Ce sacrement est conféré aux personnes gravement malades et « peut être réitéré si le fidèle qui a reçu l’onction et s’est rétabli, redevient malade ou si, durant la même maladie, le péril devient plus grave ».

– Introduction du pape Paul VI au Rituel du sacrement des malades