Rituel

Du latin rituales (libri) : « (livres) rituels ». Un rituel est un livre liturgique contenant les rites de telle ou telle célébration. La plupart des sacrements et des principaux sacramentaux ont, depuis le deuxième concile du Vatican, un rituel rénové. Le Rituel romain, recueil de la plupart des rites qu’un prêtre peut être amené à célé­brer, doit aussi être mis à jour. Le Pontifical a déjà ses nouveaux rituels.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • 15 décembre 2013 : Bénédiction des fidèles lors du dimanche paroissial de l'Appel (messe de midi), présidé par le P. Emmanuel DUMONT, curé de la Paroisse de la Trinité, Paris (75), France.

Decembre 15, 2013: Benediction during the mass. Eglise de la Trinité, Paris, France.

    Bénir des personnes ou des objets ?

    A la fin de la célébration d’un baptême, les parents demandent à monsieur le curé de bénir les médailles et gourmettes offertes aux baptisés par les parrains-marraines. Il accepte et s’interroge : comment ne pas alimenter une approche magique de la religion chrétienne, comment ne pas favoriser la superstition ?

  • Rituel de la confirmation

    Présentation du Rituel de la Confirmation

    Le déroulement de la célébration de la confirmation est fixé par l’Église dans un livre liturgique de 1976, le Rituel de la confirmation, traduction et adaptation en français du Rituel de la confirmation en latin, publié en 1971, suite à la rénovation liturgique demandée par le Concile Vatican II. Depuis, ce rituel n’a pas eu d’actualisation, en dehors de changements mineurs en 1983 après la promulgation du nouveau Code de droit de l’Église.

  • Rituel de l’exorcisme et prières de supplication.

    Les pratiques d’exorcisme dans l’Église catholique et le Rituel de l’exorcisme

    L’exorcisme est une forme particulière de prière et de rite qui s’inscrit dans la tradition de l’Église catholique et qui se pratique dans un cadre ecclésial. Elle repose sur la foi et la confiance en la puissance du Christ Sauveur car lui-même s’est affronté aux puissances mauvaises et a détruit leur empire en libérant toute chose de leur contagion maligne.

  • 7 octobre 2015 : Messe de funérailles. Rite de la lumière, qui consiste à prendre la flamme du cierge pascal pour allumer les cierges qui entourent le cercueil. Egl. Saint-Jean-de-Montmartre. Paris (75), France. October 7th, 2015: Funeral mass. Church of St-Jean-de-Montmartre, Paris, France.

    Les rites chrétiens des funérailles parlent de Dieu et de la résurrection

    Alors que se modifient profondément les pratiques funéraires et que les prestataires de service sont à la recherche d’une ritualité laïque[1], l’Église est invitée à s’interroger sur sa propre ritualité. La liturgie des funérailles se limite-t-elle à être un hommage rendu au défunt ? Est-elle une gestion rituelle du deuil ? Consiste-t-elle seulement à « donner du sens » comme on l’entend souvent – si tant est que la mort pourrait avoir un « sens » ?

  • 14 septembre 2014 : Couple de jeunes mariés, lors de la messe de mariage célébrée par le pape François en la basilique Saint-Pierre au Vatican, Italie. 

September 14, 2014: Pope Francis leads a mass at St Peter's basilica where he celebrates several weddings. Vatican, Italy.

    Le Rituel du mariage, élaboration et innovations

    Pour ce nouveau Rituel, on peut dire que tout commence en 1991 avec la publication en latin à Rome de la deuxième édition du Rituel du mariage (Ordo celebrandi matrimonium. Editio typica altera) décidée par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Le précédent rituel, rénové selon les directives du concile Vatican II, avait été publié dans les mêmes conditions en 1969. Il avait été publié en français la même année car, à cette époque post conciliaire, les travaux d’élaboration du rituel français étaient menés en parallèle avec l’élaboration du rituel latin.