Doxologie

Doxa, en grec, signifie « gloire », et logos « parole ». La doxologie est donc une « parole de gloire », c’est-à-dire une formule célébrant la Gloire de Dieu. De telles formules sont nombreuses dans l’Écriture. Dans la liturgie, les principales doxologies sont le « Par lui, avec lui et en lui » qui conclut la Prière eucharistique à la messe, le « Car c’est à lui qu’appartiennent » qui suit l’embolisme du Pater, les « Gloire au Père » qui, dans la liturgie des Heures, concluent les Psaumes, la dernière strophe des hymnes. On peut dire aussi que le Gloria de la messe et le Te Deum sont des doxologies (voir Louange).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • 15 Septembre 2011 : P. Frédéric MOUNIER, et P. Gustave LUSASI TAMPIKU lors de la Messe du jeudi matin célébrée par les trois prêtres membres de la Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville (FMPV) d'Aubervilliers. Egl. Notre Dame des Vertus, Aubervilliers (93), France.   
September 15th, 2011 : A Missionary Brotherhood of Priests for the City. Aubervilliers (93) France.

    Les bénédictions au cours d’une célébration

    Pendant une célébration chrétienne qui est dans le Christ, structurée par un échange de bénédictions entre Dieu et les hommes, l’Eglise est appelée à recevoir ou à prononcer diverses bénédictions. Mais qu’est-ce que cela produit en elle ?

  • Février 2016 : Christ Pantocrator de la cath. Santa Maria Nuova (Sainte Marie la neuve) de Monreale, Sicile, Italie.

    Le Gloire à Dieu

    Au Kyrie eleison succède, sauf pendant l’Avent et le Carême, l’hymne Gloire à Dieu. Ici, le chant n’accompagne pas le rite (il ne se passe rien pendant le chant) ; le chant est le rite. Cela aura des implications sur sa mise en œuvre.

  • temps ordinaire

    L’ordinaire de la messe, du temps, du lieu

    Par Serge Kerrien, Diacre permanent et délégué épiscopal au diocèse de Saint-Brieuc pour les questions de catéchèse et catéchuménat, pastorale sacramentelle et liturgique, formation, pèlerinages et pardons   Le dictionnaire définit généralement « l’ordinaire » comme ce qui est habituel, sans grande surprise. A la limite, on penserait assez vite que ce qui est ordinaire ne présente […]