du concours 2017, avec le Grand Choeur de l’UCLy, solistes, quatuor de cuivres et orgue.

Par Caroline Royané, responsable de la commission « Fleurir en liturgie » du diocèse de Lyon.

La création de la messe Laudato Si’ en septembre 2018 à la basilique Notre-Dame de Fourvière a été l’occasion d’une réflexion de la part de Caroline Royané, responsable de la commission « Fleurir en liturgie » du diocèse de Lyon, sur l’importance d’une collaboration entre les services liturgiques :

« Pour répondre à la demande du Pape François de célébrer du 1er septembre au 4 octobre 2018,  « Le Temps pour la Création », le diocèse de Lyon a proposé en 2017 un concours de composition d’une messe sur ce thème, dans l’esprit de l’encyclique Laudato Si’.

Ce concours a été remporté par Jean-Baptiste Pinault, chef de chœur de la Maîtrise de la Cathédrale de Versailles, organiste titulaire de Saint Jean-Baptiste de Grenelle (Paris XVème) et professeur agrégé au Collège du Sacré-Cœur, ainsi qu’au Lycée Notre-Dame de Grandchamp à Versailles.

Cette création diffusée pour la première fois le 30 septembre 2018 à la Basilique de Fourvière au cours du Festival « Beauté Divine » sur le thème de la Création Divine, pourrait être en lien avec le fleurissement dans nos célébrations.

D’ailleurs, quoi de plus agréable et inspirant que de fleurir nos églises tout en écoutant nos organistes ou nos chanteurs en répétition. Tout comme la Musique liturgique, Fleurir en Liturgie n’est pas un décor. Elle ne vient pas habiller les célébrations, elle est célébration en elle-même.

La musique et les fleurs nous rapprochent du Seigneur.

La musique ouvre l’oreille du cœur, les fleurs ouvrent les cinq sens.

Le chant est un don que chacun apporte pour faire un seul corps et une seule voix, une manière de manifester notre communion.

Dans cette dynamique, nous pourrions envisager une collaboration entre les missions Fleurir en Liturgie et Musique liturgique. Toutes deux sont langage permettant d’accéder à la prière et d’entrer en contact avec notre Seigneur.

Les fleurs comme les notes s’unissent entre elles pour exprimer les émotions, traduire la puissance ou la fragilité…

Lors de la session nationale « Fleurir en Liturgie » en novembre 2017 à Paris, Elena Lasida, chargée de mission au pôle « Écologie et société » au sein de la Conférence des évêques de France qui a pour but d’accompagner les communautés chrétiennes dans la réception de l’encyclique du Pape François Laudato Si’, appelait de ses vœux davantage d’échanges entre les différents services de la liturgie lors de la préparation des célébrations.

En effet, une meilleure collaboration entre nous, accroîtrait l’harmonie et l’unité dans les célébrations. Pour leur préparation, les services de Musique et de Fleurir en Liturgie ont en commun la nécessité d’avoir recours aux textes bibliques du jour. De même, l’écoute des chants et des musiques choisis pourrait inspirer et contribuer à donner du sens au fleurissement.

Dans le fleurissement, les fleurs s’harmonisent entre elles pour créer la composition florale, expression de notre foi.

La musique comme les fleurs accompagnent la Liturgie.

Toutes deux contribuent à la symphonie de la Parole de Dieu.

Tout est lié, les fleurs entre elles, les notes aussi.

Tout est don de Dieu. Tout est fragile, Tout est promesse d’une vie nouvelle.

Comment unir nos services afin que notes de musique et fleurs apportent leur contribution à la réalisation de la promesse d’une vie nouvelle, proposée par le Pape François dans l’encyclique Laudato Si’ ? »

Messe de la Création

Cette vidéo publiée par le diocèse de Lyon permet de visionner la Messe Laudato Si’ pour la Création, présidée par Mgr Emmanuel Gobilliard le 30 septembre 2018 à Notre Dame de Fourvière. Cette Messe a été composée par Jean-Baptiste Pinault, lauréat du concours 2017, avec le Grand Choeur de l'UCLy, solistes, quatuor de cuivres et orgue.

Sur tv.catholique.fr

Un Temps pour la Création

Comment vivre ce temps, pleinement ? Eléments de réponse avec Elena Lasida, chargée de mission écologie et société à la Conférence des évêques de France.

Approfondir votre lecture

  • Détail de « Tournesol image i » de Emil Nolde (1867-1956), Hamburger Bahnhof, musée d'art contemporain de Berlin.

    Saison de la Création : quelques pistes pour célébrer une eucharistie

    On trouvera ci-après quelques suggestions en vue de faciliter la préparation et l’organisation des célébrations qui jalonnent la Saison de la Création, du 1er septembre au 4 octobre.

  • Champ de pavots au coucher du soleil.

    Laudato Si’, entre désert et jardin : des pistes pour le fleurissement dans la liturgie

    Dans ce texte, Elena Lasida présente l’encyclique « Laudato Si’ » en faisant des liens entre l’encyclique et la mission « Fleurir en liturgie » et suggère des pistes concrètes pour le fleurissement. Il s’agit de la retranscription d’une intervention donnée dans le cadre de la session nationale Fleurir en liturgie sur le thème « L’Alliance, entre désert et jardin » le 21 novembre 2017.

  • Arbre de Judée, dahlia et feuilles de bergenia. Messe chrismale en la cathédrale de Nanterre.

    L’Alliance, entre désert et jardin

    Dans ce texte, le père Billon retrace l’alliance entre Dieu et les êtres humains qui traverse la Bible de l’arbre de la connaissance du bien et du mal à l’arbre de la croix du Christ. Toute l’histoire de l’alliance rompue et de l’alliance renouvelée se déroule au jardin et dans le désert. Il s’agit de la retranscription d’une intervention donnée dans le cadre de la session nationale Fleurir en liturgie sur le thème « L’Alliance, entre désert et jardin » le 22 novembre 2017.