Benedictus

Premier mot latin du Cantique entonné par Zacharie (Lc 1, 68-79) lors de la circoncision de son fils Jean-Baptiste (1, 59 suiv.) : « Béni soit le Seigneur, Dieu d’Israël… ». Action de grâces à l’approche de l’avènement du Messie, le Benedictus chante la miséricorde de Dieu qui « se souvient de son alliance » (v. 72 ; voir Mémorial). L’Église reprend ce cantique chaque matin à l’office de Laudes, au moment où le soleil se lève à l’Orient (v. 78) ; elle se dispose ainsi à « connaître le temps de sa visite » (Lc 19, 44 ; cf. 1, 68.78) et à profiter de la puissance de salut que Dieu ne cesse de mettre à sa disposition (v. 69) tout au long de ses jours (v. 73). Le chant du Benedictus est le moment le plus solennel des Laudes ; c’est alors que l’on encense l’autel, quand il y a lieu de le faire.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Flambeaux de la Procession Mariale, Lourdes (65), France.

    Le Propre de la fête de l’Assomption

    Oraisons, antiennes et préface de la messe, hymnes des offices. Le 15 août, l’Église fête l’Assomption de la Vierge Marie. « Au terme de sa vie terrestre, l’Immaculée, Mère de Dieu a été élevée en Son corps et en Son âme à la gloire du Ciel ». C’est en ces termes qu’en 1950, le Pape Pie XII a défini la foi catholique relative à l’Assomption.

  • 19 août 2011 : Moine lisant son bréviaire lors de la Via Crucis avec BXVI lors des JMJ 2011, Paseo de Recoletos, Madrid, Espagne.

2011 August 19th : Via Crucis with BXVI during WYD 2011, Paseo de Recoletos, Madrid, Spain

    « Au matin, je me tourne vers toi ! »

    La prière du matin porte la marque spécifique de l’acte liturgique qu’elle met en œuvre : la louange.