La place des acteurs musicaux

  • Servir la prière de l’assemblée par la musique et par nos voix : bilans et perspectives

    Le chantre-animateur de l’assemblée, la chorale liturgique, l'organiste sont les trois grandes fonctions musicales de la liturgie : Où en sommes-nous ? Vers où pouvons-nous aller ? Les Journées nationales de musique liturgique organisées par le département de Musique Liturgique du SNPLS les 28 et 29 septembre 2018 ont été l'occasion de tenter de faire le point sur leurs évolutions, leurs utilités, leurs limites. Nous publions ici les textes cibles et les réactions qu'ils ont suscitées chez les intervenants dans le cadre des tables rondes programmées lors de ces journées.

  • Le pape François s’adresse aux artistes, “gardiens de la beauté et de l’espérance”

    Samedi 12 décembre 2020, le pape François a reçu les musiciens qui devaient participer au « concert de Noël » au Vatican. Il en a profité pour les encourager car « la perception et la contemplation de la beauté génèrent un sentiment d’espérance, qui rayonne également sur le monde environnant ». Voici les principaux extraits de ce texte.

  • Messe Laudato Si’ pour la Création : un dialogue entre les fleurs et les notes

    La création de la messe Laudato Si’ en septembre 2018 à la basilique Notre-Dame de Fourvière a été l’occasion d’une réflexion de la part de Caroline Royané, responsable de la commission « Fleurir en liturgie » du diocèse de Lyon, sur l’importance d’une collaboration entre les services liturgiques :

  • La musique dans l’espace liturgique

    « Toute la terre… chante pour toi ». Cette phrase du psaume 65 donne le ton. Elle affirme que toute réalité créée est, par sa simple existence, une louange à Dieu créateur ; elle dit que la louange de Dieu vient d’un lieu où tout consonne harmonieusement :

  • L’orgue et l’organiste liturgique : bilans et perspectives

    Si l’on peut, sans trop de risques de se tromper, penser que la liturgie aura toujours besoin d’une personne référente pour le chant, et que des chanteurs auront toujours de la joie à associer leurs voix dans un ensemble, force est de constater que nous sommes dans une période de questionnement et de doute pour l’orgue et leurs organistes.

  • Le message du pape François adressé à 7000 choristes et musiciens

    Le chant, « véritable instrument d’évangélisation », fait « sentir la beauté du Paradis », a déclaré le pape François à des choristes venus du monde entier, « il exprime les émotions de la profondeur du cœur ». 7000 chanteurs et musiciens étaient présents à Rome pour la IIIe Rencontre international des chorales, organisée par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation le 24 novembre 2018.

  • arnets de chants

    Comment introduire la nouveauté dans le répertoire paroissial ?

    Voilà une question importante qui revient souvent dans les préoccupations des responsables de chant liturgique : faut-il renouveler en permanence le répertoire de nos communautés ? Nous vivons dans un monde où l’idéologie du toujours nouveau s’impose avec force au point que nous y obéissons sans même nous en rendre compte. Il est indispensable de nous interroger sur cette pratique du renouvellement permanent des chants.

  • L’art d’animer le chant de l’assemblée

    Pour qu’une animation se déroule correctement, il faut qu’on ait l’impression qu’elle n’a pas nécessité de préparation ! Or non seulement l’animateur aura reçu une formation, mais il aura préparé la cérémonie. Mieux il l’aura préparée, et moins l’assemblée sera gênée. La liturgie, l’art de célébrer, est l’art accommoder notre présence en assemblée à la présence du « Tout Autre ».

  • Musique sacrée : le pape François en regard des diverses interventions pontificales

    30 novembre 2007: Benoît XVI. Par Jo Akepsimas, Auteur, compositeur, interprète, orchestrateur et directeur artistique Dans son discours, François s’inscrit dans la ligne de ses prédécesseurs, mais on pourra repérer ici ou là quelques traits qui lui sont propres. Il a abordé plusieurs thèmes : L’importance de la participation de l’assemblée des fidèles. Tous les papes […]

  • Musique liturgique et œcuménisme : des Églises-sœurs, une louange à l’unisson

    4 avril 2010 : Chorale participant à Pâques 2010 : rassemblement oecuménique des chrétiens d’Ile-de-France sur l’esplanade de la Défense, Puteaux (92) France. Par P. Marcel Metzger, professeur émérite de la faculté de théologie catholique de l’université de Strasbourg et curé « multicampanaire » aux environs de Strasbourg Le père Marcel Metzger met en avant […]

  • Le pape François et la musique sacrée : un discours bref mais riche d’enseignements

    Le père Sébastien Guiziou a été frappé par les propos qui mettent en valeur l’interdisciplinarité : celle-ci favorise la rencontre et le dialogue, l’œcuménisme, la mission, la formation.

  • La musique liturgique et son inculturation dans le temps présent

    Philippe Barras aborde la difficile question de l’inculturation abordée par le pape François. Le discours, relativement court, que le pape François a adressé aux participants du Congrès international de musique sacrée, à l’occasion du cinquantenaire de la publication de l’Instruction Musicam sacram, revêt un intérêt majeur à mes yeux

  • La participation active des fidèles aux célébrations liturgiques

    Le père Olivier de Cagny nous rappelle en peu de mots la signification de la participation active des fidèles.

  • Une demande nouvelle pour la musique liturgique : susciter de l’émotion

    Vincent Decleire nous fait comprendre ce que l’émotion peut apporter à la liturgie. La question n’avait jamais été formulée par un pape de cette façon.

  • Le patrimoine musical en liturgie

    Joseph Thirouin se penche sur la notion de patrimoine évoquée dans le discours du pape François.

  • En célébration face au deuil : quel positionnement pour le musicien d’Église ?

    Chantre du diocèse de Paris, ma fonction est de conduire le chant des funérailles. La charge affective des familles en deuil nécessite de trouver un équilibre entre juste distanciation du chagrin des autres et proximité de l’humanité partagée, prestation professionnelle bienséante et retrait de l’artiste pour servir l’espérance chrétienne.

  • L’orgue, ça fait Église

    Les moins de 5% des français pratiquant régulièrement le dimanche sont presque désormais les seuls à profiter des environ 7500 orgues dédiés au culte catholique.

  • 15 août 2010 : Prière universelle lors de la messe du 15 août, Abbaye d'Ourscamp (60), France. August 15, 2010 : mass celebrated at Ourscamp abbey, France.

    Les acteurs de la liturgie manifestent la diaconie du Christ

    Dans la célébration chrétienne, tout disciple, suivant en cela l’exemple du Christ serviteur, est appelé à se mettre au service de l’assemblée. Ce ne sont donc pas les seuls ministères d’évêque, de prêtre ou de diacre qui manifestent, la diaconie du Christ. De multiples acteurs ont à cœur de la rendre visible dans l’action liturgique. Mais ce service de la diaconie ne saurait être un service ordinaire.

  • Interpréter l’ordinaire, réflexions d’un organiste

    Flûtes, cromornes, cornets, anches viennent à peine d’avoir coloré le temps de Noël, et me voici confronté au Temps ordinaire. Les pleins jeux et tutti ont accompagné la joie pascale, et déjà le Temps ordinaire s’annonce, un long temps ponctué de quelques fêtes.

  • Des rôles-clefs pour animer la liturgie : de l’animateur au chantre

    De l’animation de chant au ministère du chantre. Avant Vatican II, il y avait dans chaque paroisse, pour la messe chantée, un ou plusieurs chantres. Le chantre se situait dans le chœur, revêtu d’une soutane et d’un surplis. Son rôle consistait à répondre au prêtre dans les dialogues, à assurer l’exécution des pièces du “propre” de la messe et à dialoguer les chants “de l’Ordinaire” avec d’autres chantres ou un chœur de chanteuses situées dans la nef.

  • Le chant des ministres ordonnés dans l’eucharistie

    On s’est beaucoup appliqué à parler du chant des fidèles, du rôle de la chorale et de l’intérêt de disposer de bons chantres. Peut-être a-t-on négligé le chant du ministre ordonné. Si ce ministre n’est pas vocalement défaillant, qu’apporte le chant ?

  • Tout le monde ne chante pas tout

    Après Vatican II, l’assemblée, dans nos églises, s’est emparée avec enthousiasme du chant et a cru de bonne foi qu’il lui revenait de tout chanter à la messe, puisqu’on lui demandait une « participation active ».

  • Le chant et le rôle de la chorale

    Qu’on l’appelle chorale, schola, chapelle musicale, chœur ou groupe de chanteurs, voilà un groupe auquel l’Eglise reconnaît une fonction liturgique. Qu’il remplisse cette fonction tous les dimanches, ou une fois par mois, ou aux fêtes seulement, ou seulement lors des célébrations diocésaines, ce groupe reçoit de l’Eglise une mission dont il semble utile de rappeler les contours.

  • Des chants et de la musique couleur du temps

    L’année liturgique est une traversée dynamique du temps qui trouve son sens ultime dans la plénitude du mystère pascal. C’est du mystère pascal que se nourrissent toutes les liturgies auxquelles nous participons, mais, si notre âme en est restaurée dans chaque célébration, notre intelligence et notre sensibilité le goûtent dans le « peu à peu » du temps qui s’écoule. Le « peu à peu » est nécessaire à notre entrée dans la connaissance du mystère de Dieu, et l’Eglise, dans sa sagesse pédagogique, a déployé l’immense richesse du mystère pascal au long du cycle annuel.

  • Cithare en liturgie

    Commençons par une définition : on nomme cithare tout instrument à cordes pincées dépourvues de mécanique, tendues sur une caisse de résonance pleine, sans manche.

  • Que faut-il chanter en priorité ?

    « Les chants n’ont pas tous la même importance » ; la Présentation générale du Missel romain (PGMR) établit les classements suivant : les dialogues, les autres chants de l’ordinaire, les chants pour l’ouverture, la présentation des dons, la procession de communion et l’hymne après la communion

  • Le SECLI au service du chant dans l’Eglise

    Le Secrétariat des éditeurs de chants pour la liturgie assure de nombreux services pour le chant dans l’Eglise, tant auprès des auteurs, compositeurs et éditeurs qu’auprès des paroisses, des communautés religieuses, des mouvements, des chorales, etc.

  • Chant liturgique et expérience spirituelle

    On a beaucoup écrit sur la spiritualité, mais on peine à définir l’opération mystérieuse par laquelle l’être humain, imprégné de vie divine, essaye de s’ouvrir à cette vie, d’en jouir et d’en vivre à son tour en communion avec d’autres. Nous allons toutefois nous donner quelques repères, même sommaires, afin de fonder une réflexion sur ce thème en ce qu’il est lié à la pratique du chant liturgique.

  • La place et le choix des instruments dans une célébration

    Cet article, sous forme de témoignage, nous propose une immersion au cœur d’une équipe liturgique, lors de la préparation d’une célébration dominicale, du choix du répertoire et de la place de l’orchestre et des instruments.

  • Orgue, éveille-toi !

    Tenir l’orgue durant une célébration consiste, comme nous l’avons développé, à préluder, à accompagner, à jouer en soliste…, mais un certain nombre de verbes, moins techniques, peuvent nous aider à préciser de quelles intentions ces différentes tâches sont animées.

  • Enjeu du chant en paroisse

    Par Louis Groslambert Ce texte est issu d’une conférence donnée en novembre 2009 dans le diocèse de Saint-Claude. Enjeu du chant en paroisse Avant de parler du chant, ou pour parler du chant en pastorale, s’impose à moi le devoir de mettre en place des avertissements de nature psychologique. La question du chant en paroisse […]

  • La voix parlée et chantée, aspect technique

    La voix humaine, parlée et chantée, est un élément essentiel de la liturgie chrétienne où elle sert de support à la Parole de Dieu et à la prière du peuple. C’est pourquoi la plupart des ministères liturgiques (célébrant principal, lecteur, chantre…) mettent en jeu leur voix, un instrument qu’il importe de garder en parfait état de marche.

  • L’intervention de la musique, du chant et de l’orgue dans la liturgie

    « L’Église doit transformer le monde par la beauté », écrivait Benoît XVI (encore cardinal Ratzinger) dans Célébrer la foi, « être simple ne veut pas dire être au rabais ». L’écoute est essentielle et cette écoute doit être préparée. Ni l’orgue, ni le chant ne sont indispensables à la liturgie, ils doivent s’inscrire dans une optique de silence.

  • De l’animateur au chantre : conduire le chant de l’assemblée

    Quelques points de repère pour conduire le chant de l’assemblée. Au cours des célébrations, on voit souvent intervenir, face aux fidèles, non seulement le prêtre et les lecteurs, mais aussi une personne qui invite l’assemblée à chanter.

  • Charte des chanteurs liturgiques

    Introduction La célébration de la liturgie est essentielle pour que l’Eglise vive et soit missionnaire. Elle est l’action de tout le peuple assemblé ; or le peuple ne peut se passer d’un certain nombre de services : « Dans l’assemblée qui se réunit pour la messe1, chacun a le droit et le devoir d’apporter sa […]

  • Charte des organistes

    Trente cinq ans après le Concile, les évêques de France veulent reconnaître le travail des organistes et préciser avec eux leur mission. « On estimera hautement, dans l’Eglise latine, l’orgue à tuyaux comme l’instrument traditionnel dont le son peut ajouter un éclat admirable aux cérémonies de l’Eglise et élever puissamment les âmes vers Dieu et le ciel. […]

  • Charte des choeurs d’enfants

    Guides Célébrer Introduction L’Église se réjouit de toutes les démarches éducatives ; elle voit en elles des contributions au développement de l’homme. Elle sait par la foi que Dieu appelle les hommes à élargir leur horizon trop souvent restreint aux aspects matériels, à apprendre à vivre entre eux la communion, à la faire grandir. L’objectif […]

  • Les enjeux du concert spirituel

    Par le Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle   Qu’est-ce qu’un concert spirituel ? La définition du concert spirituel est subtile. Pour simplifier, on pourrait le définir comme une initiative artistique entreprise par des baptisés au nom de leur mission d’annoncer le Christ au plus grand nombre en accord avec l’ordinaire du lieu, et […]

  • L’orgue : un objet patrimonial singulier

    Il s’agit d’évoquer ici l’orgue à tuyaux qui, en sa qualité d’objet immobilier par destination, appartient à la Commune propriétaire de l’édifice cultuel dans lequel il est implanté. On se reportera au n°41 des Chroniques d’art sacré pour ce qui relève de ses enjeux liturgiques et culturels. Notre propos est de rappeler ici comment l’affectataire doit à la fois s’acquitter de ses devoirs et veiller au respect de ses droits.

  • Organiste : bouche-trou, service, savoir ?

    Mon propos sera aussi un cri et un appel. Depuis le Moyen Âge, les organistes se trouvent au cœur de l’action liturgique soit comme réponse alternative à l’office, soit comme interprète et improvisateur, soit comme accompagnateur, soit aussi comme compositeur d’un grand nombre de chef-d’œuvres de musique sacrée.

  • Lecteur, chanteur, célébrant : la voix dans la liturgie

    En prenant conscience de leur voix et en la travaillant, le lecteur, le chanteur, le célébrant pourront transformer bien des choses en eux-mêmes et permettre une écoute plus active de la parole de Dieu, une participation plus large de l’assemblée.

Approfondir votre lecture

  • Chant, musique et temps pascal

    Par Emmanuel Bellanger, Célébrer n° 374   Le temps Pascal est le temps de la lumière, de l’acclamation, de la foi joyeuse en la résurrection, de l’espérance annoncée en la vie éternelle. Comment la musique et le chant peuvent-ils contribuer à mieux rendre sensibles toutes les richesses spirituelles contenues dans ces 50 jours, de Pâques […]

  • Chants et musique dans les célébrations de mariage

    A l’occasion d’une célébration de mariage, les responsables – pasteurs comme musiciens – se trouvent confrontés à des situations parfois délicates. Il s’agit de faire preuve d’un bel esprit de discernement qui cherche à accueillir les fiancés tels qu’ils sont et à les faire entrer dans le mystère du sacrement.

  • L’intervention de la musique, du chant et de l’orgue dans la liturgie

    « L’Église doit transformer le monde par la beauté », écrivait Benoît XVI (encore cardinal Ratzinger) dans Célébrer la foi, « être simple ne veut pas dire être au rabais ». L’écoute est essentielle et cette écoute doit être préparée. Ni l’orgue, ni le chant ne sont indispensables à la liturgie, ils doivent s’inscrire dans une optique de silence.