Saint-Sacrement

L’Eucharistie est appelée le « Saint-Sacrement », parce qu’elle est le sacrement par excellence, celui qui contient réellement l’auteur même de la grâce (voir Eucharistie, Sacrement). Le cadre naturel et primordial du culte eucharistique est la célébration de la messe, sacrement du sacrifice du Calvaire, auquel participent les fidèles, par le consentement attentif et par la communion. La messe du Jeudi saint au soir et celle de la Solennité du Saint-Sacrement du corps et du sang du Christ, au jeudi ou au dimanche qui suit la sainte Trinité (voir Fête-Dieu), célèbrent spécifiquement l’Eucharistie.

Bien que la messe soit l’acte-référence de la liturgie eucharistique, le culte du Saint-Sacrement en dehors de la messe est surtout orienté vers la présence réelle du Seigneur sous l’espèce du pain, en vertu de la transsubstantiation. Quand la primauté de la messe est maintenue, le culte de l’Eucharistie en dehors d’elle est légitime. Il se pratique de plusieurs façons.

On conserve l’Eucharistie ou sainte réserve dans le tabernacle, avec la révérence due au Seigneur réellement présent, afin de rendre toujours possible la communion en dehors de la messe, surtout pour les malades et pour les mourants (voir Viatique) ; des rituels sont prévus pour cela. Les fidèles peuvent aussi venir prier plus personnellement en présence du Christ, comme l’Église l’a toujours recom­mandé.

En outre, l’Eucharistie est l’objet d’un culte particulier lors du salut du Saint-Sacrement, comportant une exposition, une adoration et une bénédiction (voir Salut). En des circonstances particulières, spécialement lors de la Fête-Dieu ou à l’occasion de pèlerinages importants, on peut prévoir une procession du Saint-Sacrement. Les congrès eucharistiques constituent une manifestation privilégiée de foi envers le Saint-Sacrement.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

 

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Célébration communion

    Catéchèse mystagogique pour la première des communions

    En cette période de l’année où est encore majoritairement célébrée la « première des communions » des enfants – mais aussi celle des jeunes et des adultes – nous vous proposons des points d’appuis pour intégrer une catéchèse mystagogique dans le cadre de la célébration de ce sacrement.

  • 27 novembre 2016 : Célébration de la messe dominicale, 1er dimanche de l'Avent. Prêtre entouré des servants de messe. Paroisse Saint-Ambroise, Paris (75), France.

    Vivre l’Eucharistie comme servant d’autel

    Rassemblés pour célébrer : Les servants d’autel sont membres de l’assemblée même s’ils sont placés dans le sanctuaire de l’église. Les servants d’autel ont une fonction spéciale à jouer dans les célébrations liturgiques. Les servants d’autel participent activement à la prière de l’assemblée puisqu’ils en font partie : chants, prières communes, attitudes physiques.

  • 28 mars 2018 : Communion lors de la célébration de la messe chrismale. Paris (75), France.

    « Vous êtes le corps du Christ »

    Ce texte est la transcription d’une intervention orale de Maxime Leroy, directeur du CIPAC lors d’une journée diocésaine des équipes liturgiques dans le diocèse d’Arras en avril 2000. « La liturgie – et tout spécialement l’eucharistie – est à la fois la source et le sommet de toute vie chrétienne » nous dit le Concile Vatican Il au n° 10 de sa Constitution sur la Sainte Liturgie. Source et sommet de toute notre vie. Mais qu’est-ce donc que la vie ?

  • Tabernacle de la Chapelle de la Communauté des filles de Saint Paul par Bernard Leone

    Le tabernacle, lieu de la présence

    Tabernacle de la Chapelle de la Communauté des filles de Saint Paul par Bernard Leone Par le père Norbert Hennique, ancien directeur du département art sacré  Le mot « tabernacle » provient du latin tabernaculum qui signifie « tente ». Son emploi liturgique rappelle « la Tente de la rencontre » où Dieu rencontrait son peuple au désert. Moïse entre dans la tente quand il veut consulter le Seigneur, obtenir de lui […]

  • procession

    Des processions, pourquoi ?

    Le spectacle offert dans les rues par les processions des rameaux, du Saint-Sacrement ou encore par celles des traditions populaires peuvent surprendre. Et des questions surgissent : pourquoi ces cortèges ? D’où viennent ces traditions ? Ont-elles encore un sens ? Quant aux processions qui se déploient pendant la messe, on peut se demander si elles n’encombrent pas inutilement les rites.