Anneau

L’usage de porter une bague en symbole d’un lien contracté librement est très ancien. La liturgie chrétienne consacre cet usage en plusieurs occasions.

Il semble que la signification fondamentale soit celle de la fidélité à l’union matrimoniale : les « alliances » sont le symbole de l’alliance nuptiale qui, dans le sacrement de mariage, prend tout son sens en relation avec le mystère de l’Alliance entre Dieu et son Peuple dans le Christ. Le prêtre bénit les anneaux des époux par la formule suivante : « Seigneur, notre Dieu, toi qui as fait Alliance avec nous par Jésus Christ, bénis maintenant ces alliances et donne à ceux qui les porteront à leur doigt de se garder toujours une parfaite fidélité. ».

Au cours de l’ordination épiscopale, le nouvel évêque reçoit un anneau en symbole du lien qu’il contracte avec son Église ; il est pour elle le signe sacramentel plénier de la présence du Christ, son Époux. En lui passant l’anneau, on lui dit : « Recevez cet anneau, symbole de fidélité ; en gardant une foi sans tache soyez parfaitement fidèle à l’Église qui est l’Épouse de Dieu. »

Le même symbolisme est appliqué aux abbés, qui, selon la Règle de saint Benoît, « tiennent la place du Christ dans leur monastère » (chap. 2).

Les Vierges consacrées ne sont pas, selon la parole de saint Augustin, privées de noces ; au contraire, elles sont au cœur du mystère de l’Alliance. Aussi l’évêque qui les consacre leur remet-il une alliance en disant : « Recevez l’anneau de vos épousailles sacrées avec le Christ et gardez la fidélité à votre Époux pour mériter d’être accueillie aux noces de la joie éternelle. ».

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • « Il ne s’agit pas tant d’enseigner que d’accompagner des étapes vers la rencontre de Dieu [...] »

    Le rituel : une pédagogie au service de la pastorale du mariage

    Les réflexions qui suivent ont été souvent partagées dans le contexte de formations destinées aux équipes de préparation au mariage. On n’y trouvera aucun remède miracle aux difficultés liées aux demandes. Sans prétendre tout dire, elles veulent esquisser un chemin possible parmi d’autres, un chemin dont la visée est clairement initiatique, un chemin où l’on prend par la main les futurs mariés en abordant la liturgie comme source de la vie chrétienne.

  • « Chaque mariage est une “histoire de salut” et cela suppose qu'on part d'une fragilité qui, grâce au don de Dieu et à une réponse créative et généreuse, fait progressivement place à une réalité plus solide et plus belle » (Amoris Laetitia n. 221).

    Se préparer au mariage comme vocation à partir du Rituel

    Dans Amoris Laetitia, son exhortation sur la « joie de l’amour » dans la famille (2016), le pape François consacre plusieurs numéros (nn. 205-216) à la préparation au mariage. Cette préparation est décisive à ses yeux, car elle doit permettre que « les fiancés ne voient pas le mariage comme la fin du parcours, mais qu’ils assument le mariage comme une vocation qui les lance vers l’avant » (n. 211).

  • 30 septembre 2017 : Bénédiction de jeunes mariés en l'église Saint-Ambroise. Paris (75), France.

    Le sacrement du mariage tel que la célébration en parle !

    La théologie du mariage est sans-doute l’une des plus complexes en sacramentaire Cet article fait le choix de l’aborder en analysant l’itinéraire très éloquent que propose la célébration du mariage, telle que le rituel la présente. Les différents rites et les prières, mis en lien avec les Préliminaires, peuvent en effet constituer un lieu catéchétique majeur pour appréhender la sacramentalité du mariage.

  • Alliances échangées lors du sacrement du mariage.

    COVID-19 : Note sur la célébration des sacrements en France

    Le Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS) publie cette note relative à la célébration des sacrements (mariages, baptêmes, sacrement de la pénitence et de la réconciliation …) dans le contexte actuel de confinement total en raison de l’épidémie du coronavirus COVID-19 qui se répand sur l’ensemble du territoire français.

  • 16 Avril 2014 : Consécration du saint Chrème et bénédiction de l'huile des catéchumènes et de l'huile des malades lors de la messe chrismale présidée par Mgr Gérard DAUCOURT, év. de Nanterre. Cath. Sainte Geneviève. Nanterre (92) France.

    L’huile, l’onction et la messe chrismale

    Pourquoi donc utiliser de l’huile en des célébrations liturgiques ? L’huile n’a, en soi, rien de spirituel … Cependant, si l’eau coule sur le corps, l’huile le pénètre : l’effet est tout différent.