Pour les personnes malades

« Tous les chrétiens ont à partager l’attention et l’amour du Christ et de l’Église pour les malades… Ils sont invités à prendre soin, chacun selon ses possibilités, de ceux que la maladie a frappés, à leur rendre visite, à les réconforter dans le Seigneur, à leur apporter une aide fraternelle pour tout ce dont ils ont besoin » – Rituel, n°19

« Ces rencontres… seront un lieu de dialogue et d’amitié, voire de partage. » – Rituel, n°20

« Porter la communion à un malade est un geste de foi et une démarche fraternelle de la communauté eucharistique envers ses membres absents. De cette manière, le malade reste uni à cette assemblée et il est soutenu par ce geste de fraternité chrétienne. » – Rituel n°27

« Les sacrements sont des actions du Christ, par son Eglise. Par eux, le Seigneur lui-même construit son corps quoi est l’Eglise. Lorsqu’un groupe de chrétiens ou la communauté locale se rassemble pour célébrer le sacrement des malades, tous, de façons diverses sont participants du sacrement. A tous et à chacun, il est en même temps donné et demandé de découvrir la présence du Seigneur ressuscité dans son Eglise, de confesser la foi en cette présence… » – Rituel n°54

« Dans le trouble où peut le mettre une maladie sérieuse, le chrétien a particulièrement besoin de cette grâce pour être en paix, garder son courage, lutter contre le mal, continuer à vivre sa foi, apporter sa part au bien du peuple, et retrouver la santé si Dieu en dispose ainsi….» – Rituel n°55

« L’onction sacramentelle est liée à la prière de la foi et exprime la foi. » – Rituel n°56