Les rites de communion

La messe est la célébration au cours de laquelle les fidèles participent à la liturgie de la Parole et à la liturgie eucharistique où est perpétué le sacrifice du corps et du sang du Christ. Le sacrement de l’Eucharistie est « source et sommet de toute la vie chrétienne ».

– Sacrosanctum Concilium, 47.

Les rites de communion

15 Septembre 2011 : P. Frédéric MOUNIER, et P. Gustave LUSASI TAMPIKU lors de la Messe du jeudi matin célébrée par les trois prêtres membres de la Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville (FMPV) d'Aubervilliers. Egl. Notre Dame des Vertus, Aubervilliers (93), France. September 15th, 2011 : A Missionary Brotherhood of Priests for the City. Aubervilliers (93) France.

Réf. PGMR 80-89

80 Puisque la célébration eucharistique est le banquet pascal, il convient que, selon l´ordre du Seigneur, son Corps et son Sang soient reçus par les fidèles bien préparés comme une nourriture spirituelle. C’est à cela que tendent la fraction et les autres rites préparatoires par lesquels les fidèles sont immédiatement amenés à la Communion.

1

Notre Père

Dans la célébration de la messe, la communion apparaît comme l’aboutissement de toute la célébration et le sommet de la participation des fidèles. Elle est préparée par un ensemble de rites qui n’empiètent pas les uns sur les autres, mais forment une suite ordonnée préparant et anticipant ce que la communion va réaliser : faire de fidèles divers et variés un seul corps, celui du Christ. Pour bien saisir le sens « Notre Père » il convient de le situer dans cet ensemble rituel plus large.

Lire la suite de l’article

2

Oraison dominicale

81 Dans l’oraison dominicale, on demande le pain quotidien qui, pour les chrétiens, évoque surtout le pain eucharistique, et on y implore la purification des péchés, pour que les choses saintes soient vraiment données aux saints. Le prêtre prononce l’invitation à la prière, tous les fidèles disent celle-ci avec le prêtre, et le prêtre seul ajoute l´embolisme que le peuple conclut par la doxologie. L’embolisme, qui développe la dernière demande de l’oraison dominicale, demande pour toute la communauté des fidèles la libération de l’emprise du mal.

L´invitation, la prière proprement dite, l’embolisme et la doxologie par laquelle le peuple conclut cet ensemble, sont chantés ou dits à haute voix.

3

Rite de paix

82 Vient ensuite le rite de la paix : l’Église implore la paix et l´unité pour elle-même et toute la famille humaine, et les fidèles expriment leur communion dans l’Église ainsi que leur amour mutuel avant de communier au sacrement.

En ce qui concerne le signe de la paix à transmettre, la façon de faire sera décidée par les Conférences des évêques, selon la mentalité et les us et coutumes de chaque peuple. Il convient cependant que chacun souhaite la paix de manière sobre et uniquement à ceux qui l’entourent.

4

Fraction du pain

83 Le prêtre rompt le pain eucharistique, aidé, le cas échéant, par le diacre ou un concélébrant. Le geste de la fraction, accompli par le Christ à la dernière Cène et qui a donné son nom à toute l’action eucharistique à l´âge apostolique, signifie que les multiples fidèles, dans la communion à l´unique pain de vie, qui est le Christ, mort et ressuscité pour le salut du monde, deviennent un seul corps (1 Co 10, 17). La fraction commence après le rite de la paix, et se fait avec le respect qui s’impose, en évitant de le prolonger sans nécessité ou de lui donner trop d’importance. Ce rite est réservé au prêtre et au diacre.

Le prêtre rompt le pain et met dans le calice une parcelle de l’hostie pour signifier l’unité du Corps et du Sang du Seigneur dans l’œuvre du salut, c’est-à-dire le Corps du Christ Jésus vivant et glorieux. L’invocation Agnus Dei (Agneau de Dieu) est ordinairement chantée par la chorale ou le chantre, et le peuple y répond ou bien elle est dite à haute voix. Cette invocation accompagne la fraction du pain et peut donc être répétée autant de fois qu´il est nécessaire jusqu’à ce que le rite soit achevé. La dernière fois, elle est conclue par les mots : Dona nobis pacem ; Donne-nous la paix.

5

Communion

84 Le prêtre, par une prière à voix basse, se prépare à recevoir avec fruit le Corps et le Sang du Christ. Les fidèles font de même par une prière silencieuse.

Puis le prêtre montre aux fidèles le pain eucharistique, au-dessus de la patène ou du calice, et les invite au banquet du Christ ; en même temps que les fidèles, il fait un acte d´humilité, en reprenant les paroles évangéliques indiquées.

85 Il est très souhaitable que les fidèles, comme le prêtre est tenu de le faire lui-même, reçoivent le Corps du Seigneur avec des hosties consacrées au cours de cette même célébration et […] qu´ils participent au calice, afin que par ces signes mêmes, la Communion apparaisse mieux comme la participation au sacrifice actuellement célébré.

86 Pendant que le prêtre consomme le Sacrement, on commence le chant de Communion pour exprimer par l´unité des voix l´union spirituelle entre les communiants, montrer la joie du cœur et mettre davantage en lumière le caractère « communautaire » de la procession qui conduit à la réception de l’Eucharistie. Le chant se prolonge pendant que les fidèles communient. Mais il s’arrêtera au moment opportun s’il y a une hymne après la communion.

On veillera à ce que les choristes aussi puissent communier commodément.

Le chant de communion

87 Pour le chant de communion, on peut prendre soit l’antienne du Graduale romanum, avec ou sans psaume, soit l´antienne avec son psaume du Graduale simplex, ou un autre chant approprié approuvé par la Conférence des évêques. Le chant est exécuté soit par la chorale seule, soit par la chorale ou le chantre avec le peuple.

S´il n´y a pas de chant, l´antienne proposée dans le Missel peut être dite soit par les fidèles, soit par quelques-uns d´entre eux, soit par un lecteur ou, à défaut, par le prêtre, après avoir lui-même communié et avant qu’il ne distribue la communion aux fidèles.

88 Lorsque la distribution de la Communion est achevée, le prêtre et les fidèles, si cela est opportun, prient en silence pendant un certain temps. Si on le décide ainsi, toute l´assemblée pourra aussi exécuter une hymne, un psaume, ou un autre chant de louange.

89 Pour achever la prière du peuple de Dieu et conclure tout le rite de Communion, le prêtre dit la prière après la Communion, dans laquelle il demande les fruits du mystère célébré.

 

A la messe, on dit une seule prière après la communion, qui se termine par la conclusion brève qui est :

– si elle s’adresse au Père : Per Christum Dominum nostrum ; Par Jésus, le Christ, notre Seigneur ;

– si elle s’adresse au Père, mais avec mention du Fils à la fin : Qui vivit et regnat in saecula saeculorum ; Lui qui règne pour les siècles des siècles ;

– si elle s’adresse au Fils : Qui vivis et regnas in saecula saeculorum ; Toi qui règnes pour les siècles des siècles .

Le peuple fait sienne cette oraison par l’acclamation Amen.

  • Geste de paix

    Dans la liturgie, des attitudes

    Chacun le sait d’expérience : la liturgie n’est pas spéculative. Elle est action qui s’adresse au baptisé dans toutes ses dimensions humaines : esprit, cœur et corps. Dans l’action liturgique, le chrétien s’engage tout entier et les gestes qu’il pose, les attitudes qu’il prend le conduisent à la contemplation.

  • 30 mars 2008: 26èmes assises nationales des EDC (Entrepreneurs et dirigeants chrétiens) sur le thème "Diriger et Servir", Marseille (13), France.

    Quelques petits gestes de la liturgie

    Dans la célébration liturgique, toute la personne est engagée et les gestes qu’elle pose revêtent autant d’importance que les mots, les chants, les silences. C’est un ensemble d’éléments variés qui fait accéder au mystère et entrer en relation avec Dieu.

  • Mgr Carré Notre Père

    « Donne nous aujourd’hui notre pain de ce jour », un regard de Mgr Carré

    Que dit cette demande ? Avec cette demande commence la deuxième partie du Notre Père, celle qui s’intéresse aux besoins fondamentaux de l’être humain sur terre. Cette demande paraît toute simple à première vue. en fait, elle est particulièrement complexe.

  • Mgr Leborgne Notre Père

    « Mais délivre-nous du mal », un regard de Mgr Leborgne

    Délivre-nous du mal : délivre-nous du repliement et de l’enfermement sur nous-mêmes qui conduit à la mort, délivre-nous de notre refus de nous laisser aimer, délivre-nous de croire que nous serions à nous-mêmes notre propre source, ce qui ne peut qu’engendrer violence et désespoir, délivre-nous de croire que tu ne serais pas Pèr

  • Mgr Notre Père

    « Et ne nous laisse pas entrer en tentation », un regard de Mgr Lebrun

    Par Monseigneur Dominique Lebrun, Évêque de Rouen, Membre de la Commission épiscopale de Pastorale Liturgique et Sacramentelle Ces quelques lignes sont extraites de l’ouvrage La prière du Notre Père. Un regard renouvelé paru aux éditions Bayard, Cerf et Mame en novembre 2017.    L’épreuve de la tentation « Prier le Père de ne pas nous laisser entrer en tentation, c’est rejoindre […]

  • 29 juillet 2014 : Messe pour les pèlerins à l'occasion du Pèlerinage pour la Paix organisé par Pax Chrisiti. Ardevon (50), France.

July 29, 2014: A pilgrim recites our father in Ardevon Church during the Peace pilgrimage to Mont-Saint-Michel to mark the 70th anniversary of the Normandy landings and the liberation of France. Ardevon, France.

    Catéchèse du pape : Le Notre Père et l’eucharistie

    Chers frères et sœurs, bonjour ! Nous poursuivons nos catéchèses sur la Sainte messe. Lors de la dernière Cène, Jésus prit le pain et la coupe, il rendit grâce à Dieu, et nous savons qu’ensuite il « rompit le pain ». À cette action correspond, dans la liturgie eucharistique de la messe, la fraction du pain. Elle est précédée de la prière que le Seigneur nous a enseignée, le « Notre Père »

  • Mgr Jacques Habert Notre Père

    « Pardonne-nous nos offenses », un regard de Mgr Habert

    Par Monseigneur Jacques Habert, Évêque de Séez, en charge de la Pastorale du monde rural au sein du Conseil pour les mouvements et associations de fidèles Ces quelques lignes sont extraites du commentaire du sixième verset du Notre Père paru dans l’ouvrage La prière du Notre Père. Un regard renouvelé aux éditions Bayard, Cerf et Mame en novembre 2017.  … […]

  • 13 mars 2011 : Prière du Notre Père chantée par les nouvelles baptisées et confirmées lors de la messe de proclamation par Mgr Michel DUBOST, évêque d'Evry, de la naissance de la paroisse Bienheureux Céferino Gimenez Malla en paroisse personelle pour les "gens du voyage". Bas. Notre Dame de Bonne Garde. Longpont-sur-Orge (91) France.

    La place du Notre Père dans la liturgie

    Une des attestations les plus anciennes de l’insertion du Notre Père dans la liturgie eucharistique se trouve chez saint Ambroise. S’adressant aux néophytes, il dit : « Lève donc les yeux vers le Père qui t’a engendré par le bain, vers le Père qui t’a racheté par son Fils et dis : « Notre Père ! »

  • Mgr Dognin Notre Père

    « Que ta volonté soit faite », un regard de Mgr Dognin

    Cette demande que nous adressons à Dieu peut paraître incongrue car Dieu n’a pas besoin qu’on lui demande cela. Il fera sa volonté de toute manière ! Mais en mettant en notre bouche ses propres paroles, Jésus nous invite à nous configurer à son amour filial afin que nous devenions, nous aussi, les fils bien-aimés du Père. Si nous prions ainsi, c’est donc pour nous, car nous sommes bien vulnérables.

  • Mgr Percerou Notre Père

    « Notre Père qui es aux cieux », un regard de Mgr Percerou

    Par Monseigneur Laurent Percerou, Évêque de Moulins, Président du Conseil pour la Pastorale des enfants et des jeunes Ces quelques lignes sont extraites du commentaire du premier verset du Notre Père paru dans l’ouvrage La prière du Notre Père. Un regard renouvelé aux éditions Bayard, Cerf et Mame en novembre 2017.  « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, […]

  • 1 mars 2017 : Geste lors de la prière du "Notre Père", durant la célébration de la messe des Cendres. Paroisse Saint-Denys du Saint-Sacrement, Paris (75), France.

    Accueillir une nouvelle manière de prier le Notre Père

    Par le P. Marc Boulle, prêtre du diocèse de Versailles, curé de la cathédrale Saint-Louis à Versailles   Le dimanche 3 décembre 2017 signait l’entrée dans une nouvelle année liturgique. À cette occasion, le P. Marc Boulle a prononcé une homélie dans laquelle il annonça que l’Avent 2017 inaugurait une nouvelle manière de prier le Notre […]

  • Mgr Blaquart

    « Que ton règne vienne », un regard de Mgr Jacques Blaquart

    Par Monseigneur Jacques Blaquart, Évêque d’Orléans, Président du Conseil national de la solidarité et de la diaconie Ces quelques lignes sont extraites du commentaire du troisième verset du Notre Père paru dans l’ouvrage La prière du Notre Père. Un regard renouvelé aux éditions Bayard, Cerf et Mame en novembre 2017.  « Pour beaucoup de nos contemporains, les mots « Royaume », « Règne » peuvent […]

  • 3 octobre 2009 : Notre Père par un choriste lors de la messe de la Création, Eg. Saint Gervais, Paris (75), France.

October 3, 2009 : Vespers and Mass, Ch. Saint Gervais, Paris, France.

    Prier le Notre Père : pour que son règne advienne

    Par le père Philippe Loiseau. Le temps de l’Avent est particulièrement approprié pour redécouvrir la prière du Notre Père. De même que l’Avent oriente l’Église vers l’avènement définitif du Règne de Dieu en tension avec le temps présent, de même les sept demandes du Notre Père sont reliées entre elles par un double dynamisme en opposition :

  • Mgr de Kerimel Notre Père

    Interview de Mgr de Kerimel : huit regards d’évêques sur le Notre Père

    Depuis l’Assemblée Plénière des évêques à Lourdes, Mgr Guy de Kerimel, président de la Commission épiscopale pour la Liturgie et la Pastorale sacramentelle, s’est exprimé au micro de la chaîne catholique KTO le 6 novembre 2017. L’occasion notamment d’annoncer la parution d’un ouvrage consacré au Notre Père et cosigné par huit évêques.  « Ne nous laisse pas […]

  • Partition 4

    Notre Père : nouvelles versions musicales

    Voici la liste des nouveaux Notre Père, actualisée sur le site à mesure qu’ils sont cotés par le SNPLS et le SECLI.

  • Vitrail de la Basilique du Sacré-Coeur à Grenoble, réalisé par Arcabas.

    L’école du Notre Père

    Dieu est si loin, Dieu est tout proche ! Le croyant navigue entre ses deux affirmations, sans doute à l’instar de toute personne humaine qui s’interroge en vérité sur sa relation à Dieu.

  • 19 novembre 2013 : Messe de rentrée des étudiants d'Ile-de-France à la cathédrale Notre-Dame, Paris (75), France.

November 19, 2013: Opening mass of the academic year in Notre Dame cath. Paris (75) France.

    Notre Père et éthique

    Pour bien situer la dimension éthique du Notre Père, il faut avoir à l’esprit que son registre propre est la prière, et non l’éthique. Cependant quelques points communs les rapprochent.

  • 1 mars 2017 : Geste lors de la prière du "Notre Père", durant la célébration de la messe des Cendres. Paroisse Saint-Denys du Saint-Sacrement, Paris (75), France.

    Le Notre Père dans les rites de communion

    Dans la célébration de la messe, la communion apparaît comme l’aboutissement de toute la célébration et le sommet de la participation des fidèles. Elle est préparée par un ensemble de rites qui n’empiètent pas les uns sur les autres, mais forment une suite ordonnée préparant et anticipant ce que la communion va réaliser : faire de fidèles divers et variés un seul corps, celui du Christ.

  • 12 novembre 2013 : Le Notre Père modifié, dans la nouvelle traduction de la Bible, aux éditions MAME, Paris (75).

    Le Notre Père : prière des fils, prière des frères

    12 novembre 2013 : Le Notre Père modifié, dans la nouvelle traduction de la Bible, aux éditions MAME, Paris (75). Par l’équipe PLS du SNPLS Lors de leur dernière assemblée plénière fin mars, les évêques de France ont décidé que la nouvelle traduction du Notre Père sera adoptée officiellement le premier dimanche de l’Avent, soit le 3 […]

  • 12 avril 2008: Jeune en prière lors du rassemblement organisé par "jeunesse 2000", 48 h pour Jésus avec les Franciscains du Bronx, Paris (75), France.

    Mise en oeuvre du Notre Père dans la liturgie eucharistique

    Dans la liturgie eucharistique, le Notre Père ouvre les rites de communion. Comme il est situé entre la doxologie chantée de la prière eucharistique et le chant de l’Agneau de Dieu, il est bon de s’interroger sur la pertinence ou non de le chanter et, si on le chante, sur le choix des formes musicales qui conviennent.

  • 21 novembre 2013 : P. Jacques RIDEAU, lors du lancement de la nouvelle traduction officielle liturgique de la Bible, publiée par les évêques catholiques francophones. Paris (75), France.

    Présentation et histoire de la nouvelle traduction de la Bible

    21 novembre 2013 : P. Jacques RIDEAU, lors du lancement de la nouvelle traduction officielle liturgique de la Bible, publiée par les évêques catholiques francophones. Paris (75), France. Par le P. Jacques Rideau, ancien directeur du SNPLS La parution de cette Bible est un événement parce qu’il s’agit d’une traduction intégrale de la Bible tenant compte […]

  • 13 mars 2014 : Rameaux d'olivier, Paris (75), France.

    ABCdaire liturgique : le geste de paix

    Lorsque des participants peu habitués à la liturgie entendent l’invitation : « Dans la charité du Christ, donnez-vous la paix », certains sont surpris. Ils ne savent ni la raison du geste, ni la manière de le poser. Peut-on les aider à en saisir la portée ?

  • Geste de paix

    Dans la liturgie, des attitudes

    Chacun le sait d’expérience : la liturgie n’est pas spéculative. Elle est action qui s’adresse au baptisé dans toutes ses dimensions humaines : esprit, cœur et corps. Dans l’action liturgique, le chrétien s’engage tout entier et les gestes qu’il pose, les attitudes qu’il prend le conduisent à la contemplation.

  • procession

    Des processions, pourquoi ?

    Le spectacle offert dans les rues par les processions des rameaux, du Saint-Sacrement ou encore par celles des traditions populaires peuvent surprendre. Et des questions surgissent : pourquoi ces cortèges ? D’où viennent ces traditions ? Ont-elles encore un sens ? Quant aux processions qui se déploient pendant la messe, on peut se demander si elles n’encombrent pas inutilement les rites.

  • 14 novembre 2007: Communion lors de la messe des étudiants qui, traditionnellement, marque le début de l'année universitaire des jeunes catholiques franciliens, Notre Dame de Paris (75), France.

    La procession de communion

    Entendre chaque dimanche l’interpellation reprise du livre de l’Apocalypse, « Heureux les invités au festin des noces de l’Agneau », nous engage dans une démarche à la fois ecclésiale et spirituelle, communautaire et personnelle.

  • 28 Juillet 2015 : Célébration eucharistique dans l'église du Carmel de la Paix. Mazille (71), France.

    Catéchèse du pape : « Appuyons-nous sur l’Eucharistie »

    Au sein du cycle de catéchèses données par le pape François sur les étapes de la messe et l’eucharistie, cette catéchèse portait sur la communion au corps et au sang du Christ et la prière après la communion. Le pape François nous invite à nous appuyer sur l’Eucharistie : « c’est recevoir Jésus qui nous transforme en lui, qui nous rend plus forts ».

  • 29 juillet 2014 : Messe pour les pèlerins à l'occasion du Pèlerinage pour la Paix organisé par Pax Chrisiti. Ardevon (50), France.

July 29, 2014: A pilgrim recites our father in Ardevon Church during the Peace pilgrimage to Mont-Saint-Michel to mark the 70th anniversary of the Normandy landings and the liberation of France. Ardevon, France.

    Catéchèse du pape : Le Notre Père et l’eucharistie

    Chers frères et sœurs, bonjour ! Nous poursuivons nos catéchèses sur la Sainte messe. Lors de la dernière Cène, Jésus prit le pain et la coupe, il rendit grâce à Dieu, et nous savons qu’ensuite il « rompit le pain ». À cette action correspond, dans la liturgie eucharistique de la messe, la fraction du pain. Elle est précédée de la prière que le Seigneur nous a enseignée, le « Notre Père »

  • 1 mars 2017 : Geste lors de la prière du "Notre Père", durant la célébration de la messe des Cendres. Paroisse Saint-Denys du Saint-Sacrement, Paris (75), France.

    Le Notre Père dans les rites de communion

    Dans la célébration de la messe, la communion apparaît comme l’aboutissement de toute la célébration et le sommet de la participation des fidèles. Elle est préparée par un ensemble de rites qui n’empiètent pas les uns sur les autres, mais forment une suite ordonnée préparant et anticipant ce que la communion va réaliser : faire de fidèles divers et variés un seul corps, celui du Christ.

  • Geste de paix lors de la messe

    La liturgie nous éduque à vivre en frères

    Le motif principal qui conduit Paul à adresser sa première lettre aux Corinthiens tient aux conflits qui minent la communauté en prière : « Puisque j’ai commencé à vous faire des critiques, je ne vous félicite pas pour vos réunions : elles vous font plus de mal que de bien.

  • 28 janvier 2011: Eucharistie, égl. Saint François d'Assise, Paris (75), France.

January 2011: Mass, Paris (75), France.

    La fraction du pain et sa signification

    « La nuit qu’il fut livré, Jésus rompit le pain » (1 Co 11, 23). Après sa résurrection, raconte Luc, les disciples le reconnurent à la fraction du pain (Lc 24, 35). Qu’en est-il de ce geste si significatif qui guérira les disciples de leur aveuglement ? Pourquoi un tel décalage entre cet événement et nos célébrations où la fraction du pain passe si souvent inaperçue ? En a-t-il toujours été ainsi ?

  • hostie

    La fraction du pain : origine, sens, mise en oeuvre

    Imaginons que la messe n’ait pas de nom ou que l’on veuille lui en donner un autre, et que l’on fasse, à cet effet, une enquête auprès des chrétiens, un dimanche matin, à la sortie des églises : « Monsieur …, Madame …, êtes-vous baptisé(e) ? – Oui ! – Quel nouveau nom donneriez-vous à la messe ? » Il n’est pas sûr que « Fraction du pain » sortirait une seule fois ! Et pourtant …

  • 14 novembre 2007: Communion lors de la messe des étudiants qui, traditionnellement, marque le début de l'année universitaire des jeunes catholiques franciliens, Notre Dame de Paris (75), France.

    Eucharistie et partage

    Le sujet abordé sous ce titre est devenu vraiment « classique », si ce n’est banal. Le fait qu’il ait été si souvent traité a du moins le mérite d’indiquer qu’il ne s’agit pas là d’une affaire annexe du point de vue de la foi chrétienne. Pourtant, entre les affirmations théologiques, même les plus fortement exprimées, et leur imprégnation dans la vie des communautés chrétiennes, il y a une belle distance : celle qui sépare, jusqu’à la contradiction parfois, les paroles et les actes. Rappelons en tout cas les principales dimensions théoriques du rapport entre l’eucharistie et le partage, c’est-à-dire aussi, plus largement, entre la liturgie et la vie chrétienne, ou encore entre le rite et l’éthique.

  • Agneau de Dieu (Agnus Dei). Pierre gravée dans l'Eglise Notre Dame, Rivière, Indre et Loire (37), Centre, France.

    L’Agneau de Dieu et la fraction du pain

    « La fraction de pain commence après le rite de paix […] L’invocation « Agneau de Dieu » est ordinairement chantée par la chorale ou le chantre et le peuple y répond ou bien elle est dite à haute voix. Cette invocation accompagne la fraction du pain et peut donc être répétée autant de fois qu’il est nécessaire jusqu’à ce que le rite soit achevé.

  • 28 mars 2018 : Communion lors de la célébration de la messe chrismale. Paris (75), France.

    La place du chant de communion

    « Pendant que le prêtre consomme le sacrement, on commence le chant de communion … » (PGMR n° 86) L’habitude de chanter pendant la communion est très ancienne. Depuis les tout premiers siècles, le chant d’un psaume accompagnait la procession de communion.

La prière du Notre Père

NOTRE PERE (1)

Le chant de communion

L'orfèvrerie liturgique