Le chant dans l’Initiation chrétienne des adultes

3 juin 2006: Confirmations des adultes du diocèse de Paris lors de la messe du soir de Pentecôte à Notre Dame.

(c) CIRIC

Par Odette Sarda, théologienne appartenant à la congrégation des Dominicaines.

 

Dans l’édition francophone du Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes, il a paru très important de proposer des chants accordés aux divers moments de l’itinéraire des catéchumènes et des néophytes. Ils ont été indiqués aux pages 230-234, aux § 350-352.

Ces chants sont d’abord des acclamations, hymnes et tropaires traduits du latin. La plupart de ceux-ci sont tirés de la Bible dont les références sont d’ailleurs indiquées. L’édition francophone a ajouté une série intitulée : « Psaumes et chants pour le Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes ». Beaucoup proviennent d’une commande des évêques de la Commission internationale francophone pour les traductions et la liturgie, relayée par le Centre national de pastorale liturgique et le Service national du catéchuménat  de l’Église de France. Ils ont fait l’objet d’une publication et d’un enregistrement que l’on peut se procurer facilement.[1]

Outre le répertoire cité ci-dessus, il peut être évidemment possible de chanter d’autres morceaux. Pour le choix de ces pièces, les animateurs doivent alors être soucieux de leur qualité à la fois théologique, littéraire et musicale. Certains disent parfois : « Tel chant est difficile », peut-être. Mais pourquoi vouloir tout comprendre du premier coup ? Des textes de chants qui « résistent » permettent de grandir dans la foi. De même, les psaumes qui sont proposés tout au long des célébrations du catéchuménat permettent aux candidats au baptême de s’enraciner peu à peu dans la prière de l’Église et dans la foi.

Prenons l’exemple de l’Entrée en catéchuménat. Au début de la célébration, l’assemblée est invitée à chanter le Psaume 62 qui évoque la soif de Dieu. N’est-ce pas l’attitude spirituelle fondamentale de ceux qui désirent le baptême ? Ainsi la prière de l’Église les aide à approfondir cet attrait. A ce moment, à la place du psaume, il est possible de chanter « Dieu nous a tous appelés » (A 14-56-1) qui a été composé spécialement pour cette circonstance et est publié dans le livret cité ci-dessus.

 « Nous sommes le corps du Christ, chacun de nous est un membre de ce corps. Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier … Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance …à  la même sainteté … des ténèbres à sa lumière…à la paix que donne sa grâce … »

Ce texte, et la mélodie qui l’accompagne, constituent véritablement un appel à la vie avec le Christ, une catéchèse de la vocation chrétienne. Il est heureux qu’en France, les assemblées se soient approprié ce chant. Il est souvent utilisé pour les rites d’ouverture de certaines célébrations.

 

Pendant que les candidats pénètrent dans l’église, l’assemblée peut chanter le psaume 33 :

« Je bénirai le Seigneur en tout temps … Goûtez et voyez : le Seigneur est bon … rien ne manque à ceux qui le craignent … »

Il s’agit là, en quelque sorte, d’un psaume d’encouragement : les bontés de Dieu sont manifestées ! Tous les psaumes proposés dans le rituel sont ainsi publiés avec une mélodie propre dans le cahier déjà cité.

Dans le temps du catéchuménat sont prévues des célébrations de la parole de Dieu. Le Rituel nous enseigne (§ 107) qu’elles ont entre autres buts « d’apprendre aux catéchumènes à goûter les formes et les voies de la prière ». Ici les chants et les psaumes ont aussi une place très importante.

 

A la célébration de l’appel décisif, deux chants au choix stimulent la conversion des candidats : « Vivons en enfants de lumière » (G 14-57-1) ou « Pour l’appel à rejoindre ton peuple » (G 14-58-1). « L’heure est venue de l’exode nouveau ! Voici le temps de renaître d’en haut ! Quarante jours avant la Pâque, vous commencez l’ultime étape … ». Ces textes sont pétris de l’Écriture et permettent aux catéchumènes de se l’approprier progressivement. Et les baptisés sont heureux de les chanter aussi pendant le Carême. Avec l’expérience de l’initiation chrétienne des adultes vécue ces dernières années, les baptisés accueillent mieux l’aspect fondamental de conversion de la vie chrétienne que leur enseignent leurs frères qui débutent dans la foi.

Pendant l’inscription des noms, le psaume 15 est tout à fait adapté :

« Garde-moi, mon Dieu, j’ai fait de toi mon refuge … Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort … Tu m’apprends le chemin de la vie … ».

Pour chacun des trois scrutins plusieurs psaumes sont suggérés et plusieurs chants sont indiqués (n° 351), dont plusieurs écrits et mis en musique spécialement pour ces circonstances. Les derniers rites préparatoires commencent par un chant adapté.

 

Pour la célébration des trois sacrements de l’initiation chrétienne, « Hommes nouveaux baptisés dans le Christ », « Approchez-vous du Seigneur Jésus », « Bien-aimé de Dieu », « Baptisés dans l’eau et dans l’Esprit », ces quatre chants au choix publiés dans le livret cité peuvent être utilisés, ou d’autres encore qui sont indiqués au § 352 du Rituel. A la veillée pascale, lieu par excellence des trois sacrements de l’initiation, il convient de chanter la litanie des saints. Ne craignons ni la longueur ni l’effet cumulatif, la litanie est faite pour durer, permettant à chacun d’entrer à son rythme dans la supplication. La forme litanique offre l’avantage d’associer l’assemblée de manière active et dynamique et interrompt le quasi-monopole des chants à forme couplets/refrain. D’autres chants peuvent ponctuer les rites baptismaux : « Baptisés dans le Christ » (I 264), par exemple. D’autres conviennent pour prolonger le rite, ou pour l’aspersion de l’assemblée, par exemple : « J’ai vu l’eau vive » (I 132) ou « Sauvés des mêmes eaux » (I 100).

Ainsi, d’étape en étape, les catéchumènes sont-ils initiés, en particulier par les chants et les psaumes, à la foi, à la prière et à la vie chrétienne.

[1] Baptisés dans le Christ, chants liturgiques pour le catéchuménat – Editions SM  (CD : SM 12 22 89 ; K 7 : SM K 22 89 ; Livret : SM L 22 89 et SM 02 25)

Approfondir votre lecture

  • 2-3 juillet 2011: Messe dominicale rassemblant les 850 pères et les paroissiens dans la basilique Sainte Marie Madeleine, lors du pèlerinage des pères de famille à Vézelay (89), France.

July 2-3, 2011: Sunday mass in basilica Sainte Marie Madeleine, fathers pilgrimage in Vezelay (89), France.

    L’art d’animer le chant de l’assemblée

    Pour qu’une animation se déroule correctement, il faut qu’on ait l’impression qu’elle n’a pas nécessité de préparation ! Or non seulement l’animateur aura reçu une formation, mais il aura préparé la cérémonie. Mieux il l’aura préparée, et moins l’assemblée sera gênée. La liturgie, l’art de célébrer, est l’art accommoder notre présence en assemblée à la présence du « Tout Autre ».

  • 22 novembre 2013 : Livraison de la nouvelle version de la bible à la librairie La Procure, Paris (75), France.

November 22th 2013 : Reception of the new bible at the library La Procure in Paris (75), France.

    La Parole de Dieu dans la préparation des sacrements

    Pour préparer à un sacrement, les rituels offrent un appui certain ! Mais il peut arriver que nous ne voyions pas le lien entre le geste à faire et la parole de Dieu à proclamer. On choisit, privilégie l’un par rapport à l’autre. Que faire ?

  • 30 novembre 2007: Benoît XVI signant son encyclique "Spe Salvi", Rome, Vatican.

    Musique sacrée : le pape François en regard des diverses interventions pontificales

    30 novembre 2007: Benoît XVI. Par Jo Akepsimas, Auteur, compositeur, interprète, orchestrateur et directeur artistique Dans son discours, François s’inscrit dans la ligne de ses prédécesseurs, mais on pourra repérer ici ou là quelques traits qui lui sont propres. Il a abordé plusieurs thèmes : L’importance de la participation de l’assemblée des fidèles. Tous les papes […]