Immaculée Conception

Solennité de Marie, conçue sans péché, célébrée le 8 décembre. Par un privilège unique, qui est une grâce venant déjà de la mort de son Fils sur la Croix, Marie a été conçue dans le sein d’Anne, sa mère, sans contracter le péché originel ; il convenait, en effet, que le Fils de Dieu se préparât une mère digne de lui. Immaculée, Notre Dame a reçu une plénitude de grâce (Lc 1, 28) l’habilitant à sa dignité de Mère de Dieu ; pourtant, elle n’était pas impeccable, comme son Fils qui, étant Dieu et homme, ne pouvait pas pécher : Marie, elle, aurait pu pécher, mais elle a toujours parfaitement consenti à la plénitude de grâce dont Dieu n’a cessé de la combler.

Dans le dessein de Dieu, c’est pour nous et pour notre salut que Marie est l’Immaculée Conception, selon le dogme défini par Pie IX en 1854 et selon sa propre déclaration à Bernadette de Lourdes en 1858. Mise à part pour devenir la Mère de Dieu, elle est à même, par sa fidélité totale à la volonté de Dieu, d’exercer une fonction maternelle de médiation, dans le prolongement de la médiation de son Fils, en faveur de tous les hommes. Ceux qui lui sont fidèles et attachés parviendront jusqu’à elle, dans la Gloire de Dieu, deve­nus avec elle l’Épouse du Christ, « toute resplendissante, sans tache, ni ride, ni rien de tel, mais sainte et immaculée » (Ép 5, 27).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

  • Immaculée Conception de la Vierge Marie, le 8 décembre

    La solennité de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie est fêtée le 8 décembre. La Tradition de l’Église reprise dans un dogme le 8 décembre 1854, reconnaît à la mère du Christ une conception sans péché originel, en vue de sa maternité divine. Cette année, elle sera fêtée le lundi 9 décembre 2019 et non le 8 décembre, deuxième dimanche de l'Avent.

  • La Vierge Marie fêtée tout au long de l’année liturgique

    Par son parfait consentement aux œuvres de Dieu en elle et en son Fils, Marie est le modèle achevé de notre participation à la liturgie.

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Notre-Dame des Douleurs, le 15 septembre

    Le 15 septembre, le jour suivant la fête de la Croix glorieuse, nous célébrons la compassion de Marie au pied de la croix : Notre Dame des sept douleurs. Marie partage la souffrance de son fils et nous rappelle la peine des hommes et l’urgence de compatir et de venir en aide à notre prochain.

  • Marie

    Nativité de la Vierge Marie, le 8 septembre

    Au mois de septembre, en semaine, l’Église fête trois fêtes mariales, la naissance de Marie, le nom de Marie et les douleurs de Marie. Moins solennelle que l’Assomption, la Nativité de Marie est fêtée avec joie par le peuple chrétien, comme celle de Jean-Baptiste. L’une et l’autre annoncent l’aurore du salut. Dans la prière, la naissance de Marie et sa maternité divine sont mises en relation.

  • Vivre le temps de Noël en compagnie d’Olivier Messiaen : un parcours

    Le temps liturgique de Noël offre l’occasion de méditer et de reprendre souffle en se laissant inspirer par la beauté du mystère de la Nativité. Cet article propose un parcours pour entrer dans l’esprit de « La Nativité du Seigneur », une œuvre pour orgue d’Olivier Messiaen (1908-1992).

  • Noël à la maison : trois propositions de prière en famille

    Le temps de Noël nous rassemble autour de la crèche comme autour des repas de fête. Profitons de ces moments de joie pour bénir le Seigneur en famille : découvrez trois propositions pour sanctifier Noël à la maison.

  • Liturgies domestiques pour les différentes célébrations du temps de Noël

    Propositions de liturgies domestiques pour la fête de la sainte Famille, le 1er janvier, la solennité de l’Epiphanie et la fête du Baptême du Christ par le diocèse de Strasbourg.