Marie

Par son parfait consentement aux œuvres de Dieu en elle et en son Fils, Marie est le modèle achevé de notre participation à la liturgie. Elle est entrée dans la Gloire depuis son Assomption, et nos célébrations nous la font rejoindre, car la liturgie de la terre parti­cipe déjà à la liturgie céleste (voir Liturgie). Les fêtes de Notre Dame, au long de l’année liturgique, sont les suivantes :

8 décembre : Solennité de l’Immaculée Conception de Marie ;

1er janvier : Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu ;

11 février : Mémoire facultative de Notre Dame de Lourdes ;

25 mars : Solennité de l’Annonciation du Seigneur à Marie ;

31 mai : Fête de la Visitation de la Vierge Marie ;

Samedi de la 3e semaine après la Pentecôte* : Mémoire facul­tative du Cœur Immaculé de Marie ;

16 juillet : Mémoire facultative de Notre Dame du Mont Carmel ;

5 août : Mémoire facultative de la dédicace de la basilique Sainte-Marie Majeure à Rome ;

15 août : Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie ;

22 août : Mémoire de la Vierge Marie, Reine ;

8 septembre : Fête de la Nativité de la Vierge Marie ;

15 septembre : Mémoire de Notre Dame des Douleurs ;

7 octobre : Mémoire de Notre Dame du Rosaire ;

21 novembre : Mémoire de la Présentation de la Vierge Marie.

Traditionnellement, le samedi est consacré à la Vierge Marie ; quand ce jour n’est pas occupé par une Solennité, une Fête ou une Mémoire obligatoire, on peut célébrer la Mémoire de Notre Dame. (Voir Dulie.)

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

 

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z