La dimension missionnaire de l’Eucharistie

14 novembre 2007: Communion lors de la messe des étudiants qui, traditionnellement, marque le début de l¿année universitaire des jeunes catholiques franciliens, Notre Dame de Paris (75), France.

(C) CIRIC

Par Philippe Barras, Directeur-adjoint de l’ISL, du CIPAC de Lille et directeur de rédaction de La Maison-Dieu.

 

« La liturgie – et plus particulièrement l’eucharistie – est le somment auquel tend toute l’action de l’Église et en même temps la source d’où découle toute sa vertu »[1]. Cette affirmation du dernier Concile est maintenant bien connue ; cependant, nous n’avons pas encore fini d’en mesurer toute la portée concrète. Puisque l’Église est toute entière missionnaire, que la mission correspond à sa nature même[2], il est aisé d’en déduire que l’eucharistie est source et sommet de la mission. En effet, nous n’avons pas trop de peine à envisager que l’eucharistie – source nous envoie en mission (encore faut-il mesurer tout ce que cela signifie !), ou que l’une action missionnaire conduit à l’eucharistie – sommet. Mais il n’est peut-être pas encore aussi évident qu’elle soit bien perçue comme lieu d’évangélisation, comme lieu missionnaire au cœur de la mission. Le dernier Concile le répète avec force :

« La sainte eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est à dire le Christ lui-même, lui notre Pâque, lui le pain vivant, lui dont la chair, vivifiée par l’Esprit Saint et vivifiante, donne la vie aux hommes, les invitant et les conduisant à offrir, en union avec lui, leur propre vie, leur travail, toute la création. On voit donc alors comment l’eucharistie est bien la source et le sommet de toute l’évangélisation… »[3].

Article extrait de la revue Célébrer, n°299 p 19-24.

Télécharger l’article complet ci-contre.

[1] Vatican II, Constitution sur la liturgie, n° 10. // [2] Cf. Redemptoris missio, Lettre encyclique de Jean-Paul II sur « L’Église et la mission », décembre 1990. // [3] Vatican II, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, n° 5.

Approfondir votre lecture

  • Pape François baptême

    Le baptême des petits enfants et l’eucharistie, sacrements de la miséricorde

    Par Frédérique Poulet, Maître de conférence à la faculté de théologie d’Angers où elle enseigne la théologie dogmatique et la liturgie Spontanément lorsqu’on pense sacrement et miséricorde on se réfère au sacrement de pénitence et réconciliation. Or ce sacrement trouve sa source historique dans la nécessité d’un geste de l’Église manifestant la possibilité de renouvellement…

  • 6 août 2015 : Adoration du Saint sacrement lors du festival "Welcome to Paradise", organisé par la communauté du Chemin Neuf, qui a rassemblé 2000 jeunes du monde entier à l'abbaye d'Hautecombe, Eglise de l'abbaye d'Hautecombe, Saint-Pierre-de-Curtille (73), France.

August 6, 2015: "Welcome to Paradise festival", 2000 young adults came from around the world to Hautecombe abbey (73), France.

    L’adoration eucharistique

    Par Serge Kerrien, Diacre permanent et délégué épiscopal au diocèse de Saint-Brieuc pour les questions de catéchèse et catéchuménat, pastorale sacramentelle et liturgique, formation, pèlerinages et pardons.   Si vous ouvrez le dictionnaire au mot « adorer » vous lirez ceci : « Rendre un culte à un dieu, un objet divinisé ; aimer passionnément ; apprécier beaucoup ». La…

  • Détail du tabernacle, oeuvre de l'artiste contemporain Edouard ROPARS, de la Maison d'Eglise Saint-Paul-de-La Plaine. Saint Denis (93) France.

    Le culte eucharistique en dehors de la messe

    Par Robert Cabié, Professeur honoraire à l’institut catholique de Toulouse. Un peu d’histoire Dans les premiers siècles de l’Église, on conservait du pain eucharistique, après la célébration, pour l’apporter aux mourants. Le concile de Nicée de 325 parlait déjà d’une « règle ancienne interdisant de priver du dernier et très nécessaire viatique celui qui est près…