Suggestions en vue de faciliter la préparation et l’organisation des célébrations

On trouvera ci-après quelques suggestions en vue de faciliter la préparation et l’organisation des célébrations.

Deux citations susceptibles d’être partiellement ou totalement utilisées dans un mot d’accueil :

 

« Dans l’Eucharistie, la création trouve sa plus grande élévation […]. Dans l’Eucharistie, la plénitude est déjà réalisée ; c’est le centre vital de l’univers, le foyer débordant d’amour et de vie inépuisables. Uni au Fils incarné, présent dans l’Eucharistie, tout le cosmos rend grâce à Dieu. En effet, l’Eucharistie est en soi un acte d’amour cosmique : « Oui, cosmique ! Car, même lorsqu’elle est célébrée sur un petit autel d’une église de campagne, l’Eucharistie est toujours célébrée, en un sens, sur l’autel du monde ». L’Eucharistie unit le ciel et la terre, elle embrasse et pénètre toute la création. Le monde est issu des mains de Dieu, retourné à lui dans une joyeuse et pleine adoration […]. C’est pourquoi, l’Eucharistie est aussi source de lumière et de motivation pour nos préoccupations concernant l’environnement, et elle nous invite à être gardiens de toute la création. »  Laudato si’ n° 236

 

« À côté des Écritures, la nature est un autre Livre, porteur lui aussi de « Révélation ». Le pape nous invite à l’ouvrir et à le lire. « Un splendide Livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté ». (12) « Son reflet se trouve dans tout ce qui existe ». (87) Alors que nous l’utilisons comme un simple objet dont nous usons et que nous jetons, « l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu », un appel à la relation, au déploiement de la vie quelles que soient les fragilitésPour François, « il y a une mystique dans une feuille, dans un chemin, dans la rosée, dans le visage des pauvres ». (233) […] Regarder comment Dieu habite dans les créatures, dans les éléments, les plantes, les animaux, dans les hommes et donc en moi … Comment il travaille en toutes choses créées sur la terre… Demander une connaissance intime du bien reçu. » (Contemplatio ad amorem, « pour obtenir l’amour »). Laudato si’, Ed. jésuites, 2015, p. 228-229

 

1 – Suggestions pour la préparation des messes dominicales du Temps pour la Création :

 

Pour aider à la préparation des messes dominicales du Temps pour la Création 2022, on trouvera ci-après quelques suggestions d’après le Label Église verte mis en place en 2017 et porté par la CEF (Conférence des Évêques de France), la FPF (Fédération Protestante de France), l’AEOF (Assemblée des Évêques Orthodoxes de France), le CECEF (Conseil d’Églises Chrétiennes en France) ainsi que par plusieurs mouvements d’Église (Secours Catholique, CCFD-Terre Solidaire, CERAS).

 

Célébrer le Temps pour la Création :

https://seasonofcreation.org/wp-content/uploads/2022/07/SOC-2022-Guide-de-Celebration-Final-fr.pdf : (en   français)

https://www.egliseverte.org/actualites/temps-pour-la-creation-2022-ressources/

https://www.egliseverte.org/ressources-outils/fiches-celebrations-et-catechese/

https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/08/EV_F10_Celebration-TpC_2021.pdf

https://www.egliseverte.org/actualites/idees-cinq-ans-eglise-verte-2022/

 

La référence à la Création dans les célébrations peut se faire de multiples manières à travers :

        • le fleurissement : en faisant des compositions florales en résonance avec le thème de la célébration et les végétaux de saison.
        • le geste des offrandes : en incluant des fruits de la terre et des objets faisant référence au rapport à la nature. Par exemple, chaque paroissien peut apporter une poignée de terre, une branche, une fleur, etc. Toutes ces offrandes seront regroupées dans deux beaux vases dans lesquels le fleurissement prendra place.

La première étape consiste à choisir et méditer les textes que l’Église propose, en équipe liturgique quand cela s’avère possible. C’est une étape importante avant de procéder au fleurissement des dimanches du Temps pour la Création. La relation à la Création relève aussi du « ressenti ». Aussi, l’aménagement de l’espace, les gestes, les musiques et même les parfums comptent. À vous de choisir les idées les plus ajustées à votre communauté (selon votre emplacement, les compétences de l’équipe, etc.).

 

Quelques idées pour une célébration…

      • Pensez à la beauté du lieu et de son aménagement. La beauté est le signe de notre attention aux choses. Notre époque est aussi très « visuelle ». Quelle que soit l’attention portée aux paroles de votre célébration, ce sera l’image de l’autel ou de l’espace qui marquera le plus la sensibilité et le souvenir des participants. Vous pouvez faire une composition florale avec des fleurs qui proviennent des producteurs locaux ou bien lancer une sortie pour rapporter quelques belles branches qui feront entrer plus de nature dans votre lieu de célébration. La saison s’y prête bien.
      • Vous pouvez aussi réaliser des compositions florales avec des enfants ou des adolescents lors de l’éveil à la foi, du catéchisme ou de l’aumônerie. Les animateurs ont souvent l’habitude et pourront s’en servir de support pour une séance riche de symboles.
      • Accueil. Une belle prière ou chant d’accueil peut inviter à la louange. Une très belle prière est le Cantique de frère Soleil ou des créatures de saint François d’Assise dans la version proposée par franciscain.org :

                                                                                        

Très haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, ô Très-Haut,
et nul homme n’est digne de te nommer.
Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil.
par qui tu nous donnes le jour, la lumière :
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages,
pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Eau.
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix
car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.
Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ;
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.
Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité !

 

  • Prière pénitentielle. En début de célébration, nous vivons un temps de préparation pénitentielle. Le moment peut être propice pour évaluer notre propre relation à la création :

« S’il est vrai que « les déserts extérieurs  se multiplient dans notre monde, parce que les déserts intérieurs sont devenus grands », la crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure. […] » (LS n° 217).

 

Première proposition

De nos habitudes de consommation qui exploitent les ressources de la Terre et entrainent encore plus d’injustice, délivre-nous Seigneur. Seigneur, prends pitié !

De nos égoïsmes et de nos aveuglements qui nous empêchent de veiller aux besoins de la Terre, délivre-nous, Seigneur. Seigneur, prends pitié !

De notre indifférence et de nos divisions qui entravent l’annonce de l’Évangile, délivre-nous, Seigneur. Seigneur, prends pitié !

Prière d’annonce du pardon : François, Évêque de Rome, Message pour la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, 2016

Prions.

Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.

Ô Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre.

Ô Dieu de miséricorde, accorde-nous de recevoir ton pardon et de transmettre ta miséricorde dans toute notre maison commune.

Loué sois-tu.

Amen.

 

Deuxième proposition :

Seigneur, ta joie éclate dans la création et nous ne la voyons pas, prends pitié de nous !

Seigneur, ton Fils vient parmi nous et nous ne le recevons pas, prends pitié de nous !

Seigneur, ton Esprit souffle sur nous et nous ne l’entendons pas, prends pitié de nous !

Seigneur, tu nous parles et nous ne répondons pas, prends pitié de nous !

Seigneur, tu nous aimes et nous n’en faisons pas une fête, prends pitié de nous !

Seigneur, tu nous sauves et nous n’en tenons pas compte, prends pitié de nous !

 

Prière d’annonce du pardon :

Nous voici maintenant devant toi, tels que nous sommes. Aide-nous à recevoir ton pardon, à accepter cette libération, et à vivre dans la joie avec et pour nos frères. Au nom de Jésus-Christ, notre Sauveur. Amen

 

  • Lectures bibliques proposées pour la saison 2022 :

Dimanche 4 septembre 2022 : Jr 18, 1-11 ; Ps 139, 1-6.13-18 ; Phm 1-21 ; Lc 14, 25-33

Dimanche 11 septembre 2022 : Jr 4, 11-28 ; Ps 14 ; 1 Tm 1, 12-17 ; Lc 15, 1-10

Dimanche 18 septembre 2022 : Jr 8, 18-9,1 ; Ps 79, 1-9 ; 1 Tm 2, 1-7 ; Lc 16, 1-13

Dimanche 25 septembre 2022 : Jr 32, 1-3a.6-15 ; Ps 91, 1-6.14-16 ; 1 Tm 6, 6-19 ; Lc 16, 19-31

Dimanche 2 octobre 2022 : Lm 1, 1-6 ; Ps 37 ; 2 Tm 1-14 ; Lc 17, 5-10

 

« Les créatures de ce monde ne peuvent pas être considérées comme un bien sans propriétaire : « Tout est à toi, Maître, ami de la vie » (Sg 11, 26). D’où la conviction que, créés par le même Père, nous et tous les êtres de l’univers, sommes unis par des liens invisibles, et formons une sorte de famille universelle, une communion sublime qui nous pousse à un respect sacré, tendre et humble.» (LS n° 89)

Voici quelques suggestions de prières d’intercession proposées par le conseil d’Églises chrétiennes en France pour 2021) transmises entre autres par l’Archevêque Mark McDonald, Archevêque anglican) :

– À chaque fois que nous nous rassemblons, nous devrions rendre  . Unissons donc nos cœurs et nos esprits et pensons à toute la création et aux dons du Créateur, Dieu d’amour, nous ne te rendons grâce.

– Pensons à notre mère, la terre, sur laquelle nous marchons, qui nous soutient et encourage la vie sous toutes ses formes. Pensons aux minéraux, aux champignons et aux bactéries qui donnent vie au sol, aux corps et aux écosystèmes. Puissions-nous apprendre à marcher sur la terre de manière plus respectueuse, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Pensons aux raisons qui nous rassemblent, à ce lieu où nous nous retrouvons, et à tous les animaux et les plantes qui habitent cette même demeure, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Pensons à la grande famille humaine dont la subsistance et le bien-être dépendent du bien-être de la terre. Nous te présentons les hommes, les femmes et les enfants qui ont été chassés de leur terre, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Tournons nos pensées vers les sources sacrées du monde, les grands océans, les nappes phréatiques, les lacs, les fleuves et les rivières, la vie que contiennent ces eaux, et ce qui nous en est offert pour notre nourriture, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Tournons maintenant nos pensées vers la vie végétale de l’univers du Créateur. Celle qui est sous le sol, les racines et les légumes ; celle qui sort juste la tête du sol, les herbes, les plantes médicinales, toutes plantes et buissons, toutes les nombreuses espèces de bons fruits que le Créateur nous a données. Et finalement, les grands arbres de la forêt, ceux que nous nommons « ceux qui se dressent », Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Pensons à tous nos frères les animaux, ceux qui rampent, marchent, nagent et volent. Nous rendons grâce pour ceux qui nous fournissent de la nourriture, ceux qui entretiennent des cycles naturels par leur action et leur vie, ceux qui offrent leur compagnie ou leur beauté, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Pensons aux oiseaux, ces messagers à plumes qui naviguent entre nous et le Créateur, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Pensons aux relations qui permettent la vie dans cette bien-aimée communauté. Nous pensons aux « trois sœurs », le maïs, les haricots et les courges qui nourrissent, se protègent et se fortifient mutuellement en poussant ensemble (vous pouvez modifier cette phrase et insérer des exemples locaux de plantes ou d’animaux qui cohabitent harmonieusement). Ces relations sont données par le Créateur et contribuent à notre subsistance, Dieu d’amour, nous te rendons grâce.

– Dieu créateur, prend en considération tes créatures rassemblées ici. […] Marche à nos côtés afin que nous sachions faire face aux vents du changement et choisir le bon chemin. Protège et renouvelle notre maison commune. Éclaire-nous. Soutiens-nous. Que Dieu notre Créateur soit avec nous aujourd’hui et à jamais. Amen.

 

« Le Nouveau Testament ne nous parle pas seulement de Jésus terrestre et de sa relation si concrète et aimable avec le monde. Il le montre aussi comme ressuscité et glorieux, présent dans toute la création par sa Seigneurie universelle : « Dieu s’est plu à faire habiter en lui toute plénitude et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix » (Col 1, 19-20). Cela nous projette à la fin des temps, quand le Fils remettra toutes choses au Père et que « Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 28). De cette manière, les créatures de ce monde ne se présentent plus à nous comme une réalité purement naturelle, parce que le Ressuscité les enveloppe mystérieusement et les oriente vers un destin de plénitude. Même les fleurs des champs et les oiseaux, qu’émerveillé il a contemplés de ses yeux humains, sont maintenant remplis de sa présence lumineuse.» (LS n° 100)

« […] Le Seigneur, au sommet du mystère de l’Incarnation, a voulu rejoindre notre intimité à travers un fragment de matière. Non d’en haut, mais de l’intérieur, pour que nous puissions le rencontrer dans notre propre monde. […] dans le Pain eucharistique, « la création est tendue vers la divinisation, vers les saintes noces, vers l’unification avec le Créateur lui-même ». […] ».  (LS n° 236)

 

Proposition pour une procession d’offrande déployée (d’après le diocèse de Nancy)

Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons. Depuis la création, tu fais confiance en l’homme que tu as aimé dans le Christ, ton Fils, notre Rédempteur et Sauveur. À l’homme, tu as fait ce don immense de la vie dans cet univers porteur de ta Gloire.

L’humanité et les chrétiens connaissent les combats pour la justice : les droits de l’homme ; la charité envers le prochain ; les luttes contre la faim, pour le développement des peuples et la dignité des personnes…  Tout cela te concerne, toi notre Dieu et ton Fils Jésus est venu nous le dire. C’est le combat pour la vie et l’intégrité de l’homme. Aujourd’hui, nous pouvons te rendre grâce pour ces engagements qui participent à la gloire de ton Nom même si ceux-ci révèlent les pécheurs que nous sommes ; car les larmes ne peuvent tuer le sourire ni l’amertume ternir la joie et le partage du cœur.

Refrain : Louez et bénissez mon Seigneur, rendez lui grâce et servez le en toute humilité.

Mais depuis quelques années, l’homme prend conscience qu’il y a aussi œuvre urgente de justice à gérer la création que Dieu lui a confiée. Placé en son centre, il découvre sa responsabilité dans la préservation des espèces et des ressources naturelles et du partage équitable entre tous. Il doit réaffirmer sa dépendance envers son Créateur et à travers l’Écriture, se rappeler que l’Alliance concerne toute l’œuvre de Dieu en ce monde (Gn 9, 9-11). S’il a donné sa bénédiction en premier à l’homme et à la femme qu’il créa à son image (Gn 1, 28), Dieu l’a aussi donné à l’ensemble du créé en récapitulant ainsi toute son œuvre le septième jour.

Refrain : Louez et bénissez mon Seigneur, rendez lui grâce et servez le en toute humilité.

C’est cette prise de conscience que nous voulons t’offrir en ce jour, toi Notre Père. Elle est crucifiante mais surtout porteuse de signes de résurrection. En effet, nous savons que toute la création aspire à la révélation des fils de Dieu (Rm 8, 22) qui ont la merveilleuse mission de la conduire à son terme.

Loué sois-tu Monseigneur pour notre mère la Terre qui nous porte et nous nourrit. Elle donne du fruit en abondance et offre à tous tes enfants le moyen de vivre, de travailler et d’être acteur de cette abondance. Mais les hommes peuvent la surexploiter sans discernement. Par égoïsme, ils en font une poubelle produisant des pollutions graves pour la santé des hommes et la survie même de la planète.

(Procession : pot(s) de terre vierge accompagnée de beaux végétaux)

Refrain : Louez et bénissez mon Seigneur, rendez lui grâce et servez le en toute humilité.

Loué sois-tu Monseigneur pour sœur Eau,  tu nous l’as donnée utile, humble, précieuse et chaste. Elle est vitale pour notre sœur la Terre et pour nos frères les hommes. Par elle, tu irrigues toute la vie et la santé du monde animal et végétal et l’essentiel des activités agricoles et industrielles des hommes. Cependant, l’homme est capable de la polluer en déversant détergents, rejets et immondices, la rendant impropre à la consommation alors que la pénurie s’annonce déjà et qu’il s’agit maintenant d’un défi pour les prochaines années.

(Procession : pichet(s) d’eau claire)

Refrain : Louez et bénissez mon Seigneur, rendez lui grâce et servez le en toute humilité.

Loué sois-tu Monseigneur pour frère Feu par qui tu nous éclaires, tu nous chauffes ; il est si beau et joyeux, indomptable et fort. Symbole de l’énergie nécessaire à notre devenir, nous sommes capables de l’utiliser dans le feu atomique qui détruit toute espérance humaine et toute vie sur terre. De même, pour des motifs de profits à court terme, il contribue à la destruction de vastes étendues de forêts, ravageant flore et faune et provoquant des dommages irréversibles.

(Procession : bougies)

Refrain : Louez et bénissez mon Seigneur, rendez lui grâce et servez le en toute humilité.

Il est urgent, Seigneur, que l’homme reprenne sa place et qu’il cesse de consommer à outrance de telle manière que seulement quelques-uns bénéficient des ressources tandis que d’autres sombrent dans la pauvreté des exclus. Toute atteinte à ton œuvre, Seigneur, est un affront à ta Sainteté.

Loué sois-tu Monseigneur parce que l’homme a la grâce de te demander pardon et de faire mémoire de ta bénédiction (Gn 1, 28). Serviteur de ton projet, il peut se mettre en route pour chercher des solutions appropriées au respect de ta création et au respect de son devenir. Signes de ton amour, images offertes à ta présence, par la fécondité que tu leur as donnée, cet homme, cette femme et ces enfants t’apportent le pain et le vin, fruits de notre mère la terre et de leur travail. Nous te les présentons afin qu’ils deviennent, dès ici-bas et dans ton royaume, le pain et le vin de ta justice et manifestation de ta Sainteté.

(Procession : un couple et leurs enfants apportent le pain et le vin sur l’autel)

 

  • Prière et bénédiction finale (d’après Bartholomée, Patriarche de Constantinople, Prière pour le 1er septembre)

Sagesse et Verbe de Dieu, nous te supplions,

Montre-nous, Créateur, ce qui est agréable à tes yeux, ce qui est propre et utile à ta Création, ce qui est bon pour tous les êtres humains et leur est avantageux, comment dans le monde il nous faut tous changer de conduite …

Donne-nous le bon sens, ô notre Dieu, de garder sans faille tes préceptes divins.

Que le Seigneur fasse resplendir sur nous son visage et nous accorde sa grâce. Amen.

 

  • Envoi

En fin de célébration, l’une des prières suivantes peut être dite :

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l’univers
et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que
nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions
comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne.
Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés
et les oubliés de cette terre
qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde

et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté
et non la pollution ni la destruction.
Touche les cœurs
de ceux qui cherchent seulement des profits
aux dépens de la terre et des pauvres.
Apprends-nous à découvrir
la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures
sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t’en prions,
dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Pape François : Prière pour notre terre

Nous te louons, Père, avec toutes tes créatures,
qui sont sorties de ta main puissante.
Elles sont tiennes, et sont remplies de ta présence
comme de ta tendresse.
Loué sois-tu.

Fils de Dieu, Jésus,
toutes choses ont été créées par toi.
Tu t’es formé dans le sein maternel de Marie,
tu as fait partie de cette terre,
et tu as regardé ce monde avec des yeux humains.
Aujourd’hui tu es vivant en chaque créature
avec ta gloire de ressuscité.
Loué sois-tu.

Esprit-Saint, qui par ta lumière
orientes ce monde vers l’amour du Père
et accompagnes le gémissement de la création,
tu vis aussi dans nos cœurs
pour nous inciter au bien.
Loué sois-tu.

Ô Dieu, Un et Trine,
communauté sublime d’amour infini,
apprends-nous à te contempler dans la beauté de l’univers,
où tout nous parle de toi.
Éveille notre louange et notre gratitude
pour chaque être que tu as créé.
Donne-nous la grâce
de nous sentir intimement unis à tout ce qui existe.
Dieu d’amour, montre-nous
notre place dans ce monde
comme instruments de ton affection

pour tous les êtres de cette terre,
parce qu’aucun n’est oublié de toi.
Illumine les détenteurs du pouvoir et de l’argent
pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence,
aiment le bien commun, promeuvent les faibles,
et prennent soin de ce monde que nous habitons.
Les pauvres et la terre implorent :
Seigneur, saisis-nous
par ta puissance et ta lumière
pour protéger toute vie,
pour préparer un avenir meilleur,
pour que vienne
ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté.
Loué sois-tu.
Amen.

Pape François : Prière chrétienne avec la création

 

2 – Suggestions de prières sur le thème de la création :

Marie-Odile Lalo

 

 

 

 

 

 

 

 

Jésus nous enseigne à prier. Il se retirait souvent dans la nature pour prier (Luc 6, 12) et nous pouvons suivre son exemple. La tradition biblique encourage même de louer Dieu avec toutes les créatures (Ps 148). Les prières au sujet de la Création sont variées. Vous en trouverez ci-dessous quelques exemples.

 

  • Prière du Temps pour la création 2022

Guide officiel de célébration 2022

 

Créateur de Tout,

De Ta communion d’amour, Ta Parole est sortie pour créer une symphonie de vie qui chante Tes louanges.

Par Ta sainte sagesse, Tu as créé la Terre pour qu’elle donne naissance à une diversité de créatures qui Te louent dans leur être. Jour après jour, elles répandent la parole, nuit après nuit, elles révèlent la connaissance.

Tu as appelé les êtres humains à cultiver et à entretenir Ton jardin. Tu nous as placés dans des relations justes avec chaque créature afin que nous puissions écouter leurs voix et apprendre à préserver les conditions de la vie. Mais nous nous replions sur nous-mêmes.

Nous fermons les oreilles aux conseils de nos semblables. Nous n’écoutons pas les cris des pauvres et les besoins des plus vulnérables. Nous réduisons au silence les voix de ceux qui détiennent les traditions qui nous apprennent à prendre soin de la Terre. Nous fermons les oreilles à Ta parole créatrice, réconciliatrice et aidante, qui nous appelle à travers les Écritures.

Nous déplorons la perte de nos congénères qui ne parleront plus jamais, et de leurs habitats. Nous pleurons la perte des cultures humaines, ainsi que les vies et les moyens de subsistance qui ont été déplacés ou ont péri. La création crie, les forêts craquent et les animaux fuient les feux de l’injustice que nous avons allumés en refusant d’écouter.

En ce Temps pour la création, nous prions pour que Tu nous appelles, comme le buisson ardent, avec le feu vivifiant de Ton Esprit. Souffle sur nous. Ouvre nos oreilles et remue nos cœurs. Détourne-nous de notre regard intérieur. Apprends-nous à contempler Ta création et à écouter la voix de chaque créature qui déclare Ta gloire. Car « la foi vient de ce qu’on entend ».

Donne-nous des cœurs pour écouter la bonne nouvelle de Ta promesse de renouveler la face de la Terre. Éclaire-nous de la grâce de suivre le chemin du Christ en apprenant à marcher avec légèreté sur cette terre sainte. Remplis-nous de l’espoir d’éteindre les feux de l’injustice avec la lumière de Ton amour guérisseur qui protège notre maison commune.

Au nom de Celui qui est venu proclamer la bonne nouvelle à toute la création, Jésus-Christ.

Amen.

 

  • Prière commune pour le cinquième anniversaire de Laudato si’intitulée

« Prière commune pour la Terre et l’humanité » :

Dieu aimant,

Créateur du ciel, de la terre et de tout ce qu’ils contiennent,

Ouvre nos esprits et touche nos cœurs,

Afin que nous puissions faire partie de la création, ton don.

 

Sois présent pour les personnes dans le besoin en ces temps difficiles,

En particulier les plus pauvres et les plus vulnérables.

Aide-nous à faire preuve de solidarité créative pour affronter les conséquences de cette pandémie mondiale.

Rends-nous courageux pour accepter les changements visant à la recherche du bien commun.

A présent plus que jamais, puissions-nous nous sentir tous interconnectés et interdépendants.

 

Fais en sorte que nous réussissions à écouter et à répondre

Au cri de la terre et au cri des pauvres.

Puissent les souffrances actuelles être les douleurs de l’accouchement

D’un monde plus fraternel et durable.

 

Sous le regard bienveillant de Marie Auxiliatrice,

Nous te prions par le Christ Notre Seigneur.

Amen

 

Regina caeli, 24 mai 2020

© Libreria Editrice Vaticana

 

  • Action de grâce pour la nature:

Nous te rendons grâce, Dieu de bonté,

Pour la beauté du ciel, de la terre, de la mer,

Pour la splendeur des montagnes, des plaines et des rivières,

Pour le chant des oiseaux et la beauté des fleurs.

Nous te louons pour ces dons généreux, et nous t’en prions,

Aide-nous à les conserver à nos descendants.

Accorde-nous de continuer à profiter avec reconnaissance

De ta création si riche et si diverse.

Et l’honneur et à la gloire de ton Nom, maintenant et toujours.

Amen

Traduction du Book of Common Prayer, Episcopal Church (1983)

 

Béni sois-tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l’univers, qui n’a rien oublié dans Son monde et a créé en lui de bonnes créatures et de bons arbres pour que l’humanité se réjouisse.

(Prière juive dite au printemps à la vue d’un arbre en fleurs)

 

  • Libère l’étendue de l’atmosphère:

Dieu compatissant, qui aime l’humanité, regarde avec un œil de compassion les travaux de nos mains et libère l’étendue de l’atmosphère de la destruction et des émissions mortelles et de chaque pollution toxique, par lesquelles la mort et le danger menacent. Prends pitié de ce que tu as façonné et donne à tous la prudence pour ne pas agir de façon insensée (dont le résultat est la corruption) en accordant à tous le pardon et le salut et la pitié divine. Seigneur, prends pitié.

(Prière d’un orthodoxe anonyme devant les changements climatiques)

 

  • Montre-nous, Créateur:

Sagesse et Verbe de Dieu, nous te supplions : montre-nous, Créateur, ce qui est agréable à tes yeux, ce qui est propre et utile à ta Création, ce qui est bon pour tous les hommes et leur est avantageux, comment dans le monde il nous faut tous changer de conduite et ne pas outrepasser ce qu’à l’arbre de la connaissance il est possible de goûter. Donne-nous le bon sens, ô notre Dieu, de ne pas esquiver les interdits, mais de garder sans faille tes préceptes divins.

(Bartholomée, Patriarche de Constantinople, prière pour le 1er septembre, fête de la protection de l’environnement)

 

  • Pour la beauté du monde:

Donne-nous, Seigneur, la grâce de découvrir la sainteté même de ta création, de la vénérer comme une œuvre divine, de la chanter comme le reflet de ta gloire. Que se lèvent d’autres François, Benoît, Hildegarde. Que Marie-Madeleine pousse un peu la pierre du tombeau, pour que la joie de la Résurrection illumine jusqu’aux entrailles de la Terre. Amen.

(André Beauchamp, Hymnes à la beauté du monde)

 

  • Pour l’écologie:

Bon Dieu, je sais que Tu as créé la terre ; ce que Tu as fait était bon, très bon. Mais les humains sont en train de détruire la terre et tout ce qu’elle contient.

Il y a de la pollution partout, dans l’air, sur la terre et dans l’eau. Un jour viendra, peut-être, où il sera difficile de vivre sur la terre. Les grandes industries sont responsables, mais nous aussi. Nous gaspillons les richesses de la terre, nous jetons nos déchets un peu partout, nous ne préservons pas les beautés de la nature.

Aide-nous, Bon Dieu, à respecter la vie, la vie des plantes et des animaux, la vie humaine surtout. Apprends-nous à éviter toute pollution inutile. La terre deviendra alors un lieu de paix et de bonheur, comme Tu l’as voulu. Amen.

(Adapté à partir d’une prière de l’abbé Gérard Desrochers dans la revue Sainte-Anne, juin 2013)

 

D’autres propositions de prières courtes et longues en ligne sur : https://Églisesvertes.ca/outils/spiritualite/prieres-sur-le-theme-de-lecologie/

Découvrir l'article

Lire les autres articles de la série