Chanter la litanie des saints lors des grandes célébrations liturgiques

Statue restaurée de la Reine de Saba aux côtés de Saint Rigobert et de « l'Homme à la tête d"Ulysse », ornant l'éperon nord de la façade occidentale de la Cathédrale de Reims.

Statue restaurée de la Reine de Saba aux côtés de Saint Rigobert et de « l’Homme à la tête d »Ulysse », ornant l’éperon nord de la façade occidentale de la Cathédrale de Reims.

La litanie des saints se chante lors de grandes célébrations liturgiques : à la Toussaint, lors de la veillée pascale, des baptêmes, confirmations, ordinations et professions religieuses, en rite propre, en prière universelle (après le Credo et avant l’Offertoire) ou en procession d’ouverture (celle des cardinaux électeurs vers la chapelle Sixtine, par exemple).

La litanie des saints s’adresse au Christ. Elle commence en Kyrie : « prends pitié » et se conclut en invocations : « délivre-nous », « écoute-nous » puis « exauce-nous ». Vierge Marie, anges, archanges, patriarches, prophètes, apôtres, évangélistes, disciples, martyrs, docteurs, confesseurs, évêques, ministres, fondateurs, évangélisateurs, moines, réformateurs, saints et saintes de Dieu sont nommés par le(s) chantre et sollicités par l’assemblée pour intercéder auprès du Seigneur : « priez pour nous ».

Les promotions épiscopales conseillent : YL 26-76-6 (AELF-J-M. Dieuaide) et CNA 478 (AELF-J. Gelineau) avec la possibilité d’alterner soliste homme/femme/2-3 enfants assurés vocalement, ou un petit chœur dans le WY 207 (A. Gouzes).

Télécharger l’article complet en PDF :

A Minier Pinardel – La litanie des saints

Approfondir votre lecture