Messes en l’honneur de la Vierge Marie : le Missel marial

Missel marial MariePar Bertrand Ponsard, Prêtre lazariste, recteur de la basilique de la Médaille-Miraculeuse

Le 15 août 1986, la Congrégation pour le culte divin promulguait la Collectio missarum de beata Maria Virgine assortie d’un lectionnaire propre, dont la traduction fut approuvée par les Conférences épiscopales francophones sous le titre de Messes en l’honneur de la Vierge Marie.

Les Préliminaires de ce Missel soulignent que c’est l’action même de Dieu pour le salut des hommes qui est célébrée, mais y ajoutent la fonction d’exemple attribuée à la Vierge : « Se conformer à la Mère, pour mieux se conformer au Fils.1 »

La structure du Missel

Le recueil contient principalement quarante-six messes pour le temps de l’Avent, de Noël, du Carême, de Pâques et le Temps ordinaire. Le respect de l’année liturgique est voulu. Parce que Marie est étroitement liée au mystère de la Rédemption, elle reste liée au déroulement de l’année liturgique. Les messes du Temps ordinaire ont été classées en trois sections :

1. Marie reçoit un titre pris de la Sainte Ecriture

2. Des titres qui expriment son intervention dans la vie spirituelle des fidèles.

3. Des titres qui évoquent son intercession en faveur des fidèles.

Cela permet de choisir la célébration selon un thème.

Le Missel s’adresse aux sanctuaires mariaux, mais pas exclusivement. Faire mémoire de la Vierge Marie le samedi est recommandé pour toute communauté (cf. la restauration de la liturgie après le concile Vatican II). Le Missel invite à « varier avec sagesse le formulaire … pour offrir aux fidèles … une vision complète de l’histoire du salut et de la place multiple de la Vierge Marie dans le mystère du Christ et de l’Eglise2. »

Des richesses à explorer

Au travers de titres d’origine scripturaires, par exemple la Vierge Marie, fille de Sion (n° 1), la Vierge Marie au pied de la croix (n°11 et 12), de titres à valeur doctrinale comme sainte Marie, Mère de Dieu (N° 4), sainte Marie, mère de l’unité (N° 38), de titres populaires, sainte Marie, consolatrice des affligés (n° 41), sainte Marie reine de la paix (n° 45), nous devinons l’intérêt du Missel, avec son choix d’oraisons et de lectures.

La richesse du Missel marial réside aussi dans les introductions à caractère historique, liturgique et pastoral, proposées à chaque messe. La mise en valeur du contenu doctrinal qui ressort du choix de lectures et d’oraisons, permet d’ouvrir de nombreuses pistes pastorales pour la célébration.

Le recueil des Messes en l’honneur de la Vierge Marie est une mine d’enseignements. Diffusé en français depuis 1988, beaucoup savent déjà profiter de ses richesses. Nous ne pouvons que donner un encouragement fraternel à découvrir ce recueil pour vivre de manière renouvelée la célébration de l’eucharistie.

 

Cet article est extrait de la revue Célébrer n°391 consacrée à la Vierge Marie

1. Messes en l’honneur de la Vierge Marie, Préliminaires du Missel n° 5. cite le 2e concile du Vatican, Lumen Gentium n° 14, 15 et 17 “l’exemple des vertus” est une citation de LG n° 65.

2. Ibid. n° 32 et, pour les samedis cf. n° 34 – 36.

Le saint du jour

Sur Nominis

Saint Nicolas de Myre - Evêque de Myre (✝ v. 350)

Nous ne savons que peu de choses de lui. Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et, à ce titre, il assiste et souscrit au concile de Nicée…

Catéchèse & Catéchuménat

Unn numéro pour la Toussaint

Oasis 9 Couverture

Eglise catholique en France

Approfondir votre lecture