Abbé ou abbesse

En hébreu, le radical ‘âb signifie « père » ; ‘âbba en araméen veut dire « papa ». L’Abbé est le Père d’une communauté monastique ; il est normalement élu à vie, car, dans une famille, on ne change pas de père à intervalles réguliers ; il reçoit la bénédiction abbatiale, qui est un des plus hauts sacramentaux de l’Eglise (voir Bénédiction, Sacramental). Lors des Solennités, il peut utiliser les insignes pontificaux (crosse et mitre) qui symbolisent la juridiction paternelle qu’il exerce sur son monastère ; il n’est pas évêque, mais sa charge a quelque analogie avec la mission pastorale des successeurs des apôtres. L’institution de la commende au Moyen Age attribuait, pour le malheur des abbayes, le titre d’Abbé à des prélats séculiers ou même à des laïcs ; ces Abbés commendataires n’étaient pas moines et laissaient au Prieur le gouvernement de l’abbaye. C’est ainsi que l’appellation « Monsieur l’Abbé » est devenue générale dans le clergé séculier. Parler de « Père Abbé », selon la coutume, revient à répéter deux fois « père ».

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z