La nouvelle traduction du Missel a reçu la « confirmatio » de Rome

Bénédiction des offrandes eucharistiques lors de la messe.

Bénédiction des offrandes eucharistiques lors de la messe.

La Conférence des évêques de France a reçu par son Président Mgr de Moulins-Beaufort la confirmatio de la nouvelle traduction de la troisième édition typique du Missel Romain en français accordée par décret du Préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements en date du 1er octobre 2019. Cette traduction sera mise en application au début de l’Avent 2020.

Découvrir la nouvelle traduction du Missel Romain

Le missel est le livre liturgique permettant de célébrer la messe et d’y participer. La nouvelle traduction du Missel Romain sera mise en oeuvre dans toutes les paroisses et communautés francophones dans quelques mois.

A la fin du mois de novembre, paraîtra un ouvrage de l’Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones qui permettra de découvrir cette nouvelle traduction et ses changements. Découvrir cet ouvrage

Utilisée à partir de l’Avent 2020

Cette phase d’édition de la nouvelle traduction du Missel Romain va débuter et la version imprimée sera mise en application pour le 29 novembre 2020, premier dimanche de l’Avent, au début de la nouvelle année liturgique. Elle deviendra définitive dans les paroisses de France à partir du lundi 24 mai, 2021, mémoire de « Marie, Mère de l’Église ».

Afin de favoriser la réception de cette nouvelle traduction et d’en accompagner la mise en oeuvre, d’autres moyens sont en cours d’élaboration dans les diocèses ainsi qu’au Service national de Pastorale liturgique et sacramentelle.

Une nouvelle traduction française pour le Missel Romain

Mgr Guy de Kérimel, évêque du diocèse de Grenoble-Vienne et président de la Commission épiscopale pour la pour la liturgie et la pastorale sacramentelle explique pourquoi la Commission épiscopale francophone pour les traductions liturgiques francophone a élaboré une nouvelle traduction du Missel Romain.

Un mois, un diocèse

a-la-decouverte-des-dioceses-francais

Tous les dossiers

Approfondir votre lecture

  • L’encens est brûlé dans un encensoir, tenu par un servant d'autel que l'on appelle « thuriféraire » (d’un mot grec, « thus », encens, et d’un mot latin « ferre », porter) qui le fait osciller pour mieux diffuser le parfum de l’encens.

    Servants d’autel : un rendez-vous pour les référents diocésains en février 2020

    Le 8 février 2020, les référents diocésains « Servants d’autel » sont invités à participer à la journée de formation organisée par le SNPLS à Paris. Cette année, la rencontre annuelle s’articulera autour du thème du pèlerinage vers Rome : « Viens, sers et va ».

  • La Maison-Dieu 298, éd. Cerf.

    La Maison-Dieu n°298 : Tradition et innovation

    En cette fin d’année 2019, la revue trimestrielle d’études liturgiques et sacramentelles La Maison-Dieu consacre un nouveau numéro au cinquantième anniversaire de Missale romanum. Après un volume intitulé « Le travail de traduction du Missel de 1970 », La Maison-Dieu n°298 s’intéresse au rapport entre « tradition et innovation » dans le corpus du Missel romain et dans la constitution apostolique.

  • « Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d'autel pour préparer Noël.

    « Viens, sers et va » : trois mots pour préparer Noël et cheminer vers Rome !

    A quelques jours de Noël, Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne et membre du Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle, chargé d’accompagner le département Servants d’autel, adresse un message aux jeunes engagés au service de la liturgie. « Viens, sers et va », ces trois verbes nous guident vers la Nativité du Sauveur et conduiront des centaines de jeunes servants d’autel des diocèses français en pèlerinage à Rome en août 2020.