Propre

Le Propre est constitué par l’ensemble des célébrations particulières à telle ou telle communauté chrétienne : surtout des fêtes de saints ; on appelle aussi Propre le livre où sont réunis les textes correspondant au calendrier des célébrations particulières. Les Propres sont nombreux et de niveaux divers : Propre d’un pays, d’une province, d’un diocèse, d’une ville, d’une église ou d’une chapelle ; Propre d’un ordre, d’une congrégation ou d’une commu­nauté religieuse.

Les Solennités propres sont les suivantes : celle du Patron princi­pal du lieu, de la ville ou de la cité ; celle de la dédicace et de l’anniversaire de la dédicace de l’église propre ; celle du Titulaire de l’église propre ; celle du Titulaire, du Fondateur ou du Patron principal de l’ordre ou de la congrégation religieuse.

Les Fêtes propres sont les suivantes : celle du Patron principal du diocèse ; celle de l’anniversaire de la dédicace de la cathédrale ; celle du Patron principal de la région ou de la province, de la nation, d’un territoire plus vaste ; celle du Titulaire, du Fondateur, du Patron principal de l’ordre ou de la congrégation et de la province religieuse (à moins que ce ne soit une Solennité, comme plus haut). S’y ajoutent les autres Fêtes propres à une église, les autres Fêtes inscrites au calendrier d’un diocèse, d’un ordre ou d’une congréga­tion.

Les Mémoires obligatoires propres sont les suivantes : celle du Patron secondaire du lieu, du diocèse, de la région ou de la pro­vince, de la nation, d’un territoire plus vaste, de l’ordre ou de la congrégation et de la province religieuse ; les autres Mémoires obli­gatoires inscrites au calendrier d’un diocèse, d’un ordre ou d’une congrégation.

Les Mémoires facultatives propres sont les fêtes de saints dont le culte est plus local ; elles peuvent être célébrées par tous ceux qui suivent le calendrier où elles sont inscrites.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Le Missel à travers l’histoire

    Il s’agit ici de situer le Missel dans l’histoire ce qui revient à présenter sa nature et son objet, au-delà de la simple normalisation et régulation liturgique de l’ordinaire de la messe.

  • Missel du prêtre, missel des fidèles ?

    Qu’il soit improprement appelé le livre du prêtre ou déployé dans de multiples éditions à destination de tous les fidèles, le missel veut faire naître la prière eucharistique de l’Église.

  • Le Missel romain, un livre à explorer

    En explorant les différentes parties du Missel romain, nous découvrons le caractère organique de la messe et son déploiement liturgique.

  • Messe ou Eucharistie ?

    La messe est le mot habituellement utilisé pour désigner la célébration du sacrement de l’Eucharistie. On peut alors s’interroger : l’Eucharistie se confond-elle avec la messe ?

  • Des Ordinaires pour des temps liturgiques précis

    Avent, Temps de Noël, Carême, Temps pascal … la question d’avoir des Ordinaires propres à des temps liturgiques donnés mérite d’être posée. Mais avant, il convient tout d’abord de s’entendre sur le terme « Ordinaire » lui-même.