L’Épiphanie

Gentile da Fabriano, L'Adoration des Mages (détail), 1423, tempera sur bois, 203 x 283 cm, Musée des Offices, Florence, Italie.

Gentile da Fabriano, L’Adoration des Mages (détail), 1423, tempera sur bois, 203 x 283 cm, Musée des Offices, Florence, Italie.

La fête de l’Épiphanie qui signifie « manifestation de Dieu » a lieu le 6 janvier. Après la naissance de Jésus, les trois rois mages, Balthazar, Gaspard et Melchior sont venus l’adorer, reconnaissant en lui sa divinité.

« A la vue de l’étoile, les mages se dirent entre eux : Voici le signe du grand Roi, allons à sa recherche ; offrons-lui en présent l’or, l’encens et la myrrhe, alléluia » 

Antienne de l’Épiphanie

Le mot Epiphanie vient du grec épiphanéia : « apparition » ; de épiphainéin : « paraître ou briller sur ». La Solennité de l’Epiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie. La fête est venue d’Orient où elle a été fixée au 6 janvier : fête des lumières, fête de l’eau, elle est beaucoup plus la célébration de l’inauguration du ministère public du Christ, lors de son baptême au Jourdain, qu’une festivité des événements de l’enfance de Jésus.

En Occident, l’Epiphanie, fixée au 6 janvier ou au dimanche situé entre le 2 et le 8 janvier, est surtout la fête des Mages ou des « Rois ». Les manifestations inaugurales de la vie publique ne sont pas oubliées, puisque l’office de la fête parle des trois mystères de ce jour comme n’en faisant qu’un : l’adoration des Mages, le baptême de Jésus et les noces de Cana (cf. Antienne de Magnificat aux secondes Vêpres) ; il faut dire cependant que les Mages retiennent presque toute l’attention.

Pour laisser à l’Epiphanie toute sa dimension de « Pentecôte » du cycle de la Nativité, l’Église latine a récemment instauré la Fête du Baptême du Seigneur, célébrée le dimanche qui suit l’Epiphanie. Un antique usage de la liturgie romaine fait annoncer solennelle­ment les dates des fêtes mobiles, après le chant de l’évangile, le jour de l’Epiphanie.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Les épiphanies du Seigneur

L’emploi au pluriel du mot épiphanie met en valeur non seulement la fête de l’Épiphanie qui en Occident désigne la manifestation du Seigneur aux mages, mais aussi son baptême au Jourdain et son premier miracle aux noces à Cana.

« Aujourd’hui, l’Église est unie à son Époux ; le Christ au Jourdain la purifie de ses fautes, les mages apportent leurs présents aux noces royales, l’eau est changée en vin, pour la joie des convives, alléluia. »

Antienne du cantique de Zacharie pour l’Épiphanie

Extrait de Célébrer n°394

Célébrer la solennité de l'Epiphanie

  • 30 septembre 2017 : Répétition du groupe Etincelo dans la crypte de l'église Saint François d'Assise, à l'occasion du jubilé des 800 ans de la présence des Franciscains en France. Paris (75), France.

    Proposition de la Province de Rouen pour chanter pendant le temps de Noël

    La cote du temps de Noël est « F ». Voici les proposition de chants de la Province de Rouen pour les célébrations qui jalonnent le temps de la Nativité : Messe de la nuit et messe du jour de la Noël, Dimanche de la Sainte Famille, Baptême du Seigneur, Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu, Épiphanie du Seigneur.

  • pelerins-en-marche

    La retraite itinérante : une prière et une musique originales

    Par le père Jean-René Fracheboud, Foyer de Charité de Bex en Suisse. La retraite itinérante au niveau spirituel se vit dans le même esprit et les mêmes dispositions que les autres retraites. La marche, le fait d’être ensemble et le contact avec la nature apportent une tonalité spécifique.

  • cierge pascal

    L’Épiphanie, la manifestation de Jésus à tous les hommes

    Mt 2, 1-12 « L’Épiphanie est un mystère de lumière, représentée de manière symbolique par l’étoile qui a guidé le voyage des mages. Toutefois, la vraie source de lumière, l’« astre d’en haut qui vient nous visiter » (Lc 1,78), c’est le Christ1. » (Benoît XVI, homélie sur l’Épiphanie, 2006). La manifestation du Christ se diffuse comme par cercles […]

  • Gentile da Fabriano, L'Adoration des Mages (détail), 1423, tempera sur bois, 203 x 283 cm, Musée des Offices, Florence, Italie.

    Proposition de chants pour l’Epiphanie

    Gentile da Fabriano, L’Adoration des Mages (détail), 1423, tempera sur bois, 203 x 283 cm, Musée des Offices, Florence, Italie. Par Agnès Pinardel-Minier, département Musique du SNPLS   La cote du temps de Noël est « F ». Ce temps liturgique est caractérisé par les chants traditionnels. La liturgie gardera du joyeux côté populaire une fraicheur […]

  • 2008: "Les noces de Cana" (Mystères Lumineux), Mosaïques de Marko Ivan RUPNIK (2007), facade de la bas. Notre Dame du Rosaire, Lourdes (65), France.

    Les « épiphanies » du Seigneur, véritable itinéraire spirituel

    2008: « Les noces de Cana » (Mystères Lumineux), Mosaïques de Marko Ivan RUPNIK (2007), facade de la bas. Notre Dame du Rosaire, Lourdes (65), France. Par Bernard Maitte,  Prêtre, professeur au séminaire d’Aix et responsable du département de pastorale et spiritualité de l’ISTR de Marseille. Membre du SNPLS   Le mystère du surgissement de Dieu au cœur […]

  • 6 janvier 2015 : Livre Saint près de l'Enfant Jésus. Messe de la solennité de l'Epiphanie en la basilique Saint Pierre au Vatican, Rome, Italie.

January 6, 2015 : The Epiphany mass in Saint Peter's basilica, Vatican, Rome, Italy.

    Proposition de chants pour le temps de Noël

    La cote du temps de Noël est « F ». Ce temps liturgique est caractérisé par les chants traditionnels. La liturgie gardera du joyeux côté populaire une fraîcheur candide. Vivons ce temps avec ce qu’il contient de folklore en gardant la « noble simplicité » prônée par Vatican II.

  • Notre-Dame de Paris. l'Adoration des Rois mages, boiserie sculptée du XIVème siècle. (déambulatoire nord)

    Le sens de l’Epiphanie à travers les lectures

    Notre-Dame de Paris. l’Adoration des Rois mages, boiserie sculptée du XIVème siècle. (déambulatoire nord) La lecture du récit évangélique est précédée à la messe d’une page du livre de la Consolation d’Israël dans lequel le prophète entrevoit par avance le rassemblement de tous les peuples autour de Jérusalem (Is, 60, 1-6). Dans la liturgie des […]

  • cierge pascal

    L’encens dans la liturgie

    L’encens est produit à partir de la résine d’un arbre que l’on trouve surtout dans la péninsule arabique.

Sur la Web TV

Les vidéos sur l'Epiphanie sur www.tv.catholique.fr

Le saint du jour

Sur www.nominis.cef.fr

Sainte Victoire - martyre des premiers siècles

A Hippone (près de l'actuelle Bône, Algérie) on vénérait 20 martyrs des premiers siècles parmi lesquels saint Augustin cite, dans un sermon prononcé le jour de leur fête, vers 400,…