Credo

Le mot latin credo, qui signifie « je crois », est le premier du Symbole de la foi (voir Symbole). Un Credo est un ensemble structuré d’articles de foi, une sorte de condensé de la foi chré­tienne. Le premier Credo chrétien a été prononcé par l’aveugle-né ; à la question du Seigneur, après sa guérison : « Crois-tu au Fils de l’homme ? », il répondit : « Je crois, Seigneur ! » (Jn 9, 36-38). De même, lors de l’illumination baptismale qui comportait origi­nairement trois immersions dans la piscine, celui qui baptisait demandait avant chacune des immersions : « Crois-tu en Dieu le Père tout-puissant ? Crois-tu en Jésus-Christ ? Crois-tu en l’Esprit Saint ?» A chaque fois, le catéchumène répondait : « Je crois ». Ce sont encore les questions que le célébrant pose lors de la rénovation des promesses du baptême, au cours de la Vigile pascale.

Le Credo a donc une origine liturgique, baptismale ; il n’est que le développement des questions posées au baptême. Signe de reconnaissance entre les chrétiens, pierre de touche pour l’unité de la foi, il devint le point d’aboutissement des précisions dogmatiques, spécialement lors des conciles de Nicée (325) et de Constantino-ple (381).
Si le Credo apporte la vie divine au baptisé, en tant qu’il est le oui à l’œuvre de l’Esprit Saint, on comprend que sa reprise commu­nautaire, au cœur de la messe, amène un renouveau de vie spiri­tuelle. Aussi l’Église demande-t-elle que les fidèles proclament ou chantent le Credo aux messes des dimanches et des Solennités. On peut utiliser l’antique Symbole des apôtres — celui qui com­mence le chapelet —, ou, suivant l’usage le plus répandu, le Symbole de Nicée-Constantinople.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z