Bénir des personnes ou des objets ?

15 décembre 2013 : Bénédiction des fidèles lors du dimanche paroissial de l'Appel (messe de midi), présidé par le P. Emmanuel DUMONT, curé de la Paroisse de la Trinité, Paris (75), France. Decembre 15, 2013: Benediction during the mass. Eglise de la Trinité, Paris, France.

15 décembre 2013 : Bénédiction des fidèles lors du dimanche paroissial de l’Appel (messe de midi), présidé par le P. Emmanuel DUMONT, curé de la Paroisse de la Trinité, Paris (75), France.

A la fin de la célébration d’un baptême, les parents demandent à monsieur le curé de bénir les médailles et gourmettes offertes aux baptisés par les parrains-marraines. Il accepte et s’interroge : comment ne pas alimenter une approche magique de la religion chrétienne, comment ne pas favoriser la superstition ?

Regardons Le livre des bénédictions, avant d’envisager la bénédiction elle-même.

Le Rituel des bénédictions1

Ce Rituel comporte cinq parties. La première concerne la bénédiction des personnes. Il s’agit essentiellement des familles, des enfants, des mères avant ou après la naissance, des personnes âgées, des malades, des catéchistes, des associations caritatives, des pèlerins au départ et au retour de leur voyage. Puis viennent les bénédictions concernant les activités humaines. Les personnes puis leurs activités sont donc privilégiées. La bénédiction des objets pour le culte puis celle d’objets de dévotion viennent ensuite : ces objets servent à la sanctification des personnes pour la plus grande gloire de Dieu. Ainsi,

«  les bénédictions instituées par l’Église sont des signes sensibles par lesquels « sont signifiées et réalisées d’une manière propre à chacun d’eux » à la fois la sanctification des hommes dans le Christ et la glorification de Dieu (Préliminaires généraux n° 9) ».

La bénédiction des objets de dévotion

Comment la célébrer ? Prenons l’exemple de la bénédiction des objets de dévotion. Le sens est donné dès la monition d’entrée :

« Les objets de piété que vous avez apportés à bénir expriment votre foi d’une certaine manière, car ils ont pour rôle de vous rappeler l’amour de Notre Seigneur et d’augmenter votre confiance dans l’aide de la Vierge Marie et des saints. En appelant sur ces objets et ces images la bénédiction de Dieu, il faut avant tout être attentif à donner nous-mêmes le témoignage de vie chrétienne qu’on est en droit d’attendre de nous, si nous nous servons de ces objets. » (R/ 1168).

La Parole de Dieu doit toujours être proclamée. Ici 2 Co 3, 17b – 4, 2 : « Nous reflétons tous la gloire de Dieu ». Elle est suivie d’une prière commune qui peut favoriser la participation. Vient enfin la bénédiction que le ministre dit les mains étendues :

« Tu es béni, Seigneur, source et origine de toute bénédiction, toi qui te réjouis de la piété de tes fidèles ; regarde avec bonté tes serviteurs qui désirent porter ces signes de foi et de piété ; fais qu’ils recherchent, en les portant, à être transformés dans l’image de ton Fils » (…)

Puis :

« Dieu vous a révélé sa gloire dans le Christ. Qu’il vous accorde de lui conformer votre vie pour que vous puissiez le voir un jour face à face. R/ Amen

Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit  R/ Amen » (R/ 1175).

1.  Le livre des bénédictions, Paris, Chalet-Tardy, 1995. Cette édition francophone a été établie à partir de l’édition typique De benedictionibus, promulguée à Rome le 31 mai 1984. La première édition francophone date de 1986.

Approfondir votre lecture

  • Une bénédiction pour les animaux

    En accordant sa bénédiction aux animaux, l’Église se tient, et nous invite à faire de même, sur cet axe qui, en premier lieu rend gloire à Dieu, créateur du monde animal, et partant, pose un juste rapport entre l’homme et les animaux.

  • Bénédiction des objets de piété : repères pratiques

    Chapelets, médailles, statues… les demandes de bénédiction d’objets de piété sont fréquentes, surtout dans les sanctuaires. Ces demandes traduisent de grands besoins, le désir d’une parole qui fasse du bien, d’une prière qui soutienne ou d’un geste qui conforte. Une pastorale des bénédictions est appelée à soigner l’accueil, la parole et le geste.

  • Bénédiction des maisons : repères pratiques

    Les demandes de bénédiction de maisons restent fréquentes dans nos diocèses et sont un moment de rencontre et de partage avec les familles. Que ce soit pour une maison nouvellement bâtie ou à l’occasion d’un déménagement, cette demande de bénédiction marque le désir de donner une dimension spirituelle à ce lieu de vie.