Sacramentaire

Du latin sacramentarium : « livre liturgique pour l’administration des sacrements ». Dans les premiers temps de la liturgie chré­tienne, le sacramentaire était le livre du prêtre dans la célébration de la messe : il contenait oraisons, Préfaces, Canon. Les sacramentaires léonien (IVe-ve s.), gélasien (VIe-VIIe s.) et grégorien (VIIe s.) sont les sources principales du Missel romain.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • La messe pas à pas…

    Et si nous profitions de la mise en œuvre de la nouvelle traduction du Missel romain pour faire grandir notre « goût » de la messe en 16 étapes ?

  • Informations éditoriales

    La nouvelle traduction du Missel romain est entrée en vigueur le 28 novembre 2021 et est devenue obligatoire le 10 avril 2022, Dimanche des Rameaux. Vous trouverez dans cette page toutes les informations concernant les rééditions et les ouvrages autour du Missel romain.

  • « Plus Belle la Messe » : la mini-série des servants d’autel

    « Plus Belle la Messe », est une mini-série de 7 épisodes destinée à accompagner les servants d’autel à accueillir la nouvelle traduction du Missel romain !

  • Repères théologiques sur le Missel romain

    Le Missel n’est pas un livre d’instructions. Il n’est pas non plus le livre du prêtre. « Il ne suffit pas de suivre matériellement les indications du Missel pour que jaillisse l’action de grâce unanime de l’Église ».

  • Repères historiques sur le Missel romain

    L’eucharistie et la célébration de la messe ont constamment évolué au fil des siècles, tout comme les livres qui en supportent la célébration. Et ces livres ont une histoire complexe.