Saint-Sacrement

L’Eucharistie est appelée le « Saint-Sacrement », parce qu’elle est le sacrement par excellence, celui qui contient réellement l’auteur même de la grâce (voir Eucharistie, Sacrement). Le cadre naturel et primordial du culte eucharistique est la célébration de la messe, sacrement du sacrifice du Calvaire, auquel participent les fidèles, par le consentement attentif et par la communion. La messe du Jeudi saint au soir et celle de la Solennité du Saint-Sacrement du corps et du sang du Christ, au jeudi ou au dimanche qui suit la sainte Trinité (voir Fête-Dieu), célèbrent spécifiquement l’Eucharistie.

Bien que la messe soit l’acte-référence de la liturgie eucharistique, le culte du Saint-Sacrement en dehors de la messe est surtout orienté vers la présence réelle du Seigneur sous l’espèce du pain, en vertu de la transsubstantiation. Quand la primauté de la messe est maintenue, le culte de l’Eucharistie en dehors d’elle est légitime. Il se pratique de plusieurs façons.

On conserve l’Eucharistie ou sainte réserve dans le tabernacle, avec la révérence due au Seigneur réellement présent, afin de rendre toujours possible la communion en dehors de la messe, surtout pour les malades et pour les mourants (voir Viatique) ; des rituels sont prévus pour cela. Les fidèles peuvent aussi venir prier plus personnellement en présence du Christ, comme l’Église l’a toujours recom­mandé.

En outre, l’Eucharistie est l’objet d’un culte particulier lors du salut du Saint-Sacrement, comportant une exposition, une adoration et une bénédiction (voir Salut). En des circonstances particulières, spécialement lors de la Fête-Dieu ou à l’occasion de pèlerinages importants, on peut prévoir une procession du Saint-Sacrement. Les congrès eucharistiques constituent une manifestation privilégiée de foi envers le Saint-Sacrement.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

 

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • « Nous voici dépouillés de ce qui est le cœur de la vie chrétienne, sa source et son sommet : l’eucharistie. »

    En l’absence de rassemblement dominical, garder la communion entre nous !

    Que nous arrive-t-il en ces jours ? Alors que le Carême nous appelle à vivre un certain dépouillement intérieur pour accueillir avec plus de vigueur la vie du Christ, le monde entier se trouve sous la crainte d’un virus qui nous menace. Et nous voici dépouillés de ce qui est le cœur de la vie chrétienne, sa source et son sommet : l’eucharistie. Plus encore, nous sommes privés de communauté, de cette communauté au sein de laquelle le Christ vient, chaque dimanche, nous redire : « La paix soit avec vous », lui qui se fait reconnaître dans la fraction du pain comme Seigneur de nos vies.

  • 12 septembre 2015 : Tabernacle de la cathédrale Notre-Dame de Créteil (94), France.

    Le tabernacle et le culte eucharistique

    Le tabernacle, et sa réserve eucharistique, occupe une place importante dans l’ensemble du culte eucharistique. Celle-ci découle de deux actions liturgiques essentielles : la communion et l’adoration.

  • Perpignan, Dévôt-Christ

    La piété populaire et le culte eucharistique en dehors de la messe

    L’adoration eucharistique est une des formes du culte eucharistique en dehors de la messe. Ici ou là, refleurissent aussi les processions de la Fête-Dieu, le jeudi – dans les pays où la fête du Saint-Sacrement est de précepte – ou le dimanche qui suit la Sainte Trinité.

  • Vienne (Autriche), Stephansdom

    Proposer une veillée d’adoration avant la fête du Saint Sacrement

    Le Service de pastorale liturgique et sacramentelle, de musique et d’art sacré du diocèse de Strasbourg propose ici une veillée d’adoration pour la veille de la fête du Corps et du Sang du Christ. On peut aussi la proposer un autre soir de la semaine précédant la fête.

  • Célébration communion

    Catéchèse mystagogique pour la première des communions

    En cette période de l’année où est encore majoritairement célébrée la « première des communions » des enfants – mais aussi celle des jeunes et des adultes – nous vous proposons des points d’appuis pour intégrer une catéchèse mystagogique dans le cadre de la célébration de ce sacrement.