Octave

Du latin octavus : « huitième ». Les grandes fêtes des Israélites étaient célébrées une semaine entière, et le jour octave clôturait solennellement les festivités. On lit, dans le Lévitique, les prescrip­tions suivantes : « Le quinzième jour du septième mois, il y aura pendant sept jours la fête des Tentes pour Yahvé. Le premier jour, jour de sainte assemblée, vous ne ferez aucune œuvre servile.

Pendant sept jours, vous offrirez un mets à Yahvé. Le huitième jour, il y aura pour vous une sainte assemblée, vous offrirez un mets à Yahvé. C’est jour de réunion, vous ne ferez aucune œuvre servile » (23, 34-36 ; cf. 2 Ch 7, 9).

Dans la liturgie de l’Église, le jour octave est aussi le « huitième jour » clôturant une Solennité, mais le mot « octave » désigne également toute la durée des huit jours de célébration. Seules, les Solennités de Noël et de Pâques ont actuellement une octave ; le jour octave de Noël est le 1er janvier, Solennité de Marie, Mère de Dieu ; le jour octave de Pâques est le dimanche in albis (voir Aube), ou dimanche de Quasimodo, ou deuxième dimanche de Pâques.

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Vitrail représentant le baptême du Seigneur par Jean le Baptiste.

    Scruter les origines à partir des épiphanies du Seigneur

    Le mystère du surgissement de Dieu au cœur de ce monde révèle (epiphania) la destinée de l’homme promis à la gloire, même et surtout si celle-ci passe par le signe contradictoire de la croix. C’est donc la création d’un véritable itinéraire spirituel qu’augurent les épiphanies du Seigneur dont le sens est l’accomplissement de pâques et dont la vie sacramentelle est la réalisation.

  • 22 septembre 2017 : Abbaye Très Sainte Trinité de La Lucerne. La Lucerne d'Outremer (50), France.

    Noël, événement de l’Histoire et mystère du Salut

    Noël est-il le jour anniversaire de la naissance historique de Jésus de Nazareth ? La date fixe de la fête (25 décembre) et le mot latin Natale ou Natalis dies (« jour anniversaire », en français « Noël ») pourraient le laisser croire. Ce serait toutefois négliger l’élément symbolique de cette fête, son lien au solstice d’hiver, à la lumière qui grandit et annonce la venue du printemps. C’est ce même jour du solstice qui avait été choisi pour la fête romaine (païenne) du Sol invictus, le « Soleil invaincu » ou « victorieux » des ténèbres.

  • 23 septembre 2018 : Envoi 2018 du diocèse de Meaux. Chorale dans la cath. St Etienne à Meaux (77), France.

    Des Ordinaires pour des temps liturgiques précis

    Avent, Temps de Noël, Carême, Temps pascal … la question d’avoir des Ordinaires propres à des temps liturgiques donnés mérite d’être posée. Mais avant, il convient tout d’abord de s’entendre sur le terme « Ordinaire » lui-même.

  • Eleagnus, chrysanthèmes tokyo jaunes, chrysanthèmes blancs et feuilles de bergenia.

    Fleurir le jour de Noël

    Les lectures du jour de Noël, le 25 décembre, nous parlent d’un « messager qui annonce la paix », la joie de l’universalité du salut « pour toutes les nations » (Isaïe 52, 7-10). L’évangile (Jn 1, 1-18) insiste sur la Parole : « Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu » ; « Lumière des hommes » à laquelle Jean-Baptiste va rendre témoignage.

  • 11 avril 2010 : Cierge pascal allumé lors du dimanche in albis. Egl. Saint Severin. Paris (75) France.

April 11th, 2010 : Eastern candle. Saint Severin ch. Paris (75) France.

    L’Exultet, chanter l’événement pascal

    Proclamé auprès du cierge pascal après la procession des lumières, l’Exultet débute par « Exultez de joie multitude des anges » (forme longue) et « Qu’éclate dans le ciel la joie des anges » (forme courte).