Dimanche

Le Dies dominicus est, littéralement, « le Jour du Seigneur », Domi-nus signifiant « Seigneur » en latin ; tout le monde sait ce qu’est le repos « dominical ». « Premier jour de la semaine » pour les évangélistes, puisque le sabbat juif était le septième et dernier (Mt 28, 1 ; Mc 16, 2.9 ; Lc 24, 1 ; Jn 20, 1.19 ; cf. 1 Co 16, 2), le dimanche est appelé « Jour seigneurial » (Ap 1, 10) parce qu’il est le jour de la Résurrection du Seigneur : « Voici le jour que le Seigneur a fait : exultons et réjouissons-nous en lui ! » (Ps 117, 24).

En continuité avec les apparitions du Christ au soir de Pâques (Jn 20, 19 ; Lc 24), ainsi que le dimanche suivant (Jn 20, 26), en continuité aussi avec les repas que le Seigneur ressuscité prit avec ses disciples (Lc 24, 30.41-43), les premiers chrétiens se sont réunis pour l’Eucharistie le dimanche soir (Ac 20, 7 suiv.). Pour mieux célébrer l’événement de la Résurrection, on en vint à se réunir le dimanche matin et à se préparer à cette célébration matinale par une vigile. Ainsi pouvait-on donner un sens chrétien à ce jour que les païens appelaient « jour du soleil » (encore sonntag en allemand et sunday en anglais) et qui était le deuxième de la semaine planétaire (jours de Saturne, du Soleil, de la Lune, de Mars, de Mercure, de Jupiter et de Vénus, d’où viennent les noms des jours de la semaine).

Le dimanche peut être le jour du soleil, car c’est le jour où le Christ, vrai « soleil de justice » (Ml 3, 20), s’est levé après le coucher de sa mort rédemptrice. Premier jour de la semaine, dans la perspective chrétienne, c’est-à-dire jour-source pour toute l’activité des chrétiens, le dimanche est aussi le huitième jour, thème important dans la symbolique des nombres : il évoque l’au-delà du temps, cette éternité où est entré le Christ ressuscité, ce rivage où il nous attend (cf. Jn 21, 4 suiv.). A la fois point de départ et point d’arrivée, le dimanche est le centre du cycle liturgique hebdomadaire, comme la messe est le centre du cycle quotidien, et Pâques le centre du cycle annuel. Jour-source et jour-sommet, le dimanche est le jour par excellence de l’assemblée chrétienne pour l’Eucharistie : célébrer ce jour, par la participation à la messe dominicale, est une nécessité vitale pour tout chrétien. En signe de merci pour la vie nouvelle apportée par le Christ ressuscité, on se livre, au cours de cette journée, à des activités marquées par la gratuité et par la joie.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • 17 Aout 2014 : Croix dans le cimetière de l'église de Tramezaigues(65), Hautes Pyrennées, France.

August 17, 2014: A cross in the cemetery of Tramezaigues, France.

    Lorsque le 2 novembre tombe un dimanche …

    Lorsque le 2 novembre tombe un dimanche, la commémoration des fidèles défunts s’intègre à la célébration du dimanche, jour du Seigneur.

  • 9 mars 2017 : Célébration de la messe, lors de la journée de rencontre nationale autour du synode sur "Les jeunes, la foi et le discernement des vocations". Eglise Saint Honoré d'Eylau, Paris (75), France.

    Le dimanche, jour du Seigneur

    Par Serge Kerrien, diacre du diocèse de Saint-Brieuc-Tréguier. « Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20). Cette promesse du Christ continue à être entendue dans l’Eglise qui y trouve le secret fécond de sa vie et la source de son espérance.

  • temps pascal

    Chants adaptés pour la vigile et le jour de Pâques ainsi que le temps Pascal

    Par Agnès Pinardel-Minier, Adjointe du département musique du SNPLS Avec la Résurrection célébrée, c’est le grand retour des Alléluia et du Gloria. Tout ce temps est particulièrement propice à la jubilation et la louange ! Les grandes orgues ou plus petits claviers (et tout instrument qui convient) sont invités à nouveau (puisqu’ils en étaient privés tout […]

  • Fleurir fête Christ Roi

    Fleurir en la fête du Christ-Roi

    A la fin de l’année liturgique, avec le trente-quatrième dimanche du Temps ordinaire, l‘Église nous invite à célébrer la solennité du Christ-Roi. Le titre de la fête semble évoquer la puissance de Dieu. Pourtant, nous célébrons celui qui n’exerce pas un pouvoir de domination mais qui révèle sa royauté en s’offrant lui-même cloué sur une croix.

  • LOGO_journée-mondiale-pauvres-2018

    Journée mondiale des pauvres : la liturgie, une école d’accueil

    A la fin du Jubilé de la Miséricorde, le pape François a voulu instituer une Journée mondiale des pauvres. Il l’a fixée au 33e dimanche du temps ordinaire dans Misericordia et misera, sa lettre de clôture du Jubilé. La deuxième édition aura lieu le dimanche 18 novembre 2018.