Fête des saints Michel, Gabriel et Raphaël, archanges, le 29 septembre

CathoPic Archange Gabriel – Maricarmen vargas vidales6

Selon le Credo, Dieu est le créateur du monde visible mais aussi de « l’univers invisible ». Le 29 septembre, en fêtant les archanges Michel, Gabriel et Raphaël, l’Église célèbre « tous les anges qui, du Paradis de la Genèse à celui de l’Apocalypse, remplissent de leur présence invisible le déroulement de l’histoire du salut. Messagers du Seigneur pour révéler ses desseins et porter ses ordres, ils constituent, avec les saints, la foule immense des adorateurs du Dieu Vivant » (notice du Missel romain).

Nous professons dans le Symbole de Nicée Constantinople que Dieu est le « créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible ». Or, selon la Tradition, les anges sont des créatures spirituelles et non corporelles. Chaque fête des anges est d’abord l’occasion de rappeler que « Dieu a tout ensemble, dès le commencement des temps, créé de rien l’une et l‘autre créature, la spirituelle et la corporelle, c’est-à-dire les anges et le monde terrestre ; puis la créature humaine qui tient des deux, composée qu’elle est d’esprit et de corps » (profession de foi du 4ème concile du Latran, rappelée par le n° 327 du CEC – Catéchisme de l’Église catholique).

Mais, plus qu’à leur nature, la Tradition s’est intéressée surtout à la fonction des anges. Ainsi, selon saint Augustin, ils sont de tout leur être des serviteurs du Seigneur et en particulier ses messagers, comme le rappelle l’étymologie du mot « ange » : parce qu’ils sont continuellement occupés à contempler la face de Dieu et, de ce fait, attentifs à sa parole, ils en sont aussi des messagers privilégiés (cf. CEC 329).

Les croyants peuvent donc s’appuyer sur leur aide pour se tourner vers leur Seigneur. D’ailleurs, dans chaque eucharistie, ils se joignent à eux – et aux saints – pour chanter d’une seule voix le Dieu trois fois saint proclamer sa gloire (cf. finales des préfaces de la prière eucharistique). Dans sa liturgie, l’Église fête aussi plus directement la mémoire de certains anges, notamment les archanges et les anges gardiens (cf. CEC 335).

Saint Grégoire le Grand écrit en effet que les archanges sont plus que des anges, parce que ce sont eux qui « annoncent les plus grands mystères ». Et l’Église s’est peu à peu attachée à honorer tout particulièrement trois d’entre eux, parce que l’Écriture les nomme et parle de leur mission :

  • L’archange Michel, mentionné dans le Livre de Daniel (Dn 10, 13.21) et dans l’Apocalypse de saint Jean (Ap 12,7), est le prince des anges, vainqueur de Satan dans le combat de la fin des temps ; son nom signifie « Qui est comme Dieu ? ».
  • L’archange Gabriel annonce la venue du Messie au prophète Daniel (Dn 8, 16 ; 9, 21), à Zacharie et à la Vierge Marie, lors de l’Annonciation (Lc 1,11-38). Son nom signifie « Dieu s’est montré fort ».
  • L’archange Raphaël apparaît à Tobie (Tb 3,17 ; 12,15), qu’il prend « sous son aile », le délivrant de son mal et chassant les démons chez sa belle-fille Sara ; connu sous le vocable « Dieu guérit », il est la figure bienveillante de la Providence de Dieu.

Le 29 septembre, l’Église fête donc spécialement les trois archanges Michel, Gabriel, mais, à travers eux, elle célèbre « tous les anges qui, du paradis de la Genèse à celui de l’Apocalypse, remplissent de leur présence invisible le déroulement de l’histoire du Salut ». Ils sont les messagers du Seigneur, pour révéler ses desseins et « ils constituent, avec les saints, la foule immense des adorateurs du Dieu vivant »

Préface

Vraiment, il est juste et bon pour ta gloire et notre salut de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, Seigneur Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant.

Oui il est bon de te chanter pour tes anges et tes Archanges, car c’est ta perfection et ta gloire que rejoint notre louange, lorsqu’elle honore ces créatures spirituelles, et leur splendeur manifeste combien tu es grand et surpasse tous les êtres par le Christ, notre Seigneur.

Par lui, la multitude des Anges célèbre ta grandeur : dans l’allégresse d’une même adoration, laisse-nous joindre nos voix à leur louange pour chanter et proclamer : Saint…

Fêter les archanges engage à s’inspirer de leur double fidélité : contempler, louer Dieu mais aussi faire connaitre son dessein pour l’humanité visible et toute la création.

SNPLS

SAINTS MICHEL, GABRIEL ET RAPHAËL,
ARCHANGES

Fête 

ANTIENNE D’OUVERTURE     cf. Ps 102, 20

Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur,
invincibles porteurs de ses ordres,
attentifs au son de sa parole !

Gloria.

PRIÈRE

Seigneur Dieu, +
avec une sagesse admirable,
tu assignes leurs fonctions aux Anges et aux hommes ; *
nous t’en prions :
fais que notre vie soit protégée sur la terre /
par ceux qui, dans le ciel,
servent toujours en ta présence.
Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, +
qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, /
Dieu, pour les siècles des siècles.

 

PRIÈRE SUR LES OFFRANDES 

Le sacrifice de louange,
porté par les anges en présence de ta gloire,
nous te l’offrons, Seigneur,
avec nos humbles prières : *
accueille-le favorablement, /
pour qu’il nous obtienne le salut.
Par le Christ, notre Seigneur.

PRÉFACE

La gloire de Dieu célébrée par les Anges

(voir ci-dessus dans l’article)

 

ANTIENNE DE LA COMMUNION           Ps 137, 1

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
je te chante en présence des anges.

 

PRIÈRE APRÈS LA COMMUNION

Réconfortés par le pain du ciel,
nous te supplions, Seigneur : *
puissions-nous, avec cette force neuve
et sous la fidèle protection de tes Anges, /
avancer courageusement dans la voie du salut.
Par le Christ, notre Seigneur.

Prière à Saint Michel

Saint Michel archange, défends-nous dans le combat ; sois notre secours contre la méchanceté et les embûches du démon.

Nous le demandons en suppliant : que Dieu lui commande ; et toi, chef de l’armée du ciel, par la force de Dieu repousse en enfer Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour perdre les âmes.

Amen

Cette prière fait partie de l’ouvrage Délivre-nous du mal, téléchargeable en cliquant ici.

Le saint du jour

Sur www.nominis.cef.fr

Sainte Eulalie - Vierge et martyre à Mérida (+ 304)

Citée par saint Augustin, nous n'avons d'elle qu'un hymne de l'écrivain Prudence qui chante son supplice en des termes légendaires. Elle eut pour compagne de martyre, sainte Julie de Merida.…

Sur eglise.catholique.fr

Lexique

Approfondir votre lecture

  • L'ange au sourire de la cathédrale de Reims

    Mémoire des saints anges gardiens, le 2 octobre

    Les croyants peuvent s’appuyer sur l’aide des anges pour se tourner vers leur Seigneur. D’ailleurs, dans chaque eucharistie, ils se joignent à eux – et aux saints – pour chanter d’une seule voix le Dieu trois fois saint proclamer sa gloire (cf. finales des préfaces de la prière eucharistique). Dans sa liturgie, l’Église fête aussi plus directement la mémoire de certains anges, notamment les archanges et les anges gardiens (cf. CEC 335).

  • Noël : les anges, une place privilégiée

    Les anges ainsi que l’archange Gabriel occupent une place privilégiée dans le temps de Noël.