Sacré-Cœur

La Solennité du Sacré-Cœur de Jésus se célèbre le vendredi qui suit le deuxième dimanche après la Pentecôte. Centrée sur le symbole de l’amour humain du Christ, cette fête a son point d’appui dans l’épisode du côté transpercé de Jésus, tel que le rap­porte saint Jean : « Les soldats vinrent et brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui. Venus à Jésus, quand ils virent qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais l’un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l’eau » (19, 32-34).

Pour les Pères, cette eau et ce sang sont les symboles des sacrements de l’Église, qui ne cessent de sourdre du Cœur ouvert du Christ. Saint Jean accorde une grande importance à ce fait, puisqu’il ajoute : « Celui qui a vu rend témoignage — son témoignage est véritable, et celui-là sait qu’il dit vrai — pour que vous aussi vous croyiez » (v. 35). La fête du Sacré-Cœur est une contemplation aimante, à tonalité réparatrice (cf. Za 12, 10 : « Ils regarderont celui qu’ils ont trans­percé », cité par Jn 19, 37), du chef-d’œuvre de l’Amour (cf. Jn 3, 16 ; 13, 1).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Solennité du Sacré-Coeur de Jésus

    La fête du Sacré-Cœur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Extraits de la liturgie de ce jour.

  • La miséricorde : théologie du cœur ouvert

    Nous savons que le mot miséricorde a un rapport avec les entrailles, celles d’une mère si attachée à son enfant. Le judaïsme situe toujours de manière concrète un sentiment ou une qualité divine. Cela nous permet de percevoir que ce n’est pas de la théorie ou un pur concept. La miséricorde fait résonner les mots tendresse, bonté, on pourrait dire « avoir du cœur » et cela s’applique à Dieu.

  • Les lectures de la fête du Sacré-Cœur

    La fête du Sacré-Cœur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Tout comme celles du dimanche, les lectures de la solennité du Sacré-Cœur de Jésus varient en fonction de l’année liturgique. Une approche attentive des textes choisis par le lectionnaire permet de comprendre comment l’Église fait contempler sous trois angles différents le mystère inépuisable de l’amour divin.