Ablution

Du latin abluere : « enlever en lavant ». Action du prêtre qui, à la fin de la messe, après la communion, se lave les doigts à l’eau au-dessus du calice, puis essuie ce même calice avec le purificatoire. Si la mise au net des vases sacrés est faite par le diacre ou par un acolyte, le prêtre peut se laver les doigts dans un vase à ablution, préparé pour cet usage. Le mot est le plus souvent utilisé au pluriel : « faire les ablutions » ; il désigne parfois l’eau employée pour l’opération qui vient d’être dite.

On appelle baptême par ablution ou par aspersion, l’acte baptismal par lequel on verse de l’eau sur la tête de la personne que l’on baptise ; le baptême par immersion, le plus significatif, comporte un bain ou plongeon de tout le corps.

Voir Aspersion, Baptême, Immersion, Ondoiement.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • La conservation des objets liturgiques : l’exemple du Conservatoire diocésain d’Art sacré de Périgueux

    Le diocèse de Périgueux et Sarlat a pu, il y a quelques années, se doter d’un conservatoire d’Art sacré à la suite de tout un process allant de la réflexion à la mise en œuvre.  L’histoire de la mise en place de ce conservatoire – et non d’un musée, car ce lieu n’est volontairement pas destiné à recevoir du public – intéressera toute personne sensible à la conservation des objets liturgiques.

  • Note : Célébrer les sacrements de l’Initiation Chrétienne des Adultes et des adolescents en temps de pandémie

    04 mars 2021 – Note proposant des éclairages sur l’adaptation des sacrements de l’initiation chrétienne à Pâques, en ce temps de pandémie.

  • COVID-19 : Note sur les scrutins et les baptêmes d’adultes en France

    17 mars 2020 – Dans le contexte actuel de confinement total en raison de l’épidémie du coronavirus COVID-19 qui se répand sur l’ensemble du territoire français, le Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS) publie cette note sur les scrutins, habituellement célébrés lors des dimanches de Carême, et les baptêmes d’adultes qui devaient être célébrés à Pâques.

  • Le rite pénitentiel et l’aspersion durant le Temps pascal

    On a tous vu, une fois ou l’autre, au début d’une célébration eucharistique solennelle ou télévisée, le président asperger généreusement l’assemblée d’eau bénite. Utilisant souvent un bouquet de branches de cèdre ou d’olivier, il s’exécute en traversant la foule tandis qu’un chant festif souligne le caractère baptismal de l’action posée.

  • La célébration eucharistique et les objets du mystère

    Le chapitre VI de la Présentation Générale du Missel Romain traite de ce qui est requis pour la célébration de la Messe : le pain et le vin, le mobilier liturgique, les vases sacrés, les vêtements liturgiques et les autres objets. Il ne se présente pas comme un catalogue exhaustif, mais vise à préciser (ou repréciser) un certains nombres de points d’attention dans la confection et l’entretien de tous ces éléments employés pour l’Eucharistie.