Chants adaptés pour la Vigile pascale, le jour de Pâques et le Temps pascal

temps pascal

Avec la Résurrection célébrée, c’est le grand retour des Alléluia et du Gloria. Tout ce temps est particulièrement propice à la jubilation et la louange !

Les grandes orgues ou plus petits claviers (et tout instrument qui convient) sont invités à nouveau (puisqu’ils en étaient privés tout ou partie pendant le carême) à : non seulement soutenir le chant du peuple, du chantre et de la chorale, mais : préluder, interluder, postluder, et jouer seul (des pièces de répertoire correspondant au temps pascal, ou des improvisations).

Les moments les plus appropriés sont : entrée – post homélie (brièvement) – préparation des dons (en ajustant sa durée) – communion ou post communion (selon si le chant est pris à l’un ou l’autre de ces deux temps) – sortie. Bien sûr, pour l’équilibre global de la liturgie, et selon les capacités des instrumentistes, ces offrandes musicales peuvent être à l’un ou l’autre de ces moments (pas nécessairement à tous).

Découvrez ci-dessous les propositions du SNPLS en fonction de l’année liturgique :

vignette-site-secli

Commander ces partitions sur le site du SECLI :

secli.cef.fr

Approfondir votre lecture

  • Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique au Temps pascal

    Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ?
    Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ? Si, dans l’absolu, beaucoup de ces musiques sont exploitables dans les concerts de musique sacrée, une partie peut être réutilisée avec discernement, dans la messe notamment. Voici une proposition de répertoire historique pour le temps de Pâques et les cinquante jours jusqu’à la Pentecôte.

  • Le rite pénitentiel et l’aspersion durant le Temps pascal

    On a tous vu, une fois ou l’autre, au début d’une célébration eucharistique solennelle ou télévisée, le président asperger généreusement l’assemblée d’eau bénite. Utilisant souvent un bouquet de branches de cèdre ou d’olivier, il s’exécute en traversant la foule tandis qu’un chant festif souligne le caractère baptismal de l’action posée.

  • Des Ordinaires pour des temps liturgiques précis

    Avent, Temps de Noël, Carême, Temps pascal … la question d’avoir des Ordinaires propres à des temps liturgiques donnés mérite d’être posée. Mais avant, il convient tout d’abord de s’entendre sur le terme « Ordinaire » lui-même.