Vêpres

Du latin vesper : « soir », issu du grec espéros : « soir ». L’office de Vêpres constitue l’Heure solennelle du soir ; il fait pendant à l’office de Laudes. A la fin de la journée, l’Église qui, depuis Lau­des, n’a cessé de rester en contact avec Dieu, grâce à l’office du Milieu du jour ou aux offices de Tierce, Sexte et None, retrouve son intimité, de façon plus prolongée.

Elle remercie pour les mer­veilles de la création, pour l’activité qu’elle a pu mener, et se complaît dans la présence de son Seigneur, comme les apôtres le soir de Pâques (cf. Jn 20, 19), tout en attendant son retour définitif. L’office de Vêpres comprend, après l’introduction, une hymne, deux Psaumes, un Cantique du Nouveau Testament (voir Cantique), une lecture brève, un répons bref, le chant du Magnificat, et les prières d’intercession et de conclusion.

Le sommet de Vêpres est le chant du Cantique évangélique de Marie, le Magnificat, au cours duquel il est bon, au moins à certains jours, de faire à l’autel l’offrande de l’encens en « sacrifice du soir » (cf. Ps 140, 2). Voir Lucernaire. Les Solennités et tous les dimanches commencent la veille au soir, par la célébration des premières Vêpres. Cette coutume est reprise aux Juifs, pour qui les jours allaient du soir au soir. Quelques Solennités majeures ont une messe de vigile qui doit être célébrée le soir, intégrant ou non la psalmodie de Vêpres.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Flambeaux de la Procession Mariale, Lourdes (65), France.

    Le Propre de la fête de l’Assomption

    Oraisons, antiennes et préface de la messe, hymnes des offices. Le 15 août, l’Église fête l’Assomption de la Vierge Marie. « Au terme de sa vie terrestre, l’Immaculée, Mère de Dieu a été élevée en Son corps et en Son âme à la gloire du Ciel ». C’est en ces termes qu’en 1950, le Pape Pie XII a défini la foi catholique relative à l’Assomption.

  • groupe prière

    « Tous les vendredis, nous chantons ensemble l’office du soir »

    Témoignage de Jeanne-Aimable Vignole Nous sommes vendredi, il est 18h00, rassemblés devant l’autel, nous avons dit l’Angélus et nous nous levons pour chanter l’office du soir. La banlieue parisienne ressemble parfois à la province. Ainsi dans notre église nous n’avons pas la messe tous les jours. Mais, depuis bientôt huit ans, nous sommes une dizaine à […]

  • Vitraux à Saint Pierre qui Vire

    Vêpres et vigiles comme préparation du dimanche

    Dans le chapitre « La célébration des mystères du Seigneur, le Dimanche », au n°204 de la PGLH, il est noté : « L’office du dimanche commence aux premières vêpres (office du samedi soir) ». Dans ce même document, concernant les vigiles, il nous est rappelé combien il est bon de « veiller » le Seigneur qui vient (n° 70-73).

  • soir-vepres

    Vêpres : « Rendre grâce au soir tombant »

    Dans l’ancienne division du temps, en usage chez les Romains, la vigilia vespertina, c’est-à-dire le soir, était la première des quatre parties de la nuit : soir, minuit, chant du coq, matin. On appelait aussi vesper (vénus), l’astre lumineux qui devient visible dans la pénombre grandissante. De là, l’habitude, souvent conservée, de parler des Vêpres pour dire l’office du soir.

  • cierge pascal

    L’encens dans la liturgie

    L’encens est produit à partir de la résine d’un arbre que l’on trouve surtout dans la péninsule arabique.