Vierge

Du latin virgo : « jeune fille intacte ». La Vierge par excellence est Marie qui, lors de l’Annonciation, rappelle à l’ange Gabriel qu’« elle ne connaît point d’homme » (Lc 1, 34). A la suite de Notre Dame et à l’invitation du Christ (cf. Mt 25, 1, 13), des jeunes filles chrétiennes ont, dès les premiers siècles, fait le vœu de virginité, d’abord de façon privée, puis, à partir du IVè siècle surtout, de façon publique.

Les sacramentaires anciens conservent les vénérables prières de consécration des vierges, celle du léonien particulièrement, reprise dans le rituel restauré. Comme toutes les grandes cérémonies de consécration de personnes (ordination, profession), la consécration des vierges comporte une allocution initiale du célébrant (habituellement l’évêque), des questions mani­festant le propos de la candidate, le chant des litanies et la prière consécratoire ; suit la remise de l’anneau et, éventuellement, du voile et du livre de la liturgie des Heures.

Pour les moniales, le rite de la consécration des vierges est habituellement lié, dans une même cérémonie, à la profession solennelle. Pour les fêtes des saints, un commun des vierges est prévu, dans le missel et dans le livre des Heures.

Avec Marie et les saintes Vierges, celles qui font le vœu de virgi­nité ne sont pas privées de noces, comme dit saint Augustin : elles rappellent aux fidèles que toute l’Église, en sa destinée ultime, est l’Épouse du Christ (cf. Mt 9, 15 ; Jn 3, 29), cette Jérusalem céleste que l’Apocalypse présente « comme une jeune mariée parée pour son époux » (21, 2 ; cf. Ep 5, 25-32).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Vivre le temps de Noël en compagnie d’Olivier Messiaen : un parcours

    Le temps liturgique de Noël offre l’occasion de méditer et de reprendre souffle en se laissant inspirer par la beauté du mystère de la Nativité. Cet article propose un parcours pour entrer dans l’esprit de « La Nativité du Seigneur », une œuvre pour orgue d’Olivier Messiaen (1908-1992).

  • Noël à la maison : trois propositions de prière en famille

    Le temps de Noël nous rassemble autour de la crèche comme autour des repas de fête. Profitons de ces moments de joie pour bénir le Seigneur en famille : découvrez trois propositions pour sanctifier Noël à la maison.

  • Liturgies domestiques pour les différentes célébrations du temps de Noël

    Propositions de liturgies domestiques pour la fête de la sainte Famille, le 1er janvier, la solennité de l’Epiphanie et la fête du Baptême du Christ par le diocèse de Strasbourg.

  • 4. Vivre l’Octave de Noël et fêter la Sainte Famille

    Décembre 2020 – L’Octave de Noël, c’est Noël dans le cœur de Marie, dans le prisme de son regard, dans l’embrasure de sa maternité. Il est heureux que l’An neuf commence dans ce « point de vue » que la première concernée par le Mystère a patiemment élaboré.

  • Dans les temps qui courent, oser chanter l’espérance

    13 mai 2020 – Combien de fois a dû résonner depuis le début de la crise sanitaire, dans la douleur et l’absence des proches, l’antienne du De Profundis : « Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa parole »1? La vertu théologale de l’espérance vient nous chercher au plus profond de notre foi en ce temps de confinement. (…)