COVID-19 : Note complémentaire concernant la bénédiction des rameaux

14 avril 2019 : Servants de messe tenant des palmes lors du dimanche des Rameaux. Paroisse Saint Jean Baptiste de Belleville, Paris (75), France.

14 avril 2019 : Servants de messe tenant des palmes lors du dimanche des Rameaux. Paroisse Saint Jean Baptiste de Belleville, Paris (75), France.

1er avril 2020

La bénédiction des rameaux appartient à un rite complet intitulé « Entrée Messianique du Seigneur à Jérusalem » qui peut prendre trois formes au choix selon les conditions de mise en œuvre, tel que le rappelle la Note concernant la célébration de la Semaine Sainte 2020 du 27 mars 2020.

Étant donné que la distribution et la bénédiction des rameaux n’est pas possible en l’absence d’assemblée, la messe des Rameaux pourra commencer comme pour l’entrée simple avec l’antienne d’ouverture (Missel Romain n. 18 p. 183).

Cependant, si les conditions pastorales l’exigent, il peut sembler nécessaire de bénir des rameaux à l’occasion de l’entrée solennelle (2e forme de la célébration de l’« Entrée Messianique du Seigneur à Jérusalem »). Il conviendra de les conserver ensuite dans l’attente de leur distribution quand les conditions sanitaires la rendront possible.

On évitera autant que possible de repousser la bénédiction des rameaux à un autre dimanche, celle-ci étant attachée au rite de l’entrée dans la Semaine Sainte.

Lors de la reprise des rassemblements dominicaux, il sera également possible d’initier une liturgie inaugurale pour la reprise des activités paroissiales. Une bénédiction de la communauté et de la paroisse pourra alors être envisagée, selon les indications du Livre des bénédictions concernant la Bénédiction en action de grâce pour des bienfaits reçus (n°1226 ss).

Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle

Pour approfondir

  • Le Dimanche des Rameaux, l'Eglise célèbre l'entrée messianique de Jésus à Jérusalem : « Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; 
d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. » (Mt 21, 8)

    Note pastorale au sujet des célébrations de la Semaine Sainte 2020

    27 mars 2020 - Le contexte épidémique et les dispositifs de confinement des personnes ont des conséquences importantes sur l'ensemble des célébrations de la Semaine Sainte et particulièrement du Triduum pascal. Autrement dit, en dehors des communautés religieuses ou monastiques, la majorité des prêtres célébreront ces offices en tout petit comité voire seul.

  • 9 mai 2018 : Illustration de la Semaine sainte, de la fêtes des Rameaux aux baptêmes lors de la Vigile pascale. France.

    Rameaux 2020 : Repères et proposition d’une bénédiction des rameaux à la maison

    Cette année, l'épidémie de COVID-19 oblige à vivre autrement les jours saints. La privation de rassemblement sera d'autant plus vive que la Semaine Sainte est d'ordinaire un temps fort de vie communautaire à la suite du Christ. Beaucoup s'uniront donc par la prière aux évêques et aux prêtres qui célébreront en petits comités les mystères saints, parfois devant l'écran ou par la radio. Beaucoup vivront aussi chez eux les jours saints sous la forme adaptée de liturgies domestiques.

Approfondir votre lecture