La Vierge Marie fêtée tout au long de l’année liturgique

Juillet 2010 : Icône de la Vierge du Signe, chapelle de l'Auberge de Jeunesse Adveniat, oeuvre de la Congrégation des Assomptionnistes, dans le 8eme arrondissement de Paris (75) France. July 2010 : Adveniat Youth Hostel. Paris (75) France.

Icône de la Vierge du Signe.

La Vierge Marie occupe une place essentielle dans la liturgie. dépassant le cadre dévotionnel, elle renvoie au mystère du Christ et de l’Église, et sa célébration. Plus encore, Marie est « modèle du culte qui consiste à faire de toute sa vie une offrande à Dieu » (Marialis cultus n°21).

Par son parfait consentement aux œuvres de Dieu en elle et en son Fils, Marie est le modèle achevé de notre participation à la liturgie.

Elle est entrée dans la Gloire depuis son Assomption, et nos célébrations nous la font rejoindre, car la liturgie de la terre parti­cipe déjà à la liturgie céleste. Les fêtes de Notre Dame, au long de l’année liturgique, sont les suivantes :

8 décembre : Solennité de l’Immaculée Conception de Marie

L’Immaculée Conception de la Vierge Marie est fêtée à cette occasion.  La Tradition de l’Église reprise dans un dogme le 8 décembre 1854, reconnait à la mère du Christ une conception sans péché originel, en vue de sa maternité divine.

« Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon exulte en mon Dieu. Car il m’a enveloppée du manteau de l’innocence, il m’a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux. » (Isaïe 61, 10)

1er janvier : Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

En ce jour où l’Église invite les fidèles à prier pour la paix, elle nous donne pour modèle Marie, celle qui a accueilli le projet de Dieu sans réserve : donner au monde le Sauveur, son propre Fils.

11 février : Mémoire facultative de Notre Dame de Lourdes

 

25 mars : Solennité de l’Annonciation du Seigneur à Marie

9 mois avant Noël,  l’Église fête l’Annonciation du Seigneur qui célèbre le moment où l’ange Gabriel est venu annoncer à la Vierge Marie qu’elle était appelée à devenir la mère du Fils de Dieu, promesse qui se réalisa après qu’elle eut donné son consentement.

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu » (Luc, 1, 35).

Lundi après la Pentecôte : Fête de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église

Conformément à la volonté du Pape, la mémoire de Marie Mère de l’Église est désormais obligatoire pour toute l’Église de rite romain, le lundi après la Pentecôte. La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements a publié le samedi 3 mars 2018 un décret en ce sens, signé le 11 février 2018, date du cent-soixantième anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes.

31 mai : Fête de la Visitation de la Vierge Marie

 

Samedi de la 3e semaine après la Pentecôte : Mémoire facul­tative du Cœur Immaculé de Marie

 

16 juillet : Mémoire facultative de Notre Dame du Mont Carmel

 

5 août : Mémoire facultative de la dédicace de la basilique Sainte-Marie Majeure à Rome

 

15 août : Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie

Ce jour-là, est célébrée la montée au ciel de la Vierge Marie. La Tradition rapporte qu’elle ne connut pas la mort mais un endormissement avant d’être élevée au ciel par les anges. L’assomption de Marie découle de sa maternité divine.

« Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon exulte en mon Dieu. Car il m’a enveloppée du manteau de l’innocence, il m’a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux. » (Isaïe 61, 10)

22 août : Mémoire de la Vierge Marie, Reine

 

8 septembre : Fête de la Nativité de la Vierge Marie

 

15 septembre : Mémoire de Notre Dame des Douleurs

 

7 octobre : Mémoire de Notre Dame du Rosaire

 

21 novembre : Mémoire de la Présentation de la Vierge Marie

 

Sanctuaires et pèlerinages

Le pèlerinage n’est pas un voyage comme les autres. Dès son origine, la Tradition chrétienne nous donne de multiples exemples de pèlerins se mettant en route vers un sanctuaire pour y appeler la grâce ou pour remercier Dieu d’un bienfait. Parmi les sanctuaires, ceux dédiés à Marie tiennent un place importante pour les pèlerins.

L’attachement à Marie est fort, non seulement chez les catholiques pratiquants, mais aussi chez ceux et celles que l’on dit en marge, voire même en dehors de l’Eglise. La Bible donne une place discrète à la mère de Jésus, et nous pouvons nous en étonner compte tenu de la place importante qu’elle occupe dans la vie spirituelle de nombreux chrétiens. Mais en contemplant Marie dans les Écritures, ne sommes-nous pas invités à découvrir une façon unique et particulière de suivre le Christ ?

Principaux lieux de pèlerinages dédiés à Notre-Dame

Cotignac (Diocèse de Fréjus-Toulon)

Fatima (Diocèse de Lyon)

La Garde (Diocèse de Marseille)

La Médaille miraculeuse (rue du Bac, Diocèse de Paris)

La Salette (Diocèse de Grenoble)

Laus (Diocèse de Gap)

Lourdes (Diocèse deTarbes et Lourdes)

Montligeon (Diocèse de Sées)

Cathédrale de Paris (Diocèse de Paris)

Basilique du Perpétuel Secours (Diocèse de Paris)

Perros Guirec (Diocèse de Saint Brieuc)

Puy-en-Velay (Diocèse du Puy-en-Velay)

Rocamadour (Diocèse de Cahors)

Sacré-Cœur de Montmartre (Diocèse de Paris)

Saint-Cordon (Diocèse de Cambrai)

Victoires (Diocèse de Paris)

Approfondir votre lecture

  • 29 Novembre 2014 : Un couple prie devant une satue de la Vierge lors de la prière commune avant de partir en évangélisation de rue ( mission dans le quartier ), dans le cadre de la campagne de l'Avent 2014 initiée par le diocèse de Paris. Paroisse Sainte Trinité. Paris (75), France.

November 29th, 2014: Street evangelism for Advent 2014. Holy Trinity parish. Paris, France.

    Mai, le mois de Marie dans l’année liturgique

    Par Jean Évenou, Prêtre du diocèse de Quimper, ancien membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Le mois de Marie est né à Rome autour du Collège romain tenu par les jésuites, avant d’atteindre la France seulement à la veille de la Révolution.

  • Méditation

    Marie, témoin pascal

    La relation entre la figure mariale et la célébration du mystère de la mort et de la résurrection du Christ sauveur, trouve son expression la plus haute dans l’eucharistie. L’eucharistie est par excellence le sacrement de Pâque, celui qui communique le don de la vie du Ressuscité : « Vous êtes ressuscités avec le Christ » (Col 3, 1), entendons-nous au matin de Pâques.

  • 8 septembre 2005 : Médailles miraculeuses comportant sur une face la Vierge et sur l'autre le monogramme de la Vierge, Notre-Dame de la médaille miraculeuse, Paris (75), France.

    L’Assomption : Marie élevée dans la gloire de Dieu

    Au cœur de la liturgie, nous célébrons la solennité de l’Assomption de Marie. Les livres du Nouveau Testament ne nous précisent pas ce qu’a été la fin de la vie de la Vierge Marie. Il est question d’elle pour la dernière fois dans les Actes des Apôtres qui présente la petite communauté en prière avant la Pentecôte (Ac 1, 14).