Responsorial

Livre liturgique de Chant grégorien contenant les répons notés de l’office de nuit, ainsi que les antiennes des nocturnes et le texte noté de l’invitatoire.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Jeune femme en prière.

    Les psaumes, la voix de l’Eglise en prière

    Le psautier n’a pas été reçu comme livre liturgique au même titre que les autres. En effet, il semble être devenu un livre de chant quand les communautés chrétiennes se détournèrent des hymnes gnostiques. L’usage courant du psautier fut développé par les Pères du IVe s. et par les communautés monastiques. Il a été retenu comme livre liturgique en raison de la voix qu’il fait entendre : celle du Christ lui-même.

  • 12 décembre 2009 : Psaume, lors de la messe célébrée à l'occasion du 10ème anniversaire de KTO, Cath. Notre Dame de Paris, Paris (75), France.

    Le psaume responsorial

    « La première lecture est suivie du psaume responsorial qui fait partie intégrante de la liturgie de la Parole, et a une grande importance liturgique et pastorale, car il favorise la méditation de la Parole de Dieu » (Présentation Générale du Missel Romain, n°61).

  • "La pensée intime, le coeur de chacun est un abîme" (Psaume 64,6)
Bible et veilleuse.

    L’actualité des psaumes

    Le concile Vatican II a rappelé l’importance des psaumes dans la prière de l’Église : « Dans la célébration de la liturgie, la Sainte Écriture a une importance extrême. C’est d’elle que sont tirés les textes qu’on lit et que l’homélie explique, ainsi que les psaumes que l’on chante ».