Lucernaire

Du latin lucerna : « lampe ». Le lucernaire est un des noms donnés à l’office de Vêpres, office du soir pour lequel on allume les lam­pes. Chez les Juifs, le sabbat et les grandes fêtes commencent la veille au soir par un rite de la lumière ; la liturgie catholique ouvre la Vigile pascale par le rite du cierge pascal.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • La Madone du Magnificat Botticelli

    Vêpres de l’Épiphanie : les antiennes du Benedictus et du Magnificat

    Une lecture un peu superficielle de la liturgie de l’Épiphanie confortée par le folklore qui entoure la visite des mages, risque de réduire celle-ci à une aimable méditation des premiers événements de la vie du Christ dans le prolongement de Noël.

  • Flambeaux de la Procession Mariale, Lourdes (65), France.

    Le Propre de la fête de l’Assomption

    Les oraisons, antiennes et préface de la messe, les hymnes des offices propres à la Solennité de l’Assomption de Marie, le 15 août. Le 15 août, l’Église fête l’Assomption de la Vierge Marie. « Au terme de sa vie terrestre, l’Immaculée, Mère de Dieu a été élevée en Son corps et en Son âme à la gloire du Ciel ».

  • groupe prière

    « Tous les vendredis, nous chantons ensemble l’office du soir »

    Témoignage de Jeanne-Aimable Vignole Nous sommes vendredi, il est 18h00, rassemblés devant l’autel, nous avons dit l’Angélus et nous nous levons pour chanter l’office du soir. La banlieue parisienne ressemble parfois à la province. Ainsi dans notre église nous n’avons pas la messe tous les jours. Mais, depuis bientôt huit ans, nous sommes une dizaine à […]

  • Vitraux à Saint Pierre qui Vire

    Vêpres et vigiles comme préparation du dimanche

    Dans le chapitre « La célébration des mystères du Seigneur, le Dimanche », au n°204 de la PGLH, il est noté : « L’office du dimanche commence aux premières vêpres (office du samedi soir) ». Dans ce même document, concernant les vigiles, il nous est rappelé combien il est bon de « veiller » le Seigneur qui vient (n° 70-73).

  • soir-vepres

    Vêpres : « Rendre grâce au soir tombant »

    Dans l’ancienne division du temps, en usage chez les Romains, la vigilia vespertina, c’est-à-dire le soir, était la première des quatre parties de la nuit : soir, minuit, chant du coq, matin. On appelait aussi vesper (vénus), l’astre lumineux qui devient visible dans la pénombre grandissante. De là, l’habitude, souvent conservée, de parler des Vêpres pour dire l’office du soir.