La Vierge Marie fêtée tout au long de l’année liturgique

Juillet 2010 : Icône de la Vierge du Signe, chapelle de l'Auberge de Jeunesse Adveniat, oeuvre de la Congrégation des Assomptionnistes, dans le 8eme arrondissement de Paris (75) France. July 2010 : Adveniat Youth Hostel. Paris (75) France.

Icône de la Vierge du Signe.

Par son parfait consentement aux œuvres de Dieu en elle et en son Fils, Marie est le modèle achevé de notre participation à la liturgie.

Elle est entrée dans la Gloire depuis son Assomption, et nos célébrations nous la font rejoindre, car la liturgie de la terre parti­cipe déjà à la liturgie céleste. Les fêtes de Notre Dame, au long de l’année liturgique, sont les suivantes :

8 décembre : Solennité de l’Immaculée Conception de Marie

L’Immaculée Conception de la Vierge Marie est fêtée à cette occasion.  La Tradition de l’Église reprise dans un dogme le 8 décembre 1854, reconnait à la mère du Christ une conception sans péché originel, en vue de sa maternité divine.

« Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon exulte en mon Dieu. Car il m’a enveloppée du manteau de l’innocence, il m’a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux. » (Isaïe 61, 10)

1er janvier : Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

En ce jour où l’Église invite les fidèles à prier pour la paix, elle nous donne pour modèle Marie, celle qui a accueilli le projet de Dieu sans réserve : donner au monde le Sauveur, son propre Fils.

11 février : Mémoire facultative de Notre Dame de Lourdes

 

25 mars : Solennité de l’Annonciation du Seigneur à Marie

9 mois avant Noël,  l’Église fête l’Annonciation du Seigneur qui célèbre le moment où l’ange Gabriel est venu annoncer à la Vierge Marie qu’elle était appelée à devenir la mère du Fils de Dieu, promesse qui se réalisa après qu’elle eut donné son consentement.

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu » (Luc, 1, 35).

Lundi après la Pentecôte : Fête de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église

Conformément à la volonté du Pape, la mémoire de Marie Mère de l’Église est désormais obligatoire pour toute l’Église de rite romain, le lundi après la Pentecôte. La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements a publié le samedi 3 mars 2018 un décret en ce sens, signé le 11 février 2018, date du cent-soixantième anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes.

31 mai : Fête de la Visitation de la Vierge Marie

 

Samedi de la 3e semaine après la Pentecôte : Mémoire facul­tative du Cœur Immaculé de Marie

 

16 juillet : Mémoire facultative de Notre Dame du Mont Carmel

 

5 août : Mémoire facultative de la dédicace de la basilique Sainte-Marie Majeure à Rome

 

15 août : Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie

Ce jour-là, est célébrée la montée au ciel de la Vierge Marie. La Tradition rapporte qu’elle ne connut pas la mort mais un endormissement avant d’être élevée au ciel par les anges. L’assomption de Marie découle de sa maternité divine.

« Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon exulte en mon Dieu. Car il m’a enveloppée du manteau de l’innocence, il m’a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux. » (Isaïe 61, 10)

22 août : Mémoire de la Vierge Marie, Reine

 

8 septembre : Fête de la Nativité de la Vierge Marie

 

15 septembre : Mémoire de Notre Dame des Douleurs

 

7 octobre : Mémoire de Notre Dame du Rosaire

 

21 novembre : Mémoire de la Présentation de la Vierge Marie

Le saint du jour

Sur www.nominis.cef.fr

Saints Donatien et Rogatien - Martyrs à Nantes (✝ v. 304)

Martyrs à Nantes sous l'empereur Maximin. Donatien, converti à la foi chrétienne par Similien, était baptisé et Rogatien n'était que catéchumène. Arrêtés comme chrétiens, ils furent soumis aux tortures du chevalet,…