L’eucharistie, une expérience bouleversante

5 mars 2014 : Elévation eucharistique, lors de la célébration des Cendres, à la paroisse Saint-Denys du Saint-Sacrement, Paris (75) France. March 5, 2014 : Ash wednesday celebration, Paris (75) France.

L’élévation (c) CIRIC

Par Philippe Barras, Directeur-adjoint de l’ISL, du CIPAC de Lille et directeur de rédaction de La Maison-Dieu.

 

La liturgie est le lieu où la foi se révèle dans une expérience. Mais, de quelle expérience parle-t-on ? L’expérience du moment, d’une action commune qui donne sens à nos existences ? L’expérience acquise, née de ce qui y est vécu, et qui constitue une mémoire ? L’expérience humaine et religieuse, qui fait grandir la foi et la consolide, qui engage nos existences sur le chemin tracé par le Christ ? Les théologiens et les liturgistes n’ont pas fini de s’interroger sur ce que la notion d’expérience[1] peut recouvrir. Nous voudrions seulement, ici, nous appuyer sur l’affirmation du dernier Concile concernant l’Église : « Celle-ci, pour sa part, est dans le Christ comme un sacrement ou, si l’on veut, un signe et un moyen d’opérer l’union intime avec Dieu et l’unité de tout le genre humain »[2]. Cela peut nous aider à comprendre ce qui est en jeu dans les sacrements et, plus généralement, dans la liturgie « source et sommet de la vie de l’Église ». N’est-elle pas ce lieu où nous faisons l’expérience spirituelle d’une union intime – possible, en devenir et déjà là – avec le Seigneur ? La liturgie est d’abord un lieu de rencontre, rencontre des membres de l’assemblée et rencontre du Christ.

L’expérience de la rencontre

Le mot « rencontre » est trop banal ; il faudrait en trouver un autre, moins usuel. En même temps, ce mot dit bien la réalité de l’expérience en jeu dans la liturgie. Et son emploi usuel dit aussi la proximité, l’humanité d’un Dieu qui a pris chair d’homme. Malheureusement, nous employons ce mot, sans plus guère y faire attention : « Ce matin, j’ai rencontré N… » ; en fait « je » l’a seulement croisé ! Il nous faut pourtant prendre conscience (juste un peu) du caractère étonnant, inouï (au sens propre du mot : que l’on ne peut entendre) de cette rencontre.

Rencontre des autres

La célébration de l’eucharistie est rencontre des frères et sœurs, dans le Christ, de personnes si diverses, si différentes. Elles le sont par leur âge, par leur condition sociale, leur culture, leur origine, leur parcours chrétien, leur race, etc. On s’extasie devant la capacité de certains rassemblements sportifs à réunir des dizaines de milliers de personnes de races et de milieux différents (exemple, la coupe du monde de football en France). Pourquoi ne pas s’extasier aussi devant ce que fait l’Église, chaque dimanche ? Des centaines de milliers de personnes aussi différentes se rassemblent pour une même raison : célébrer Jésus Christ mort et ressuscité. Et ce, depuis près de deux mille ans. Voilà qui est étonnant.

Rencontre du Christ

Plus encore, la célébration de l’eucharistie est rencontre du Christ lui-même. Cette fois, la rencontre n’est plus seulement saisissante, elle est « incroyable ». Ou, plus exactement, il faut le croire même si cela n’est pas si facile !

Rencontrer Dieu : qui peut oser y prétendre ? Personne, si ce n’est Dieu lui-même. Et, c’est justement lui qui nous invite et nous convoque pour la fraction du pain, lui qui vient à nous, encore une fois.

« Pour l’accomplissement d’une si grande œuvre, le Christ est toujours là auprès de son Église, surtout dans les actions liturgiques. Il est là présent dans le sacrifice de la Messe, et dans la personne du ministre, “le même offrant maintenant par le ministre des prêtres, qui s’offrit alors lui-même sur la croix” et, au plus haut point sous les espèces eucharistiques. Il est là présent par sa vertu dans les sacrements au point que lorsque que quelqu’un baptise, c’est le Christ lui-même qui baptise. Il est là présent dans sa parole, car c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les saintes Écritures. Enfin, il est là présent lorsque l’Église prie et chante les psaumes, lui qui a promis : “Là où deux ou rois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux” (Matthieu 18, 20) »[3].

Nous y sommes trop habitués, la routine gomme petit à petit le caractère étonnant de cette rencontre du Christ présent. Une rencontre « insensée » à vue humaine. Pourtant, telle est l’expérience que nous faisons en chaque liturgie, de manière sensible, par nos cinq sens.

 

[…] Télécharger la suite de l’article ci-contre

[1] Voir Dictionnaire critique de théologie, éd. Puf, 1998 (p. 450). // [2] Constitution sur l’Église, Lumen Gentium, n°1. // [3] Constitution sur la sainte liturgie de Vatican II, n° 7.

Approfondir votre lecture

  • 27 janvier 2015 : Le pape François célèbre une messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican.
DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT

EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING
January 27, 2015: Pope Francis celebrates a mass in the chapel of Santa Marta (Sanctae Marthae), Vatican.

    Catéchèse du pape sur l’Eucharistie : « Entrer dans la victoire du Ressuscité »

    Par le pape François, Audience générale du 22 novembre 2017   Ce propos du pape François est le troisième du cycle de catéchèses données par le pape François sur la messe et l’eucharistie. « La messe est le mémorial du Mystère pascal du Christ » Chers frères et sœurs, En poursuivant les Catéchèses sur la Messe, nous pouvons nous…

  • Baptistère de l'église Notre-Dame des Anges à Bordeaux (33)

    De l’usage du baptistère en dehors du baptême

    Par Serge Kerrien, Diacre permanent et ancien directeur-adjoint du CNPL (aujourd’hui SNPLS) Depuis quelques années, les communautés chrétiennes ont pris conscience de l’importance du lieu du baptême. Et même si certains baptistères sont encore délaissés ou encombrés d’objets de toutes sortes, les curés et leurs équipes pastorales ont cherché et cherchent à redonner au baptistère toute sa place dans…

  • 11 nov. 2016 : Fratello à Rome. Pèlerinage de personnes en situation de précarité, à l'occasion du Jubilé de la Miséricorde. Le pape François rencontre les pèlerins lors de la catéchèse dans la salle Paul VI au Vatican, Rome, Italie.

    Catéchèse du pape François sur l’Eucharistie : « Élevons nos coeurs, pas nos téléphones »

    Par le pape François, Audience générale du 8 novembre 2017   Ce propos du pape François est la première catéchèse donnée par le pape François sur la messe et l’eucharistie.   Chers frères et sœurs, bonjour ! Nous commençons aujourd’hui une nouvelle série de catéchèses, qui portera le regard sur le «cœur» de l’Eglise, c’est-à-dire l’Eucharistie. Il est fondamental…