Les cantiques évangéliques

Présentation Générale de la Liturgie des Heures

50 On dit ensuite solennellement, avec son antienne, le cantique évangélique, c’est-à-dire le matin le cantique de Zacharie, le Benedictus, et le soir le cantique de la Bienheureuse Vierge Marie, le Magnificat. Ces cantiques, maintenus par l’usage séculaire et populaire de l’Eglise romaine, expriment la louange de la rédemption et l’action de grâce. L’antienne de Benedictus et celle de Magnificat est suggérée par la nature du jour, du temps ou de la fête.

138 Les cantiques évangéliques Benedictus, Magnificat, Nunc dimittis jouissent de la même solennité et dignité que les lectures tirées de l’Evangile.

263 Tous les participants se tiennent debout pendant le cantique tiré de l’Evangile;

266 Tous font le signe de la croix, du front à la poitrine, et de l’épaule gauche à l’épaule droite.

a) au début des heures, quand on dit: «Dieu, viens à mon aide»

b) au début des cantiques tirés de l’Évangile – Benedictus, Magnificat, Nunc dimittis.

On fait le signe de la croix sur sa bouche, au début de l’invitatoire, aux paroles: «Seigneur, ouvre mes lèvres».

Benedictus

Magnificat

Nunc dimittis

  • La Madone du Magnificat Botticelli

    Vêpres de l’Épiphanie : les antiennes du Benedictus et du Magnificat

    Une lecture un peu superficielle de la liturgie de l’Épiphanie confortée par le folklore qui entoure la visite des mages, risque de réduire celle-ci à une aimable méditation des premiers événements de la vie du Christ dans le prolongement de Noël.

  • Vierge à l'enfant - Abbaye bénédictine de Saint-Thierry (51)

    La fête de la Présentation de Jésus au temple, le 2 février

    La « Chandeleur » est la fête liturgique de la Présentation du Seigneur au Temple, le 2 février.

  • 7 Juillet 2012 : 2e Nuit des Eglises à l'initiative de la revue Narthex,égl. Sainte Marie Madeleine, Couzon sur Coulange (52), France.

 July 7th, 2011: Second Night of Churches. Churches open their doors all the night for artistic, cultural and spiritual events. Ch. Sainte Marie Madeleine, Couzon sur Coulange (52), France.

    Complies : « À toi ces derniers mots du jour ! »

    « Complies est la dernière prière du jour, à faire avant le repos de la nuit, même après minuit le cas échéant[1]. » Dernier acte de prière, les Complies ramassent en un bouquet serré toute la dispersion du jour et le dépose entre les mains du Créateur. La nuit, comme une mort à toutes occupations, vient refermer sur la vie son manteau de sommeil : demain, si Dieu le veut, nous quitterons le tombeau de la nuit pour nous lever dans le matin du jour nouveau.

  • 2008: "Les noces de Cana" (Mystères Lumineux), Mosaïques de Marko Ivan RUPNIK (2007), facade de la bas. Notre Dame du Rosaire, Lourdes (65), France.

    Les « épiphanies » du Seigneur, véritable itinéraire spirituel

    Le mystère du surgissement de Dieu au cœur de ce monde révèle (epiphania) la destinée de l’homme promis à la gloire, même et surtout si celle-ci passe par le signe contradictoire de la croix. C’est donc la création d’un véritable itinéraire spirituel qu’augurent les épiphanies du Seigneur dont le sens est l’accomplissement de Pâques et dont la vie sacramentelle est la réalisation.

  • bougies 3

    La Chandeleur dans l’histoire de la liturgie

    La fête de la Présentation de Jésus au temple, appelée autrefois fête de la purification, est plus connue sous le nom populaire de Chandeleur. Ce nom a une origine latine et païenne.